20th Century Boys, tome 1

20th Century Boys, tome 1
Urasawa © Panini comics - 2002

Kenji a repris la gérance du magasin de spiritueux de son père pour en faire un convini (épicerie ouverte 24h sur 24). Sa mère désapprouve ce choix et se charge de le lui rappeler quotidiennement. Jeune homme célibataire, il se retrouve également responsable du bébé de sa sœur, partie sans laisser d’adresse.
Un beau matin, la Police débarque pour lui poser des questions sur la nature des relations  qu’ilsentretenait avec le Professeur Shikishima. Ce dernier a disparu avec tous les membres de sa famille. Immédiatement, Kenji pense au crédit que le Professeur a au convini… et s’empresse d’aller vérifier la véracité des propos des policiers. Sur place, un mystérieux symbole attire son attention et lui remet en mémoire quelques bribes de souvenirs d’enfance…
Quelques jours plus tard, Kanji apprend coup-sur-coup le décès d’un étudiant du Professeur (qui serait dû à une mystérieuse épidémie africaine) et le suicide de Donkey, un ami d’enfance. Kenji pense qu’il y a des liens à faire entre les trois événements. Cette conviction est renforcée par le fait qu’il reçoit un courrier post-mortem de Donkey dans lequel ce dernier a dessiné le mystérieux symbole. Kenji décide alors d’enquêter sur la mort de son meilleur ami.

Mon libraire me conseillait cette série depuis un moment et j’avais lu aussi quelques critiques. Je me souviens que beaucoup d’entre elles précisaient que la série mettait longtemps à démarrer, qu’il fallait passer le cap du premier tome.
Et puis, hasard ou coïncidence, cette série figure dans les titres du Top… ce qui a fini par me décider. Autour de Kenji et ses amis d’enfance, une myriade de personnages gravitent dans cet univers. On est un peu déstabilisé dans un premier temps car il s’agit de repérer tout le monde et, pour simplifier les choses (!), l’intrigue se passe en 1997 mais on retourne régulièrement en 1969 et 1973… avec un petit passage en 2000. Ils changent donc tous de têtes régulièrement mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, le récit est très fluide et le dessin d’Urasawa nous permet d’identifier les personnages au premier coup d’œil, qu’ils soient enfants (1969 et 1973) ou adultes (1997 et 2000)… Je tenais à le préciser car ce n’est pas toujours le cas dans les mangas.
J’ai vite accroché à l’histoire, malgré l’apparente austérité de l’introduction qui nous présente, en double-page, les principaux personnages déjà nombreux.
C’est rythmé, amusant, pas trop loufoque mais peu crédible… Qu’à cela ne tienne !! C’est une bonne fiction qui traite de l’amitié et de l’influence des sectes, sur trame de thriller.
Ludique et divertissant, un manga Shonen plutot qu’un Seinen… mais assez sympa à lire malgré tout. On part pour 22 tomes sans trop d’appréhension.
Sur le blog, les avis : du tome 2, des tomes 3 & 4, du tome 5.

20th Century Boys
Tome 1
Série terminée en 22 tomes
Éditeur : Panini COMICS
Collection : Génération Comics
Dessinateur / Scénariste : Naoki URASAWA
Dépôt légal : avril 2002

Bulles bulles bulles…

20th Century Boys, tome 1 – Urasawa © Panini Comics – 2002

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

8 réflexions sur « 20th Century Boys, tome 1 »

  1. Il faut absolument que je me remette à cette série, j’ai arrêté au tome 5, mais j’ai vu qu’ils l’avaient à la bibli! dis donc tu écris ici plus vite que je ne peut lire!!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.