L’Assassin Royal, tome 2 (Gaudin & Sieurac)

L'Assassin Royal, tome 2
Gaudin – Sieurac © Soleil Productions – 2009

Le Royaume est malmené par des bandes de voleurs qui se multiplient et par un mal étrange qui affecte Forge, une ville située près des côtes, et ses alentours. Le peuple est inquiet et attend que le Roi Subtil  agisse de manière efficace.

Secrètement, les échanges nocturnes avec UMBRE se poursuivent et Fitz progresse dans les enseignements que son maître lui dispense. Les choses suivent leur court jusqu’à ce que Fitz rencontre par inadvertance Dame Patience, la veuve de Chevalerie. Elle intervient alors auprès de Subtil pour que Fitz soit reconnu officiellement comme étant le fils de Chevalerie. Devant les sollicitations répétées de Dame Patience, Subtil va finir par donner un avis favorable à la requête de sa belle-fille.

Qui dit nouveau statut dit nouveaux apprentissages. Fitz va devoir apprendre à artiser avec GALLEN. Abject, autoritaire et cruel, GALLEN va tenter de déstabiliser Fitz.

Un an après la sortie du premier tome BD de l’adaptation de HOBB, le second tome nous invite à suivre la destinée si particulière de Fitz.

SIEURAC et GAUDIN nous livrent un second tome qui ne dépareille en rien du premier.

Le rythme est conservé, tout comme la qualité des dessins.

On peut tout de même se demander si les passages éludés du roman ne vont pas laisser libre court à des développements de spin-off. Lanfeust a-t-elle trouvé une série avec qui rivaliser ? Il y a effectivement matière à créer des séries parallèles issues du même monde et aborder : la vie mystérieuse de UMBRE, le parcours de CHEVALERIE…

PictoOKUne suite appréciée et appréciable !
.

L’Assassin Royal

Tome 2 : L’Art

Éditeur : Soleil

Collection : Cherche Futurs

Dessinateur : Laurent SIEURAC

Scénariste : Jean-Charles GAUDIN

Dépôt légal : mars 2009

ISBN : 9782302004788

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Assassin Royal, tome 2 – Gaudin – Sieurac © Soleil productions – 2009

5 commentaires sur « L’Assassin Royal, tome 2 (Gaudin & Sieurac) »

  1. Mon soucis pour cette adaptation, c’est justement l’adaptation. Je m’étais fait ma propre vison du monde et des personnages à travers les romans, donc je n’ai pas accroché à l’aspect choisi par le dessinateur. Pour ceux qui ont le temps, préferrer les livres. Et pour ceux qui ne connaissent pas les romans, cette adpatation est alors un palliatif tout à fait convenable.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s