Un ciel radieux (Taniguchi)

Un ciel radieux
Taniguchi © Casterman – 1999

Takuya, lycéen, percute à moto la fourgonnette de Kazuhiro (42 ans). Tous deux sont emmenés dans un état comateux à l’hôpital. A leurs réveils, une nouvelle vie commence pour eux…

Comme je l’avais déjà écrit, c’est avec Le Journal de mon père que je suis entrée dans l’univers des mangas, et de Taniguchi plus particulièrement. J’ai toujours plaisir à revenir sur ses albums et leurs ambiances sereines. Quant au plaisir d’en découvrir de temps en temps un nouveau, cela frise l’extase !

On retrouve dans cet album les classiques thèmes abordés par Taniguchi : travail et famille (je l’avais déjà abordé, plus longuement dans mon article sur Le Journal de mon père, je vous y renvoie donc). Une nouvelle fois encore, Taniguchi nous surprend par ses  » tranches de vie  » remplies d’humanité.  Le rapport à l’autre est simple et sain. Cette fois cependant, l’auteur a abordé ce thème d’une manière atypique. Les questions « qui suis-je », « qu’est-ce que je transmets aux autres et comment je le transmets ? », « qu’est-ce que je représente finalement pour eux », « quelle est ma place parmi vous ? » sont récurrents dans cet album. De nouveau, Taniguchi nous montre que la force vitale de chacun, c’est l’Autre.

Les dessins sont toujours aussi superbes. Ils nous emportent, on ressent comme un relent de liberté.

En début de postface, Taniguchi se demande si le lecteur pourrait être ému par la lecture de cet ouvrage. En ce qui me concerne, je lui répond oui, à 200 % !!

C’est la troisième occasion que je saisis de relire cette BD et je me sens encore toute chose en refermant mon livre…

Un Ciel radieux

One Shot

Éditeur : Casterman

Collection : Écritures

Dessinateur / Scénariste : Jiro Taniguchi

Dépôt légal : Septembre 2006

ISBN : 9782203396418

Bulles bulles bulles

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un Ciel Radieux – Taniguchi © Casterman – 2006

7 commentaires sur « Un ciel radieux (Taniguchi) »

  1. Oui, c’est un excellent album. J’ai été particulièrement touché par l’histoire de ces deux vies qui se croisent, et par cet homme qui essaye de partir en prenant le temps de dire au revoir à sa famille.J’adore.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s