Château de sable (Levy & Peeters)

Château de Sable
Lévy – Peeters © Atrabile – 2010

C’est l’été, les vacances et l’occasion de venir en famille passer une journée à la plage. Le petit Félix a fait un cauchemar cette nuit-là, il a réveillé sa sœur et ses parents à une heure très matinale… ça tombe bien au final, la famille va pouvoir profiter pleinement de cette journée si particulière…

Ce n’est quand même pas si courant de lire Fred Peeters quand il n’est pas à la fois au dessin et au scénario. J’ai vérifié (tout de même) pour être sure de pas vous dire de bêtises et sur les 15 séries qu’il a publiées (j’exclus le collectif de 2007), il a réalisé les deux tiers de sa bibliographie absolument seul. Château de sable vient donc s’ajouter à la liste de ses collaborations, aux cotés de RG (co-scénarisé avec Pierre Dragon), Koma (scénarisé par Pierre Wazem), Friture et Les Miettes (scénarisés par Ibd Al Rabin).

Château de Sable m’a fait penser à un film de François Ozon (Sitcom) : on y perd la notion du temps. On est pris dans une bulle et on se laisse guider, avide de connaître l’histoire.

Pas évident non plus de vous parler de Château de Sable sans trop en dire pour ne pas vous gâcher le plaisir. Le mieux c’est de laisser les auteurs en parler :

PictoOKPictoOKUne réflexion sur le temps qui passe à lire de toute urgence !

Château de Sable

One Shot

Éditeur : Atrabile

Collection : Bile Blanche

Dessinateur : Frederik PEETERS

Scénariste : Pierre Oscar LEVY

Dépôt légal : octobre 2010

ISBN : 978-2-88923-008-2

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Château de Sable – Lévy – Peeters © Atrabile – 2010

Publicités

26 commentaires sur « Château de sable (Levy & Peeters) »

    1. C’est un bon album et j’ai profité d’un moment de calme pour le lire. Surprenant. C’est vrai que j’ai été un peu avare en explications. Le trait de Peeters gagne vraiment en précision je trouve. Je lirais ta chronique avec plaisir en tout cas

      J'aime

    1. je note que tu admires ma pirouette ^^
      J’ai aimé, beaucoup, mais c’est vrai que je ne voulais pas trop dévoiler l’album. La vidéo est comme tombée du ciel ^^
      A partir du moment où on donne un élément, soit on en dit trop soit on en dit trop peu sur cet album (toi tu t’es bien débrouillé). Par contre, je n’ai pas trouvé l’ambiance malsaine comme toi. Le trait est pénétrant, d’accord, il y a vraiment une ambiance atypique qui se crée rapidement… mais je ne me suis pas sentie mal à l’aise. Je me suis sentie curieuse d’avoir un regard d’ensemble et je me suis délectée de cet univers.
      Un gros plaisir à lire cet album sur lequel je louchais depuis le début de l’année parce qu’il était annoncé sur le catalogue Atrabile depuis au moins 10 mois ^^

      J'aime

  1.  » Y’a les Schtroumpfs, puis y’a ça  »
    J’adore leur interview. Le titre m’avait déjà interpelé, j’en aurais sûrement d’autres avis si je vais au Raging Bulle jeudi, mais je suis bien emballé (encore ? mince Lunch, arrête le tour des blogs !).

    J'aime

    1. moi aussi cette interview m’a bien plu. Je trouve qu’ils expliquent bien la démarche. On perçoit bien l’ambiance de l’album sans trop en savoir non plus. Parfait. De toute façon, suite à Raging Bulles, tu vas définitivement être convaincu qu’il faut le lire ^^

      J'aime

    1. peut-être parce qu’il est nouveau et que beaucoup de chroniques ont fait le choix de préserver ce mystère justement. C’est typiquement le genre d’album qui surprend le lecteur, ce serait vraiment dommage de gâcher
      Peut-être parce que j’ai fait un stupide pari avec David (je ne ferais plus) et je m’étais engagée à ne pas être aussi bavarde que d’habitude ^^ (je ferais plus de pari, c’est trop frustrant !!) 😀

      J'aime

  2. Je sais pas encore si j’irais au Raging ce jeudi, j’ai un autre truc qui s’est greffé là… enfin, on verra !
    L’album me tente bien quand même.

    J'aime

  3. Jérôme parle avec sagesse.
    La grande force de Peeters est de ne pas se disperser. Il fait des choses très différentes mais garde quand même à l’esprit ce dont il a vraiment envie de parler. Du coup, c’est un auteur très régulier et toujours très très efficace (en plus d’avoir une écriture et un dessin à tomber).
    Bon, en même temps, les « stars » (oui, je pense à Sfar) font aussi connaître le média BD. Je n’aurais sans doute jamais aborder Peeters sans avoir lu Le Chat du Rabbin 🙂

    J'aime

    1. oui, très sympa. J’aime beaucoup Peeters à la base, j’avais des appréhensions au niveau du scénario (pas de références) mais elles ont vite été gommées

      J'aime

    1. 😀 Dans les blogueurs qui ont laissé un commentaire sur cet article, David et Champi l’ont lu également. Si tu veux d’autres avis sur Château de Sable

      J'aime

    1. Trois cent millions de Chinois… et moi et moi et moi 😀
      Pardon Madame Loula, c’est vrai que j’ai oublié de te mentionner. C’est la faute à kbd ! Parfois, j’ai l’impression de mieux connaitre la liste des articles présents sur les blogs des compères de l’équipe que ceux présents sur mon propre blog 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s