Le Photographe, tome 2 (Lefevre & Guibert)

Le Photographe, tome 2
Lefevre – Guibert © Dupuis – 2004

La première partie de la mission humanitaire s’achève.

C’est l’arrivée à TESHKAN. Une partie de l’équipe médicale va être amenée à rester plusieurs mois et ainsi permettre le fonctionnement de l’Hôpital de proximité monté lors de la précédente mission.

Le reste du groupe poursuit son chemin. Encore quelques jours de marche pour arriver à FEYBAZAD et y monter un nouvel hôpital de proximité.

Le plaisir de retrouver cette ambiance particulière est réellement présent. On retrouve, comme dans le premier tome, une colorisation des dessins de Guibert avec des teintes assez neutres. Ici, les photos se font la part belle comparé aux dessins.

Réellement moins optimiste et ambitieux que son prédécesseur, cet album aborde les thèmes de l’égoïsme, de la lassitude et de l’abandon. En effet, le personnage principal (Didier le photographe) témoigne sans complexe des difficultés qu’il a rencontrées au cours de la mission. Il a besoin de prendre du recul pour pouvoir se ressourcer. Le mal du pays se fait sentir.

Le reste de l’équipe (médicale), mue par son engagement avec MSF, apporte le contre-poids de ce manque de positivisme. Les dialogues en sont le principal témoin ainsi que la présence de ces nombreuses photos tout au long de l’album. Je suppose que Didier a eu besoin de se protéger derrière son objectif pour s’épargner de la violence des événements auxquels il est confronté.

Ce tome met également en avant plusieurs personnages secondaires, qui prennent parfois le pas sur le personnage principal. Mais j’aurais apprécié de pouvoir passer encore plus de temps auprès de Juliette (organisatrice de la mission), de John et de Régis (médecins de MSF). On sent réellement le décalage entre les engagements de chacun : les uns, les membres de MSF, étant volontaires et totalement partie prenante aux événements. De l’autre côté, Didier engagé ponctuellement pour effectuer un reportage photos, sent le poids de son contrat professionnel de manière prégnante.

PictoOKUn bon album, c’est indéniable… mais moins bon que le tome 1.

Cet album a obtenu la Mention spéciale du Jury Œcuménique de la Bande Dessinée en 2005.

Le Photographe

Roaarrr ChallengeTome 2

Triptyque terminé

Éditeur : Dupuis

Collection : Aire Libre

Dessinateur : Emmanuel GUIBERT

Scénariste : Didier LEFEVRE

Dépôt légal : septembre 2004

ISBN : 9782800135403

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Photographe, tome 2 – Lefevre – Guibert © Dupuis – 2004

5 commentaires sur « Le Photographe, tome 2 (Lefevre & Guibert) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s