Marche ou rêve (Laurel & Elric)

Marche ou Rêve
Laurel – Elric © Dargaud – 2011

A 19 ans, Harold est encore puceau. La confiance qu’il a en Claire, sa petite amie depuis six mois, et la gentillesse de celle-ci n’y font rien. C’est le blocage. Il souhaite prendre un peu de recul sur cette pression qu’il se met, et quoi de mieux pour se ressourcer qu’une semaine de vacances chez sa grand-mère ? Harold prend donc le train pour la pluvieuse Bretagne. Au programme : farniente, balades et visites à quelques amis d’enfance. Des vacances calmes, loin de tout soucis, mais le hasard en a voulu autrement. Il fait la connaissance de Mathilde, une jeune fille déconcertante, spontanée et visiblement sans complexes. En parallèle, les retrouvailles avec sa grand-mère vont être l’occasion pour Harold d’en apprendre un peu plus sur son père.

Marche ou Rêve est un conseil de lecture qui m’a été fait. Bien que peu attirée par les dessins, je n’ai pas pris garde à cet apriori depuis longtemps dépassé et je me suis laissée tenter par de convaincants arguments et un titre prometteur.

Force est de constater que la lecture de ces planches n’a fait que m’apporter la preuve du contraire. Le scénario dispose d’un potentiel indéniable (un jeune homme qui est à un moment-charnière de sa vie). Les différents éléments du récit trouvent naturellement leur place, doucement… trop doucement peut-être car le rythme narratif n’évolue pas. Les événements semblent glisser sur Harold, ses émotions sont trop peu expressives. Si le lecteur comprend leur intensité, c’est grâce à l’utilisation du code couleur sur les fonds de case (petit rappel avec la couleur rouge en exemple : cette couleur peut représenter l’amour/la chaleur/l’optimisme, sentiments contraires : l’agressivité/la mort ou le danger ; une présentation plus complète sur cette page). On survole les choses comme on le fait souvent à l’adolescence mais d’un point de vue de lecteur, ce n’est pas satisfaisant. On patauge entre adolescence et age adulte, relations père-fils ambigües, découverte de la sexualité… sans que rien ne se développe réellement. On effleure et c’est assez frustrant ! D’autant que certains rebondissements tombent comme un cheveu sur la soupe ce qui a tendance à ajouter de l’agacement à l’insatisfaction.

Le site de l’éditeur indique que c’est un premier tome pourtant, ni le visuel de couverture (ou les informations présentent dans cet ouvrage) ni les sites bédéphiles (qui le classent en one-shot) ne laissent penser qu’une suite est à venir. Mais en refermant cet album, on laisse son personnage principal confronté à une remise en question certes nécessaire mais très lourde. Je ne le sens pas réellement en capacité d’y faire face. Cette histoire à tiroirs est peu crédible mais, avec le recul, est-ce que les 80 pages sont finalement suffisantes pour développer de front autant de sujets ??

pictobofLes dessins sont doux, propres. Le rythme du récit est mou, le scénario sans grande surprise (déjà lu ! déjà vu !). Tout ici est un peu trop fade et superficiel à mon gout pour que je puisse être convaincue par le contenu de cet album.

Marche ou Rêve

WOMEN BD 2One Shot

Éditeur : Dargaud

Dessinateurs : LAUREL & ELRIC

Scénariste : LAUREL

Dépôt légal : mars 2011

ISBN : 9782505008170

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Marche ou rêve – Laurel © Dargaud – 2011

Marche ou rêve – Laurel © Dargaud – 2011

12 commentaires sur « Marche ou rêve (Laurel & Elric) »

  1. Je l’ai feuilleté vaguement en librairie samedi (à cause du chat sur la couverture) et je croyais que le personnage était une femme ! Je n’avais aucune idée de l’histoire mais c’est vrai que cela a un air de déjà vu rien qu’en lisant ton billet !

    J'aime

    1. oui oui, passe !! Je ne pense pas que tu rates grand chose à vrai dire. Je commence à mieux connaitre la lectrice que tu es et je pense que tu t’ennuierais sérieusement dans cet album ^^

      J'aime

    1. 😆
      je l’ai trouvé lisse car l’histoire aussi est lisse. Du coup, je n’ai rien trouvé à me mettre sous la dent de réellement consistant. Cet album peut plaire (la preuve : on me l’a conseillé^^), mais m’est avis qu’en sortant de la lecture de Fun Home, tu devrais attendre un peu pour ce genre de récit car le contraste va te sembler énorme ^^

      J'aime

    1. je ne le propose même pas au voyage cet album, même si je prendrais volontiers un autre avis de lecture dessus. Mais bon, je me suis ennuyée. Pas du tout le genre d’album que je conseillerais

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s