Les équilibres instables (Dauvillier & Clotka)

Les équilibres instables
Dauvillier – Clotka © Les enfants rouges – 2009

Un vieil homme perdu dans ses pensées, le harcèlement téléphonique des plateformes d’appels, un jeune homme qui poursuit une femme… En apparence rien de bien grave. La vie est comme ça, faite d’événements qui nous déstabilisent mais auxquels on est tellement habitués qu’on ne s’en émeut plus quand cela touche les autres. C’est banal, on n’y prête plus attention, il n’y a rien à en dire… rien à en dire ?

Chose promise, chose due ! Après mon billet sur ma visite au Festival BD de Colomiers il y a quelques jours, je vous avais montré mes petites emplettes… voici donc le moment venu de parler des Équilibres instables, un album qui trainait dans mes envies de lecture depuis bien trop longtemps.

Clotka au dessin nous propose un univers doux, presque enfantin. Elle fait évoluer ses personnages avec une simplicité agréable et la bichromie renforce ce ressenti. Les décors sont minimalistes, les expressions ressortent bien, les personnages sont sympathiques… on entre très facilement dans ces cinq petites nouvelles, presque de manière insouciante.

Loïc Dauvillier opère sournoisement sur ces ambiances graphiques. Profitant d’un lecteur qui a baissé la garde, il donne la parole à des personnages englués dans leur quotidien. Voix-off ou dialogues, beaucoup d’éléments y sont suggérés ce qui, instinctivement, nous conduit entrer dans le jeu de la supposition : on imagine la fin de l’histoire, la réaction des autres personnages… cela semble si évident ! Et puis notre assurance en prend un coup et de certitude, nous n’en avons plus qu’une, celle que Dauvillier nous a emmené exactement où il voulait qu’on aille : sur une fausse piste. Le scénariste conclut ses histoires avec brio mais souhaite-t-il nous démontrer que l’on est bourré de préjugés ?? Les auteurs nous poussent malgré nous à réfléchir sur les relations humaines, ce qu’elles impliquent, ce qu’on en décode. On semble avoir une facilité déconcertante à interpréter les choses… pas étonnant qu’il soit parfois si difficile de communiquer !

Conseillé par David, cet album intègre le Challenge « PAL Sèches »

PictoOKUne petite douceur inquiétante à découvrir. Des récits intimistes. Un petit album d’une soixantaine de pages à la couverture souple qui se lit beaucoup trop vite !

L’avis de Joëlle.

 Les équilibres instables

One shot

Éditeur : Les Enfants Rouges

Dessinateur : CLOTKA

Scénariste : Loïc DAUVILLIER

Dépôt légal : juin 2009

ISBN : 978-2-35419-026-2

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les équilibres instables – Dauvillier – Clotka © Les enfants rouges – 2009

14 commentaires sur « Les équilibres instables (Dauvillier & Clotka) »

    1. Ce n’est pas le type de graphisme vers lequel je me tourne spontanément. S’il n’y avait pas eu Dauvillier au scénario, je pense que je serais passé à coté. Mais ces cinq histoires sont vraiment surprenantes. Dauvillier s’amuse bien de son lecteur… et c’est tant mieux ^^

      J'aime

    1. Je comprends tout à fait ton ressenti. De mon côté, la lecture commence à dater un peu. A « l’époque », j’étais moins familiarisée avec les romans graphiques… j’ai donc échappé au sentiment d’effleurement que tu as ressenti

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s