Une aventure de Jeanne Picquigny, tomes 1 et 2 (Bernard)

La Tendresse des Crocodiles
Bernard © Seuil 2004
L'Ivresse du Poulpe
Bernard © Seuil – 2003

Jeanne est une jeune femme de bonne famille dont la vie semble toute tracée. Son futur mariage avec un jeune homme sans intérêt mais fortuné lui assurera pour longtemps un train de vie enviable. Cependant, avant de se « ranger » définitivement, Jeanne organise un voyage en Afrique pour retrouver la trace de son père et obtenir des réponses à des questions existentielles qui la taraudent depuis longtemps.

Pour mener à bien sa quête, elle a engagé Eugène Love Peacock, un français qui s’est installé en Afrique et qui exerce aléatoirement les fonctions de guide, chasseur… cela dépend des bons plans qui lui tombent sous la main. Ses services se vendent aussi bien au gentil touriste qu’à l’aventurier en herbe soucieux de se procurer de l’ivoire.

Si Jeanne et Eugène ont des points communs, ce sont leurs personnalités acerbes et leurs franc-parlers. Pour le reste, ils devront s’accommoder l’un de l’autre pendant ce voyage.

J’ai découvert Fred BERNARD avec Lily Love Peacock… un One Shot qui fait suit aux Aventures de Jeanne Picquigny. Que dire d’autre que je n’ai pas dit dans ma bafouille sur Lily Love Peacock ?? Peu de choses en fait. J’aime décidément cet auteur, ses ambiances, ses dessins. J’ai découvert avec un plaisir non dissimulé les ancêtres de la barionnette de Lily et pris connaissance des personnages par qui tout a commencé puisque Jeanne est la grand-mère de Lily.

J’apprécie la manière dont sont construites ces histoires. Des enchaînements très fluides dont l’origine se situe parfois dans des associations d’idées. Des transitions magiques qui nous promènent entre la réalité et le monde imaginaire de Jeanne… des souvenirs aussi.

Si je n’avais pas lu préalablement d’autres ouvrages de Fred BERNARD (Lily Love Peacock, L’Homme Bonsaï), je me serais ruée sur internet pour savoir si cet auteur est un homme ou une femme. Cette question me taraude systématiquement quand je le lis. Il y a, dans cette manière si personnelle d’écrire et de dessiner, des éléments tantôt très masculins, tantôt très féminins. C’est troublant.

Le côté masculin je le ressens dans la construction de ses personnages « hommes » : virilité, fierté, tête brûlée… et dans des récits qui ne s’encombrent pas de détails superflus. Le côté féminin car le dessin est parfois précieux, à la limite du kitsch parfois : la décoration des phylactères de narration par exemple (qui sont dotés d’enluminures originales), dans les dessins en pleines pages qui sont hyper chargés voire sur-saturés. Des petits détails enfin, disséminés ça et là dans les albums : les bulles peuvent perdre leur forme conventionnelle et muer pour devenir crocodile, tortue, poisson, hippopotame ou poule (La Tendresse des crocodiles respectivement pages 32, 19, 13, 74 et 123).

PictoOKSur l’excellent conseil de Loula, je me suis donc plongée dans ce diptyque. Il en ressort un grand plaisir de lecture avec La Tendresse des Crocodiles. J’ai cependant moins aimé L’ivresse du Poulpe que je trouve décousu, saccadé, les personnages m’ont semblé plus distants.

Y a-t-il une âme charitable qui pourrait me renseigner sur ce point : Fred BERNARD a-t-il un site, ou un blog ? Si oui, je serais preneuse du lien pour le visiter (je n’ai rien trouvé de mon côté).

Extraits :

« Jeanne, la sagesse des vieux c’est comme l’innocence des enfants : un fantasme d’adulte » (La Tendresse des Crocodiles).

« Mon paternel a ensuite craqué pour une chatte en chaleur. Résultat, je suis nyctalope » (L’Ivresse du Poulpe).

Une aventure de Jeanne Picquigny

1. La tendresse des crocodiles

2. L’ivresse du poulpe

Série en cours

Éditeur : Seuil

Dessinateur / scénariste : Fred BERNARD

Dépôt légal : octobre 2003 (tome 1) et octobre 2004 (tome 2)

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Tendresse des Crocodiles, L’ivresse du poulpe – Bernard © Seuil – 2003 et 2004

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

10 réflexions sur « Une aventure de Jeanne Picquigny, tomes 1 et 2 (Bernard) »

  1. et oui, je ne cesse de répéter que je suis de bon conseil, je suis contente de voir qu’enfin quelqu’un me croit!! 😉 C’est ma première lecture de Fred Bernard (le tome 1)et pour l’instant ça reste ma préférée (j’ai acheté une autre bd de lui avant hier dont je n’avais jamais entendu parler). Je suis tout à fait d’accord avec toi pour le 2ème tome… Et tu sais, je vais aussi lire des bd que tu conseilles, je devrais bien m’y retrouver!!!^^

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.