Okko, le cycle de l’eau (Hub)

Okko, tome 1
Hub © Guy Delcourt Productions – 2005
Okko, tome 2
Hub © Guy Delcourt Productions – 2005

Japon médiéval fantastique, Empire du Pajan. Quatre familles s’entre tuent pour accéder au pouvoir.

Dans cette société vit Okko, un rônin sans maître qui travaille au contrat. Il est accompagné d’un guerrier géant (Naburo) et d’un moine (Noshin) qui n’est autre qu’un buveur de saké invétéré. Pendant que Okko est en entrevue avec son dernier client, Naburo prend un certain plaisir à apprécier les services d’une jeune geisha : Petite Carpe. Quant à Noshin, il étudie consciencieusement son sujet de prédilection : le saké. Soudain une bande de pirate fait irruption. Au terme d’un dur combat, les pirates quittent les lieux en emportant avec eux toutes les geishas de la maison de plaisirs et laissent Naburo pour mort. Tikku, le jeune frère de Petite Carpe, se vend alors à Okko afin de payer le contrat qu’il lui confie : retrouver sa sœur. C’est le début d’une quête.

J’ai voulu découvrir Okko à l’occasion de la sortie du tome 1 du Cycle de l’Air, premier tome du cycle 3, sorti le 22 avril dernier. Ce qui me laisse l’occasion de pouvoir savourer 5 albums d’un coup. A la base, je ne suis pas trop tentée par les aventures de samurais, mais j’ai eu de bons retours sur la série.

Pas d’échos, pas de références sur l’auteur, HUB… normal, c’est sa première BD en solo avec ce pseudo.

Une série qui se compose de plusieurs cycles (un cycle = un diptyque) : le cycle de l’eau et le cycle de la terre sont terminés ; le cycle de l’air débute. Le cycle du feu à venir ?

On se laisse prendre progressivement par l’histoire grâce à un subtil mélange d’humour et un scénario original. Le graphisme est agréable (HUB semble avoir le soucis du détail, ce qui ne gâche rien), le dépaysement est certain. HUB fait appel à plusieurs sources d’inspiration, un voyage entre traditions japonaises médiévales, héroic fantasy et fantastique.

Cette fiction est un bon divertissement.

En ce qui concerne les scènes de combat, il est difficile par moment de suivre les mouvements des personnages. Des scènes muettes sont présentes, laissant au lecteur la possibilité d’imposer son propre rythme de découverte des cases. Quelques jeux de mots de ci-delà titillent nos neurones en fusion (Pajan / Japan, etc). Il y en a un peu partout, sur les noms des personnages principalement et je suis quasi sure d’en avoir laissé passer. Le fait d’avoir une édition spéciale sur le Tome 2 (noir et blanc, format plus grand) est un petit plus. On se rend compte que la colorisation est vraiment accessoire au style de dessin et d’écriture.

Un scénario bien rythmé, des personnages qui nous deviennent vite familiers.

Les réflexions personnelles que je nommerais « bulles de pensée » (à défaut de savoir les nommer autrement) ont leur importance dans le récit. Elles nous permettent de cerner un peu plus les personnalités respectives. A certains moments, ces monologues sont tout de même un peu naïfs, rendant peu crédibles quelques situations.

PictoOKC’est agréable de se laisser surprendre, non ?

Passées les premières pages, on s’adapte rapidement au style de HUB qui nous donne les cartes maîtresses pour cerner les personnages principaux. En revanche, les liens qui les unissent sont peu précisés et les conditions de leurs rencontres restent obscures au sortir de ce diptyque.

Vu que les samouraïs ça ne me connait pas, je suis partie quelque peu sceptique. J’appréhendais de me retrouver confrontée à des choses déjà lues ou déjà vues en adaptation cinématographiques. Et bien non ! On se laisse rapidement piquer par le plaisir de savourer cette série. Plus on avance dans l’histoire et plus elle nous accroche. C’est l’avantage de ne pas être la seule à apprécier la BD à la maison car seule, je pense que je serais passée à côté de cette série. Je trouve que pour une première et, qui plus est, menée en solo, HUB construit une série prometteuse et nous fait profiter d’un dessin maîtrisé réellement agréable.

Okko

Le cycle de l’eau I et II

Cycle terminé / Série en cours

Éditeur : Delcourt

Collection : Terres de Légendes

Dessinateur / Scénariste : HUB

Dépôt légal : Janvier 2005 pour le tome 1
et Décembre 2005 pour le tome 2

ISBN : 978-2-84789-164-5 (tome 1) et 978-2-7560-0024-4 (tome 2)

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Okko, Le cycle de l’eau, tome 2 – Hub © Guy Delcourt productions – 2005

Pour en découvrir plus sur l’univers d’Okko : http://www.editions-delcourt.fr

Publicités

6 commentaires sur « Okko, le cycle de l’eau (Hub) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s