Garance (Gauthier & Labourot)

Garance
Gauthier – Labourot © Guy Delcourt Productions – 2010

Comme chaque été, Léopold revient passer les vacances en bord de mer. Il y retrouve Garance, son amie. Ensemble, ils passent leurs journées à s’amuser sur la plage, pêcher, jouer… Des moments complices inoubliables.

Un jour, alors qu’ils sont en bord de mer, une vague arrive sur Léopold et le fait tomber. « Arrête de rire ! On dirait que cette vague a fait exprès de me faire tomber !! » dit Léopold. Et à Garance de lui répondre : « Ça oui, j’en suis certaine !! ».

L’heure de la confidence est venue. Garance va révéler son secret à Léopold mais chuuut… ne comptez pas sur moi pour vous le dévoiler !

Le visuel de couverture avait attiré mon regard lorsque j’ai vu la première critique de cet album sur Imaginelf. Puis, la présentation de Lelf a finit de me convaincre. Sans cette critique, cette petite perle de lecture serait passée inaperçue chez moi… ce qui aurait été bien dommage.

Confortablement installés dans notre canapé, Monsieur Lutin et moi avons déjà pris quelques minutes pour contempler cette couverture : deux enfants sont allongés sur une barque, ils se reposent et un large sourire s’affiche sur leurs visages. Quelle sensation de bonheur et de sérénité ! Puis, découverte de la première planche… l’impression se confirme. Appliqués au pinceau, des pastels proposent des ambiances épurées, douces, lumineuses. Les personnages sont expressifs. Des successions de planches muettes nous donnent tout loisir de moduler notre rythme de lecture, de nous perdre dans la contemplation de cet univers et au final nous laissera libre d’interpréter comme on le souhaite le sens et la morale de cette histoire.

Pourquoi ? Parce que ce soit moi, mon lutin, son père ou bien encore la petite amoureuse de mon lutin ou sa maman, il y a différentes interprétations de ce récit. Dans cet album, on voyage entre réalité et monde onirique. Il est question d’amitié, d’amour et de séparation. C’est la nature de cette séparation justement qui n’est pas perçue de la même manière par notre petit groupe de lecteurs. Sans que la cohérence de Garance soit remise en cause, la présence de planches muettes laisse le lecteur libre d’investir ce support à sa guise : un enfant y pourra ainsi rêver d’un monde imaginaire, un adulte y verra à coup sur des choses plus terre à terre (à moins qu’il n’ait conservée intacte son âme d’enfant). La morale reste la même pour tout le monde, positive : la distance entre deux personnes qui s’aiment ne pourra jamais émailler les sentiments les plus forts.

PictoOKPictoOKGrands ou petits, je pense que vous pouvez y aller les yeux fermés. Cet album est une belle douceur, un magnifique conte à lire, à relire ou à offrir. Cette magnifique histoire que je vous conseille est ma manière à moi de vous souhaiter de Joyeuses Fêtes.

Séverine Gauthier, scénariste de la série, a consacré un article regroupant plusieurs liens vers des critiques de l’album. Au passage, c’est l’occasion de faire le tour de son très beau blog.

Le lien vers une interview de Thomas Labourot.

Ce qu’ils en pensent  : Lelf, Un monde de bulles, David Fournol, Noukette.

Garance

One Shot

Éditeur : Delcourt

Collection : Jeunesse

Dessinateur : Thomas LABOUROT

Scénariste : Séverine GAUTHIER

Dépôt légal : septembre 2010

ISBN : 978-2-7560-2097-6

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Garance – Gauthier – Labourot © Guy Delcourt Productions – 2010

21 commentaires sur « Garance (Gauthier & Labourot) »

  1. Tu vois que la BD jeunesse possède aussi de vraies pépites ! (je te taquine parce que je crois savoir que tu n’es pas trop fan de ce genre). Avec Mr Blaireau et Mme Renarde, ça fait au moins deux excellents titres pour nos chères têtes blondes.

    J'aime

    1. C’est vrai que je suis réfractaire aux albums jeunesse en général ^^ Heureusement que mon lutin est là, je passerais à côté de ces petites pépites (j’avoue que Garance, je le lis même quand il n’est pas avec moi ^^)

      J'aime

    1. C’est vraiment un très bel album. Les auteurs ont également écrit Mon Arbre mais là, je crois que c’est beaucoup plus triste que Garance. Je ne l’ai pas encore lu… ça ne saurait tarder ^^

      J'aime

  2. Je note je note car la couverture et les pages que tu mets en photo donne vraiment envie de se plonger dedans (à moins que ce ne soit la neige que j’aperçois par ma fenêtre face à la mer sur les dessins…)

    J'aime

  3. Je ne vois ton article qu’aujourd’hui ! Je suis ravie que tu ais été charmée par cet album, une très belle découverte en ce qui me concerne ! Et je suis d’accord avec toi, on y trouvera des choses différentes selon que l’on est un enfant ou pas, il est en tous cas très beau !

    J'aime

    1. Mais je crois que la couverture fait le même effet à tout le monde. On se sent bien rien qu’à la regarder ! Et une fois que tu es dans l’album tu verras, tu y seras bien au chaud aussi ^^

      J'aime

  4. Ça a l’air vraiment très intéressant.
    Et le fait que David Fournol (mon ancien libraire en personne, et animateur du Raging Bulle de Bordeaux) en parle, ce doit pas être mal du tout même 🙂

    J'aime

    1. C’est vraiment très bien. Lis cet album… on verra ensuite si tu continues à me proposer Le Vent dans les Saules sur toutes les thématiques 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s