Le Landais volant, tome 3 (Dumontheuil)

Le Landais volant, tome 3
Dumontheuil © Futuropolis – 2010

Le baron Jean-Dextre Pendar de Cadillac est de retour et poursuit son tour du monde. L’occasion de le découvrir de nouveau confronté à des situations loufoques et cocasses, à commencer par la première nouvelle de cet album où il se retrouve au Guatemala dans une bien triste posture. Il fait les frais de l’accueil local en se faisant bizuter par les gens du coin qui n’ont rien trouvé d’autre, pour voler les touristes malchanceux, de leur jeter des seaux de merde en plein visage. Les touristes, pris au dépourvu, balancent alors leurs sacs au sol dans un accès de colère. Les locaux s’empressent de mettre la main sur ce précieux butin. Sans affaires de rechange, sans papiers et sans argent, les malheureux n’ont plus qu’une seule solution qui s’offrent à eux : se retirer dans la foret et y vivre nus, enduit des selles nauséabondes. Une errance assez troublante où le baron se retrouve seul en pleine forêt, dans le plus simple appareil.

Un album aux couleurs chaudes comme les deux tomes précédents. Une aventure humaine qui se poursuit ici avec trois nouvelles, chacune dédiée à un thème : le Guatemala et la solitude, le Mozambique et la sexualité, une croisière en mer et « l’enfer des autres ».

Un an après la sortie du second tome de la série, Dumontheuil sévit de nouveau avec Jean-Dextre Pendar. Ce personnage principal n’est autre qu’un gros clin d’œil à son ami et collègue Jean-Denis Pendanx. En tant que lectrice, je suis cependant incapable de faire la part des choses entre ce qui est de l’ordre de la réalité (Pendanx a lui-même beaucoup voyagé, il a vécu en Afrique plusieurs années) et la fiction, même s’il y a des affabulations évidentes. Quoiqu’il en soit, ce landais est un personnage amusant, loufoque, hypersensible et attachant. Perdu dans ses questions existentielles plus ou moins fondées, cherchant un sens à sa vie et à sa sexualité, recourant à l’allégorie pour analyser les choses et prendre du recul sur ses émotions. Il n’est cependant pas toujours évident de raccrocher les wagons et de rester 70 planches durant sur la même longueur d’onde que l’auteur.

PictomouiNicolas Dumontheuil use de nouveau d’un humour totalement décalé. « Une farce initiatique où l’esprit gascon n’a rien à envier à l’humour british » pour reprendre les termes de l’éditeur. Certes, on s’amuse et il est impossible d’anticiper quel sera le dénouement et les rebondissements tant la farce est impromptue, parfois grotesque. Les nouvelles ne manquent pas de nous étonner, nous font souvent sourire cependant, je n’ai pas retrouvé dans cet album le plaisir de la découverte et les fous-rires des deux premiers tomes. Les trois nouvelles sont de qualité inégale, la dernière me laissant totalement sceptique. La farce s’éternisera au moins le temps d’un quatrième album (il est annoncé sur la dernière planche de Sketch sur le Ketch). Je ne suis pas friande des séries qui s’étirent… donc un peu déçue par l’annonce finale.

Je remercie les éditions Futuropolis pour ce moment de lecture !

Extraits :

« Yorick est… comme ces éléphants. Majestueux, puissant et fantasque. Tendre et rassurant. Aimant. Jean-Dextre lui, se sent plus proche des girafes. Comme elles, il est haut en couleurs et arbore une féminité soulignée au mascara par de longs cils soyeux. Sans oublier cette démarche toute de gestes disharmoniques et pourtant si élégante au final » (Le Landais volant, tome 3)

« Quant à toi ami lecteur (mâle ?), oublie finalement ce chemin indiqué au début de l’histoire, même si tu es féministe. Tout le monde ne peut pas être chevalier gascon. Et si tu persistes à suivre le chant des sirènes, n’oublie pas qu’il faut une solide constitution et qu’un cheveu seul sépare le suicidé du martyre » (Le Landais volant, tome 3).

Le Landais volant

Tome 3 : Sketch sur le Ketch

Série en cours

Éditeur : Futuropolis

Dessinateur / Scénariste : Nicolas DUMONTHEUIL

Dépôt légal : octobre 2010

ISBN : 9782754803953

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Landais volant, tome 3 – Dumontheuil © Futuropolis – 2010

Publicités

5 commentaires sur « Le Landais volant, tome 3 (Dumontheuil) »

  1. J’avoue que, après avoir adoré « Qui a tué l’idiot » et « Malentendus », j’avais été plutôt déçu par « La Femme Floue » et « Le Roi cassé ».
    Il semblerait que ce « Landais » puisse me réconcilier avec l’auteur…

    J'aime

    1. Malentendus je n’ai pas lu, mais j’en prend note de ce pas. Par contre, j’ai plutôt un bon souvenir du Roi cassé. J’avais bien aimé tous ces petits clins d’œil qui jalonnent l’album et puis au final, je trouvais que le dérisoire offrait une réflexion intéressante. Ce pauvre Simon parachuté en pleine aberration, ces chefs d’états qui ont oublié le pourquoi exact de la guerre… Si… j’avais bien aimé quand même ^^

      J'aime

  2. Je n’ai pas encore vraiment accroché aux BD comiques! J’ai un peu de mal surtout si ce sont des histoires courtes comme des sketches mais je retiens que si je veux lire cette série, je dois commencer par le premier album.

    J'aime

    1. « Comique » : e voudrais préciser que mon tag « humour » n’est pas vraiment réglementaire ^^ A partir du moment ou cela m’a fait rire ou sourire, j’ai tendance à mettre « humour ».
      Le Landais volant est un humour décalé, complètement loufoque, je ne sais pas si c’est la série idéale pour partir dans la découverte du genre. Je dirais aussi que je ne suis pas une grande fan des BD humoristiques « classiques » (pour être rapide), ce qui colle le mieux à cette définition et que j’ai sur le blog c’est Pico Bogue.
      Sinon, qui m’ont bien fait rire et dont j’ai parlé ici, je te conseillerais plutôt Garulfo, Château l’attente. Attention : Broderies risquerait de te plaire ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s