Pourquoi j’ai tué Pierre (Ka & Alfred)

Pourquoi j'ai tué Pierre
Ka – Alfred © Guy Delcourt Productions – 2006

Olivier a 7 ans et on apprend qu’il est en vacances chez ses grands-parents très croyants et très pratiquants.

A 8 ans, il part en vacances avec ses parents babas et passe un moment avec eux chez un couple hippies.

A 9 ans ses grands-parents viennent en vacances chez eux et font entrer Pierre dans la famille, un jeune prêtre remplaçant qui apporte avec lui une nouvelle image (pour Olivier) de ce que peut être la foi…

J’ai l’impression de lire des choses complètement bizarres en ce moment. Et pourtant, une fois de plus voilà un univers que j’ai aimé et que je voudrais vous faire découvrir.

De nouveau également un récit autobiographique d’un auteur, Olivier KA, qui nous laisse entrer très loin (trop loin ?) dans son intimité. Cet album se compose de plusieurs chapitres, certains peuvent être très courts (deux planches), d’autres sont plus développés. Chronologiquement, ils abordent des temps importants dans la vie de l’auteur. On le suit ainsi de ses 7 ans à ses 35 ans, chaque âge n’étant pas forcément représenté dans la BD.

Commencez par regarder la couverture et vous comprendrez déjà beaucoup de choses sur cet ouvrage. Voyez, imaginez comment les actes d’un adulte peuvent modeler un enfant, façonner l’adulte qu’il va devenir. Je croyais initialement que Pierre était un personnage imaginaire (certains enfants s’en créent parfois). Il n’en est rien puisque Pierre nous est rapidement présenté et va influer sur la vie de l’artiste à plusieurs niveaux.

Le rapport à la sexualité d’Olivier KA est quelque peu atypique : quand ses grands-parents lui proposent un modèle de couple très conventionnel (stabilité et rigueur auxquelles se mêle une Foi sans limite), ses parents vont lui offrir des repères parentaux moins attachés aux préjugés (voire licencieux ?) et… se rajoute à cela une expérience sexuelle à l’âge de 12 ans. Cette expérience va apporter son lot de malaises et de questionnements. Quoiqu’il en soit, c’est pendant les temps de regroupements familiaux que tout se joue.

On ne verra jamais Olivier à l’école ou chez un ami. Tout est centré sur la cellule familiale et les réponses qu’il a obtenues en son sein… (puisque Pierre est considéré comme un membre de la famille, je l’assimile donc à un relais familial pour les temps de « colos » estivales… Olivier disposant, de plus, d’un statut particulier à l’égard des autres enfants).

Ce livre représente pour l’auteur une énorme page qui se tourne, un énorme travail d’acceptation de soi. Nous sommes également témoins des prémices de la démarche qui aboutira à la publication de ce témoignage. Les questions sur le rapport à la religion ne sont pas occultées, à l’inverse du choix fait par Craig THOMPSON (cf Blankets). Ici, l’auteur va régler ses comptes (éducation, religion), s’approprier sa propre histoire et jalonner son œuvre de nombre de questions ouvertes (à destination du lecteur ?).

Le graphisme est simple et agréable. Les ambiances graphiques varient d’une planche à l’autre pour se marier au mieux à la tonalité du récit. Beaucoup de symboliques dans cet ouvrage, à commencer par son titre. Le témoignage est réellement de qualité… rien à redire.

PictoOKPictoOKJ’ai adoré cette BD. Je suis, comme d’habitude, émue et gênée qu’un auteur ose se livrer autant. Un récit qui fait naître tout de même beaucoup (trop) d’empathie à l’égard de l’auteur, je ne suis pas certaine que ce soit l’effet recherché. Ce que je ne parviens pas à comprendre, en revanche, c’est le secret dans lequel Olivier s’est laissé enfermer. Pourquoi l’a-t-il accepté alors qu’à plusieurs reprises, il nous montre des parents capables d’apporter écoute et soutien ?

Prix du Public Angoulême 2007.

A lire également : du9, la fiche éditeur et le blog d’Olivier KA.

Pourquoi j’ai tué Pierre

One Shot

Éditeur : Delcourt

Collection : Mirages

Dessinateur : ALFRED

Scénariste : Olivier KA

Dépôt légal : septembre 2006

ISBN : 978-2-7560-0380-1

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pourquoi j’ai tué Pierre © Guy Delcourt productions – 2006

Publicités

15 commentaires sur « Pourquoi j’ai tué Pierre (Ka & Alfred) »

  1. le secret dans lequel Olivier s’est laissé enfermé. Pourquoi l’a-t-il accepté alors qu’à plusieurs reprises, il nous montre des parents capables d’apporter écoute et soutien ? …
    c’est pourtant simple … parce qu’il s’appelle … Olivier !
    ^^

    J'aime

  2. Je ne connaissais pas du tout ce titre, mais je dois avouer que ton article, me fait bien envie. J’aime également beaucoup le graphisme ça a l’air de bien se lire, en dépit des thèmes et sujets
    abordés.

    Si je le trouve j’y jetterai un oeil, ça c’est sur^^

    Merci beaucoup pour ce premier billet dans le cadre du challenge, vivement les autres^^ (enfin prends ton temps quand même hein, on est pas pressé lol)

    J'aime

  3. Ping : Inès | K.BD
  4. Ping : Sutures | K.BD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s