Fais péter les basses, Bruno ! (Baru)

Fais péter les basses, Bruno !
Baru © Futuropolis – 2010

Zizou est une petite frappe qui sort de taule. En prison, il a rencontré un vieux caïd soucieux de s’assurer une confortable retraite mais sa sortie n’est pas avant quatre mois… et le coup juteux qu’il miroite doit s’organiser au moment de Noël mais il sera encore derrière les barreaux. Il a besoin de relais à l’extérieur et donne à Zizou les coordonnées de Fabio, un vieux « rital » capable d’organiser le casse. A passé 60 ans, cet italien va être séduit par la possibilité de remonter une dernière fois sa petite bande de « Tontons flingueurs » et met Paul et Gaby à contribution. C’est pas pour l’argent, juste pour le plaisir et se marrer un bon coup ensemble… une dernière fois.

Non loin, Slimane vit en France depuis plusieurs années. Enfant, il a passé la frontière comme passager clandestin d’un vol charter. La France, c’était pour lui la terre promise d’autant que Ousmane Traoré lui avait fait miroiter une  belle carrière de footballeur. Mais la vie en a décidé autrement, les seuls petits boulots qu’il occupe sont bien loin de ses espérances de jeunesse, il vivote avec d’autres travailleurs clandestins en banlieue.

Il n’y a pas à dire, Baru a réussi son coup !

Dans cet album hommage au cinéma français des années 60′, Baru a su camper des « gueules » et une ambiance qui ne dénaturent pas ses icônes. Même si, pour pousser le vice du clin d’œil, j’aurais bien vu l’album en noir et blanc, il faut reconnaitre que la « touche Baru » propose une recette efficace sur la totalité de l’album (128 pages). Attaque de fourgon blindé, football, retraite, mandat électoral sont quelques ingrédients qui, étonnement, fonctionnent très bien et offrent un univers crédible et détonnant.

Le fait que se côtoient ces trois papis truands (sortis tout droit de nos vieux polars français) et Zizou (personnage aux méthodes plus radicales qui n’aurait pas dénoté dans Doberman ou Scarface) campe là une atmosphère qui a du caractère et nous fait percevoir les odeurs de poudre et la chaleur des explosions. Le croisement de tous ces personnages différents, où les ambitions de chacun se retrouvent annihilées par les stratégies des autres, crée un joyeux bordel assez jouissif. Entre les « Vieux » calculateurs, rodés et habiles à monter des plans et le sanguin Zizou qui réagit du tac au tac, Slimane est propulsé à la vitesse d’un projectile dans le monde du banditisme alors qu’une mouche serait capable de l’effrayer et qu’il a déjà la peur au ventre d’un contrôle de nos amis de la Maréchaussée. Il rajoute une touche cocasse et de l’originalité à cette épopée qui, bonus en prime, nous fait profiter de répliques pas piquées des vers.

Une lecture que je partage avec Mango.

Mango

PictoOKDifficile de ne pas se marrer en lisant cet album qui au passage, en profitera également pour traiter de la conditions des sans-papiers. Si vous avez l’occasion de lire cet album, ne vous privez pas !!

Quelques liens dont l’interview de Baru sur Futuropolis, l’avis de Jean (Librairie Art en Bulles) et de Jean-Laurent Truc sur Ligneclaire.

Merci aux Éditions Futuropolis pour la découverte !

Fais péter les basses, Bruno !

One Shot

Éditeur : Futuropolis

Dessinateur / Scénariste : BARU

Dépôt légal : 16 septembre 2010

ISBN : 9782754804097

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fais péter les basses, Bruno ! – Baru © Futuropolis – 2010

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

36 réflexions sur « Fais péter les basses, Bruno ! (Baru) »

  1. Un message pas constructif, mais ce n’est pas grave : Baru est un grand, un très grand auteur. Depuis longtemps. Angoulême l’a enfin consacré en janvier dernier. Il était temps.
    C’est un auteur rare, aussi, alors profitons à fond de ce nouvel album.

    J'aime

    1. si si, très constructif. Je ne l’ai pas dit, à tort mais je suis complètement d’accord avec toi : Baru est un auteur de talent. La prochaine fois j’irais faire un tour du coté de l’autoroute soleil… depuis le temps que j’ai envie d’en parler sur ce blog !

      J'aime

  2. Je n’ai jamais lu cet auteur car j’avais lu de sévères critiques quand il avait été primé à Angoulême. Mais je vais me faire ma propre idée en lisant une de ses BD, promis!

    J'aime

    1. oh, je ne pense pas. Même si l’auteur voulait faire un hommage à certains acteurs, je crois que c’est avant tout le plaisir qui l’a motivé. Il ne faut pas que cela t’arrête

      J'aime

    1. … et dire oui 😀
      On en avait déjà parlé la dernière fois que tu étais passé mais oui. Enfin, je trouve qu’il a très bien fait de se reconvertir ^^

      J'aime

    1. Tout à fait ! Et ce blog manque cruellement de Baru d’ailleurs !!
      Ravie également qu’il soit le Président du prochain Festival d’Angoulême

      J'aime

  3. J’adore la chute de cette bd. Dis-donc Mo’, tu es en trait de balancer toutes tes chroniques sur Livraddict. Je vais avoir du mal à suivre la cadence !

    J'aime

    1. Non, je balance rien du tout ^^… je n’ai pratiquement rien partagé sur Livraddict. J’aimerais bien, mais ça prend du temps. Je disais sur un topic du forum que le problème, c’est qu’un album sur trois voire un album sur quatre est dans la base de données Livraddict. Le reste… c’est à créer !!! Alors certes, si personne ne le fait, c’est le serpent qui se mord la queue mais en attendant, ça prend un temps fou à rentrer les albums (voire si nécessaire de créer les auteurs).

      J'aime

Répondre à Manu Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.