Top BD des blogueurs d’août 2010

Je n’avais pas relayé le classement du mois dernier (vacances obligent), mais étant présente au poste… je ne me prive pas.

Le mois dernier, cette initiative soufflait sa première bougie et Yaneck avait proposé des articles sur les coulisses du Classement : un bilan annuel, les lanternes rouges du classement, les titres les plus commentés

Voici donc le classement que Yaneck a obtenu ce mois-ci en gérant un nombre incalculable de liens issus de nos blogs, un nombre incalculable de notes que nous lui envoyons chaque mois. Il nous a récemment informé de l’arrivée de deux nouveaux membres… bienvenue Manu ^^ Nous sommes donc une trentaine maintenant à participer à ce classement.

L’habitude étant prise ici, je me contenterais de vous proposer le classement des 10 premiers albums qui composent ce classement mensuel :

1- (N) Fables tome 7

Willingham, Akins, Buckingham, Panini Comics 19.33

2- (N) Le retour à la terre tome 4

Jean-Yves Ferri, Manu Larcenet, Dargaud 19.33

3- (-) Maus

Art Spiegelman, Flammarion  18.89

4- (-) V Pour Vendetta

Alan Moore, David Lloyd, Delcourt 18.8

5- (=) Le grand pouvoir du Chninkel

Jean Van Hamme, Gregorz Rosinski, Casterman  18.5

6- (N) Universal War One tome 1

Denis Bajram, Soleil  18.5

7- (=) Watchmen

Alan Moore, Dave Gibbons, Panini Comics 18.5

8- (N) Universal War One tome 2

Denis Bajram, Soleil  18.33

9- (=) Couleur de peau miel tome 1

Jung, Quadrants 18

10- (=) Je mourrai pas gibier

Alfred, Delcourt   18

Si vous voulez prendre connaissance de la suite du classement, c’est chez Yaneck que vous devez vous rendre et peut-être en apprendrons-nous plus sur l’arrivée d’un autre top

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

33 réflexions sur « Top BD des blogueurs d’août 2010 »

    1. … pour te faire ton idée, oui. Mais Maus n’a de toute façon rien à faire derrière Le retour à la terre et Fables. Idem pour V pour Vendetta et Le Grand Pouvoir du Chninkel d’ailleurs. Bref, l’été n’a pas fait que du bien à cette initiative ^^

      J'aime

  1. Non. C’est juste une honte, ce haut de classement.
    Yaneck, qui en profite pour dire un peu du mal, ça change, lui qui passe son temps à faire la promotion du top bd ^^

    J'aime

    1. j’espère qu’avec les moyennes de série, cela va influer sur ces aberrations
      Du coup, vu que je ne m’attendais pas à voir débouler des titres de ce genre avant Maus, ça me rappelle mon énervement quand je voyais Aya de Yopougon en number 1. On ne peut pas faire le top de ceux qui lisent de la BD tout le temps et ceux qui lisent de la BD une fois par mois ?? ^^

      J'aime

  2. Bon, vous savez tous les deux mes réticences vis-à-vis de ce type de classement. Mais il faut avouer que ça donne un instantané assez intéressant de la BD grand public de qualité.
    Yaneck, je pense que ton initiative de faire un classement par série et non par tome est une vraie bonne idée. Beaucoup de nouvelles (bonnes ?) entrées devraient arriver.
    Après évidemment, un lecteur quasi-exclusif de BD, n’aura pas la même vision qu’un lecteur occasionnel.

    J'aime

    1. lol. D’un autre côté, il n’est pas mauvais ce tome 7 de Fables (dit-elle en rougissant… mais je n’ai pas mis 20 non plus). Je repensais à ce que Zorg avait proposé il y a quelques mois quand tu avais proposé un changement du système de notation : pourquoi ne pas revoir la question d’une note multiple. Je sais que j’y étais réticente mais à bien y réfléchir attribuer une note pour le scénario, une note pour le graphisme et une note pour l’accroche du lecteur permettrait peut-être de réguler les choses ??????
      De mon côté, je pose une note au moment où je sors de la lecture d’un album. Forcément, si j’ai aimé, cela va avoir un impact sur l’ensemble.
      Ensuite, je ne me cacherais pas non plus. Le fait d’avoir aimé Fables est une chose. Le problème est peut-être aussi avec les lecteurs qui sous notent des albums comme Maus. Quand on ne lit pas souvent de BD et qu’on se prend une grande claque dans la gueule avec un album de cette carrure, me semble aberrant qu’on puisse lui mettre un 12/20 sous prétexte que le graphisme ne convient pas ou que ça chamboule son petit confort. Clair que c’est plus dérangeant de parler de la Shoah que de l’acquisition de ses dernières charentaises ^^. Il s’agit d’un témoignage et il faut peut être aussi que les gens apprennent à respecter ce type de récits.
      A ce moment, scindes ton classement par catégories ? Je ne sais pas…

      J'aime

  3. Si on part du principe qu’on peut noter des œuvres artistiques, déjà mettre plus de 19 à une BD (hormis Mauss, V ou La balade de la mer salée, bref les grands classiques) je trouve ça très surprenant.

    J'aime

    1. le problème c’est que dans les classiques, tu vas y retrouver les Tintin… Comment définir ce qui est un classique de ce qui n’en est pas ?? Compliqué ton truc ^^

      J'aime

  4. Parce que c’est un problème de trouver Tintin dans les classiques ?????
    Tintin n’est pas un problème, c’est la base de toute la bande dessinée européenne. Et hors du fait que l’on aime ou pas, c’est l’histoire de la BD tout simplement. Dans le classement actuel, on trouve Eisner et Tezuka, pourquoi pas Hergé ?

    Non, ce n’est pas compliqué de définir un classique. C’est est une œuvre qui a eu un impact « historique ». ça peut être un impact narratif, graphique voire commercial et qui marque sur la durée le lecteur. Exemple ?

    La Ballade de la mer salée > impact graphique et narratif.
    Titeuf > impact commercial & narratif, tout le monde le copie depuis.
    Rubrique à brac > impact graphique, narratif, éditorial, la BD d’humour adulte a pris son essor grâce à l’oeuvre de Gotlib.
    les oeuvres de Crumb > le pape de la BD underground américaine, graphquement c’est un dieu pour les dessinateurs américains.
    American Splendor > premières autobiographies en BD américaine…
    Kitaro le repoussant de Shiheru Mizuki > reconnu comme un livre de référence pour les enfants japonais

    et je ne parle même pas d’Eisner, Tezuka ou Hergé…

    Le problème est qu’on a tendance à l’utiliser à tord et à travers, comme les termes « historiques » ou « cultes ».

    J'aime

    1. non, Tintin n’est pas un problème (pas taper hein ^^), le problème c’est que ce n’est juste pas possible d’imposer une définition de ce terme par rapport au classement de Yaneck. Tu imagines la rigueur que cela demande ? J’imagine que cela donnerais une sorte d’austérité à l’initiative ou rendrait la BD pompeuse et inaccessible.
      Ici, c’est avant tout le plaisir qui est noté il me semble. Et ce plaisir impacte forcément sur le reste : fond, forme…
      C’est la difficulté de noter aussi. Je me suis servie de ma première note pour avoir un repère et j’ai rééquilibré ensuite mes notes en fonction de ce repère. Mais c’est pas évident. Si le repère est trop haut, tu sur-notes tout (logiquement) et ce n’est pas simple d’accepter de sous-noter par la suite un bon album sous prétexte que tu aurais sur-noté un album moins bon lu précédemment.
      J’espère que je suis clair à l’écrit car dans ma tête, c’est assez limpide ^^

      J'aime

  5. Pour ma part, je suis tout sauf tintinolatre. Tintin et Hergé représentent un élément historique important de la bande dessinée, surtout pour l’apport graphique d’Hergé d’ailleurs, et le nombre de dessinateur qu’il a fait monter.
    Mais au delà de ça, c’est un scénariste qui n’a rien à dire, qui se contente de divertir, sans jamais apporter de réelle réflexion de fond. On peut s’amuser à décrypter la psychologie secrète de Tintin, mais au premier plan, il n’y a rien. Ou quand il y a, comme au début, ça pue les clichés de l’époque, et pas les meilleurs en plus.
    BD d’aventure agréable, oui, monument historique, absolument, mais bonne bd, je ne trouve pas. Pour ma part, une bonne bd est une bd riche en fonds, avec un graphisme porteur. Et je le redis, le fonds, chez Hergé, c’est là que ça pêche.

    Yaneck, qui sent que ça va partir en cacahuète après son commentaire ^^

    J'aime

    1. oui, il va falloir modérer tout cela ^^
      je n’encense pas Tintin non plus pour des raisons quasi similaires, c’est vrai que l’apologie du colonialisme, je ne suis pas fan mais on ne peut pas nier l’impact de la ligne claire sur la BD actuelle. Mais des BD qui puent les clichés, ça pullulent et dans le genre, les Michel Vaillant sont pas mal non plus… mais c’est ce qui semble marcher à priori, vu que c’est une série qui continue à être vendue (il y a combien ?? 60 tomes ??). Ça a été lancé par Tintin me direz-vous.

      Après, dire que Titeuf est un « classique », ça me fait un peu mal quand même

      J'aime

  6. Je ne nie pas l’impact graphique. Je dis juste que les scénarios, globalement, me font baisser l’appréciation de la série. et je ne dis même pas ce que je pense de l’homme.
    Pour les clichés, bien sûr que les bd qui en recèlent sont nombreuses. Mais dans l’ensemble, je ne les achète pas, et je n’en pense pas du bien. Après, les 60 tomes de Michel Vaillant, à mon avis qui ne repose que sur moi, c’est la nostalgie qui continue à les vendre.

    J'aime

  7. Alix, Michel Vaillant… et on peut parler des BD d’Arleston aussi (excepté Lanfeust de Troy peut-être). Le cliché fait vendre… regardez le succès des profs, des fonctionnaires et le summum du genre : les blondes.

    Pour revenir sur Tintin.
    Remettons Tintin dans son contexte historique. Tintin au Congo a été écrit dans les années 30, dans une belgique au colonialisme paternaliste. On ne peut pas toujours être un visionnaire éclaire non plus. On peut être dans les normes de son époque. Effectivement, on peut critiquer. Tout comme on peut attaquer les Picsou pour apologie du capitalisme ou Pif pour l’inverse.
    Personnellement, l’homme je m »en fout un peu, sinon je n’aurais jamais lu Céline…

    Le fond chez Hergé ? Il n’est certes pas forcement dans le message mais plutôt sur la structure narrative. La qualité d’écriture et des dialogues aussi. Je m’en suis aperçu en les lisant à la fille dernièrement. C’est tout de même bourré de références culturelles. Hergé avait une culture générale absolument colossale mais visiblement peu de conscience politique.
    Après, on reproche à Hergé de ne pas avoir de messages politiques ou engagé… La balade de la mer salée de Pratt n’est pas non plus une référence sur ce sujet. La BD politique engagée en Europe c’est un phénomène assez neuf. On peut parler des caricaturistes politiques mais c’est une autre histoire.

    Le problème avec Hergé, c’est qu’on veut lui faire porter des choses qui ne sont pas de son époque.

    Pour en revenir, au principe de classique/non-classique : Oui Mo, tu as raison (tu peux la noter celle-ci, ce n’est pas souvent), ta remarque est parfaitement judicieuse.
    Après, je donnais ce qui est ma définition d’un classique. Tintin en fait parti.

    Titeuf est un classique, il a marqué les lecteurs et même les oeuvres d’autres auteurs. La preuve, Zep est sans doute l’un des plus jeunes présidents du festival d’angoulême. Les présidents du festival sont choisis pour la qualité de leurs oeuvres ET leur impact sur le monde de la BD. Et ils sont choisis par les anciens présidents (entre autre).
    Et moi, j’aime bien Titeuf 🙂 c’est bien moins pourri que Cédric 🙂

    ça f’sait longtemps qu’on s’était pas fait un débat ^^

    J'aime

  8. C’est bien mon problème. Tintin, fondamentalement, c’est pour les jeunes. Ce n’est pas de la bd pour adulte, même si les adultes s’y retrouvent bien. Une autre vision de la bd, par rapport à laquelle nous avons bien progressé.

    J'aime

  9. Finalement, je pensais être un ayatolah de la BD jeunesse mais vous êtes pire que moi ^^

    Tintin est comme beaucoup de grandes oeuvres, elle n’a pas d’âge de lecture car il existe plusieurs niveaux. Comme Malfalda, Gaston, Astérix… Je parlais de références culturelles tout à l’heure, je ne suis pas certain que ma fille y fasse très attention. Donc, fondamentalement, il n’a pas écrit ça que pour les enfants. Ou du moins il a pensé AUSSI aux parents…. ou plus simplement il s’est fait plaisir.

    Quand j’ai vu Gotlib à Angoulême, il disait qu’on n’arrêtait pas de l’emm…. avec la frontière BDJ/BDA, lui il s’en foutait à l’époque, il avait juste envie de faire ce qu’il lui plaisait.

    A la base, Titeuf est une BD pour adulte nostalgique…

    J'aime

    1. ouais, ça faisait longtemps les débats. C’est la rentrée, on reprend les bonnes habitudes ^^
      Je ne vais pas répondre commentaire par commentaire sur le coup, je prend la suite de votre débat que vous maîtriser mieux que moi. En chuchotant, je vais dire tout de même deux trois bricoles (elle est bavarde).
      Ensuite pour Tintin, j’espère tout de même qu’il ne l’a pas écrit en pensant aux enfants. Il y a des choses qui leurs sont tout de même assez inaccessibles je trouve : les considérations politiques de Tintin en Amérique, la traite des Noirs de Cock en Stocks, l’homosexualité de Tintin au Tibet (??? pas sure de l’album, Tintin je ne lis plus depuis deux décennies… c’est dire ^^). Après, c’est ludique et graphiquement pas violent. C’est ce qui nous faisait accrocher quand on était jeune en fait. Quand tu te décolles du premier degré, regardez le débat que ça donne ^^
      Pour tout ce que vous avez cité Yaneck et toi, oui. Je mets tout dans le même tiroir en fait, de manière assez rapide et avec un apriori très péjoratif dessus. C’est vrai que le summum ce sont Les Blondes. C’est dommage, je les aimais bien les Ange au début (Bloodline, Nemesis, Tower… j’avais bien accroché).
      Tout ce que vous dites me conduit à cette conclusion : il faut que je revois ma notion de « classique » quand même, ton Titeuf m’a fait prendre un coup de vieux ^^ On s’en fait un thème ?? ^^ euh… j’en ai qu’un sur le blog et c’est Yakari, ça rentre dedans ? 😉

      J'aime

  10. L’homosexualité dans Tintin au Tibet, pas sûr que ça soit réellement dedans. ^^
    Un mois classiques du franco-belge, sur KBD, ça serait bien oui. Pas pour rien que je fais ça une fois par semaine moi.

    J'aime

    1. ben avec le petit Tchang (orthographe???), ils sont quand même là-dessus dans leur amitié… ^^
      Après, c’était une idée de thème je précise, pas sure du tout de participer aux lectures. Mais je vous lirais avec plaisir si vous partez dans le délire ^^

      J'aime

  11. Je ne pense pas que ça soit volontaire de la part d’Hergé. Après, on peut penser qu’inconsciemment c’est ça, mais je ne pense pas que ce soit l’idée de Hergé, qui de toute façon a fait un Tintin sans sexualité.

    J'aime

    1. ok, je vous laisse les clés du Bar. Les consommations sont offertes par la maison pour ceux qui achètent des BD ^^ Et il y a un jeu de fléchettes au fond ^^

      J'aime

  12. Pour les BD ça ne devrait pas être un problème…
    En revanche, ma mauvaise foi, presque aussi légendaire que la tienne ma chère Mo’, fait de moi un mauvais joueur…. avec les fléchettes ça risque d’être dangereux:-) Faudrait pas perdre le créateur du classement BD quand même !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.