Icarus (Fior)

Icarus
Fior © Atrabile – 2006

« Qui de Faust ou d’Icare saura discerner la part de l’homme de celle du monstre ? Qui saura tuer son propre Minotaure ? Icarus nous transporte d’un monde à l’autre, dans les univers parallèles de Dédale et Icare, prisonniers du labyrinthe, et de Sylvia et Faust, architecte prisonnier de ses tourments intérieurs… Dédale cherchant à sauver son fils, et Sylvia son amant… Ouvrage ambitieux et imposant mêlant mythologie et psychologie, cet Icarus, après Les Gens le Dimanche, montre une nouvelle facette du talent de Manuele Fior. Plus qu’une simple relecture du mythe d’Icare, c’est une oeuvre à tiroir, foisonnante, touffue, que nous offre ici le jeune auteur italien » (synopsis éditeur).

Récemment, j’ai découvert Manuele FIOR avec Cinq mille kilomètres par seconde (album que je vous conseille vivement, ne serais-ce que pour la qualité des ambiances graphiques).

Icarus nous emmène dans un voyage troublant. On revisite le mythe d’Icare avec un style à l’opposé de celui qu’avaient empruntés Moebius et Taniguchi sur le même thème. On erre dans un espace-temps indéfini, on cherche des repères et on s’accroche à nos connaissances sur la Mythologie grecque sans savoir réellement si c’est la bonne marche à suivre.

L’intrigue se déroule sur deux périodes. Un pan de l’album nous installe aux côtés de Dédale et Icare. Pour le reste, l’intrigue évolue dans une période plus proche de la notre (voire la notre ?) avec Silvia qui tente de sauver l’âme de son amant Faust. Chaque personnage, dans son époque, va côtoyer des êtres sans âge et mystérieux. L’un se frotte aux caprices de Minos et l’autre se heurte aux réponses énigmatiques du Docteur.

Rouge/noir/blanc pour camper les ambiances et accentuer tantôt le côté sombre, tantôt la tension.

Manuele FIOR a exploité la bichromie avec talent, mais le résultat est, pour moi, trop « art contemporain » (je ne sais pas définir mon ressenti : un récit trop abstrait et une
colorisation trop abstraite font un Tout et un accueil de ce Tout atypiques). Je maîtrise trop peu les subtilités de cet album pour le savourer réellement. Je me suis contentée d’une contemplation et d’une lecture au premier degré.

J’ai du mal à percevoir la morale de cet ouvrage et à accepter les passerelles faites par l’auteur : Minos/Le Docteur/Le Diable, Faust/Icare… ?

PictomouiJe n’aime pas réellement me faire mener par le bout du nez sans avoir la possibilité, à un moment, de cerner les tenants et les aboutissants de ma lecture. Ici pourtant, tel fut le cas… Une adaptation très personnelle du mythe d’Icare.

Je crois que je vais demander à David et à tout autre lecteur potentiel de cet album d’éclairer ma lanterne ^^

Icarus

One Shot

Éditeur : Atrabile

Collection : Bile blanche

Dessinateur / Scénariste : Manuele FIOR

Dépôt légal : avril 2006

ISBN : 978-2-940329-25-0

Bulles bulles bulles…

D’autres planches sont consultables ici.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Icarus – Fior © Atrabile – 2006

Publicités

8 commentaires sur « Icarus (Fior) »

  1. Ah désolé, je ne vais pas pouvoir t’aider sur ce coup-là, je n’ai pas icarus à ma disposition et ça fait très longtemps qu’il est passé entre mes mains. C’est vrai que l’histoire est très surréaliste, laissant beaucoup de place aux non-dits (peut-être trop). Mais comme tout surréalisme, c’est parfois plus du domaine du rêve et donc sans réelle continuité de l’histoire. J’étais toutefois resté sur une bonne impression d’ensemble. C’est un peu comme Pachyderme de Peeters… Pas tout compris, pas toutes les clefs mais l’impression d’avoir lu un truc bien. Une 2e lecture nécessaire peut-être ??? Rah faut que je le retrouve !! PS : en fait, dans tes énigmes j’avais bien trouvé l’album, je me suis juste planté de titre !!

    J'aime

  2. Non me suis pas encore penchée sur 5000 kms…. en fait, j’oublie toujours ma LAL à la maison et quand je me retrouve devant le rayon bd pour emprunter, ben…. je choisis souvent dans les nouveautés, faute de mémoire ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s