Lester Cockney (Franz)

Lester Cockney, Intégrale Volume 1
Franz © Le Lombard – 2007

Londres, 1830/1840.

Un Irlandais du nom de Lester COCKNEY déambule dans le quartier de Mayfair. En passant devant un Pub, il se fait insulter par un soldat anglais. Lester attend des excuses, le ton monte, ils se bousculent et le gradé irrespectueux perd l’équilibre. La tête de l’Anglais heurte le sol, il décède.

Lester tente alors de se fondre dans la foule mais les soldats le repèrent. Il reçoit un coup sur la tête, perd connaissance et se réveille trois jours plus tard dans un bateau à destination de Kaboul. « Volontaire désigné d’office » pour aller faire la guerre… le voilà enrôlé dans les rangs de l’Armée anglaise. Une succession d’événements va  l’éloigner de plus en plus de l’Angleterre et de son Irlande natale.

Un récit qui comporte beaucoup d’éléments autobiographiques, à commencer par la passion que FRANZ vouait aux chevaux et à l’Irlande. Le personnage principal semble taillé dans le même moule que son concepteur…

Ce volume comporte les cinq premiers tomes de la série Lester Cockney. Un graphisme magnifique, détaillé, le choix de couleurs donne réellement du relief à l’ensemble mais… même impression que pour le tome 10 du Décalogue : les ambiances sont lourdes, capiteuses et étouffantes tant les détails pullulent et la colorisation appliquée est entêtante. Je me suis sentie oppressée dans cet univers… malgré les grands espaces magnifiquement dessinés par l’auteur.

Constat similaire au niveau des dialogues : ils sont riches, voire trop riches et trop longs. Certains phylactères sont aussi volumineux que les grands déballages verbaux de Tintin. L’histoire manque de fluidité, on saute du coq à l’âne en permanence, personnages principaux et personnages secondaires se bousculent pour s’exprimer. L’épicentre initial de l’histoire est à Kaboul, mais on est amené à parcourir la pampa afghane et tout ce joyeux petit monde parvient toujours à se retrouver, même dans le désert !!! Certaines interventions de personnages n’apportent rien… J’en ai pris plein les yeux mais je n’en ai pas retenu grand chose.

pictobofUn rythme effréné, on nous noie sous les informations, on étouffe malgré les grands espaces, on ne retient pas qui est qui dans ce tas de personnages secondaires. On est bien face à un dessinateur très talentueux, mais trop d’aventure tue l’aventure ! J’ai lâché la lecture dans le tome 3 de cette intégrale.

Une lecture qui m’avait été conseillée en décembre dans le « Faites-moi lire ».

Lester Cockney

Intégrale, volume 1

Éditeur : Le Lombard

Dessinateur / Scénariste : FRANZ

Dépôt légal : mars 2007

ISBN : 9782803620968

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lester Cockney, Intégrale Volume 1 – Franz © Le Lombard – 2007

9 commentaires sur « Lester Cockney (Franz) »

  1. Une de mes bande-dessinées préférées! Merci pour cet article qui me fait penser à la relire… cela faisait longtemps. Et évidemment, je recommande à tous cette bd d’une grande qualité, tant par le dessin que par l’intrigue et le texte…

    J'aime

  2. En fait, ma lecture date de plusieurs années, une époque où je lisais beaucoup de BD. J’étais alors étudiant en lettres modernes, je ne faisais donc pas grand chose, et j’avais partagé mon cursus universitaire selon une thématique un peu particulière: une année, j’allais à la bibliothèque municipale lire toutes les BD. Une autre année, j’ai découvert la science-fiction, une autre encore les policiers, puis la littérature asiatique… Mais je crois que j’ai cette BD chez moi, alors je pense la relire très prochainement. Pour le reste, bien que lisant 15 à 20 livres par mois, je croule sous mes piles de livres en retard (tu peux te faire une idée de ma bibliothèque en allant voir dans mon blog un article intitulé « petit atelier de littérature », il doit dater de jeudi dernier…) A bientôt, et merci de ta visite! Si tu veux, on peut faire un échange de liens…

    J'aime

  3. Une des plus magnifique série de la BD occidentale, l’une des meilleurs de FRANZ (avec la série « Commanche »). Désaccord total avec toi… mais c’est pas grâve, il en faut pour tous les goûts. (et puis Tintin, c’est vraiment magnifique, y’a toute la BD moderne dedans)

    J'aime

  4. Pardon pour le retard de ma réponse, j’ai été pas mal occupé… Mais voilà, c’est fait, je t’ai mis dans mes liens, si tu vuex bien faire pareil… A bientôt Marc

    J'aime

Les commentaires sont fermés.