Le Chien gardien d’étoiles (Murakami)

Le Chien gardien d'Etoiles
Murakami © Sarbacane – 2011

« Papa » est un japonais ordinaire, la cinquantaine et père de famille. Une vie banale, rangée et une petite fille à qui il offre un jour un jeune chiot. Elle l’appelle « Happy ». Les années passent, l’enfant grandi, l’épouse s’éloigne de jour en jour jusqu’à ce qu’elle demande de divorce. Papa est surpris, il n’avait pas anticipé cette séparation. Maman lui explique que son côté renfrogné, son chômage et sa maladie sont trop lourds à gérer au quotidien. Alors, vu qu’il lui a toujours dit « fait ce que tu dois faire » au moment où elle devait prendre des décisions importantes, cette fois, elle ne consulte même pas. Elle prend la décision, elle est sans appel.

« Papa » se retrouve alors dans un logement presque vide, trop onéreux pour lui et dans l’impossibilité de trouver un autre pied-à-terre. Il entasse les quelques affaires que sa femme lui a laissées, fait monter Happy et prend la direction du Sud où, il en est certain, il parviendra plus facilement à trouver un bailleur qui accepte un locataire avec un animal domestique. Il part vers l’Aventure…

La seconde nouvelle nous emmène aux côtés d’Okutsu, un jeune assistant social à qui revient la responsabilité de retrouver l’identité d’un cadavre et de lui organiser des funérailles décentes. D’ordinaire très distant et détaché des situations qu’il rencontre, Okutsu va s’investir outre mesure dans la recherche d’identité de cet homme mort depuis plus d’un an. Le fait que le cadavre d’un chien a été découvert aux côtés de l’homme fait rejaillir souvenirs et nostalgie.

Une réflexion sur la fidélité, l’attachement et le rapport à l’Autre, qu’il soit homme ou animal.

Merci Jérôme, merci pour l’album et la découverte ! Jolie petite claque que tu m’as fait prendre là ^^

Avec cet album, Takashi Murakami s’est essayé à un nouveau format de publication, de type « roman graphique » (l’auteur a déjà réalisé neuf séries qui ne sont pas traduites en français). Essai réussi pour ce manga. Malgré la chronique de Jérôme, j’ai eu des appréhensions après quelques pages de lecture. Pourtant, j’avais gardé en mémoire que le ton faussement naïf de cet album pouvait surprendre, mais je n’ai pu m’empêcher d’être assez sceptique sur le fait que j’allais pouvoir y adhérer.

Force est de constater que je n’ai pas senti le coup venir et que « Papa » est un personnage attachant. Sa bonhommie est agréable à côtoyer et la présence de deux narrateurs, l’homme et le chien, donne une note tout à fait originale à cet album. On dispose ainsi d’un double niveau de lecture : un homme qui monologue et partage sa philosophie de la vie avec son fidèle compagnon, un chien qui s’interroge sur son ressenti et le quotidien avec son maître. L’ambiance est sereine et l’errance de ces deux personnages est captivante. Une tonalité narrative proche du Journal d’une disparition d’Ideo Azuma dans un  premier temps (même type de graphique même type d’humour quoique plus épuré et moins sarcastique) et un scénario rendu bruyant via la présence de nombreuses onomatopées. Et puis, soudain, l’apparition d’une atmosphère nouvelle au bout d’une cinquantaine de pages. Par quel effet subtil l’auteur parvient soudain à changer le rythme et ainsi donner une intonation différente à son histoire ? Quoiqu’il en soit, le récit dispose soudain d’une toute autre portée… renforçant le plaisir de lecture et incitant à s’impliquer davantage dans l’histoire et les personnages, au point d’éprouver une forte émotion au moment du dénouement (de la première nouvelle).

Cette dernière aurait plus se suffire à elle-même mais elle est accompagnée d’une seconde tranche de vie. L’auteur a tissé un lien subtil avec l’histoire de « Papa » et, une fois encore, j’ai été satisfaite de ma lecture. Seul grief à l’égard de ce second récit : il est un peu moralisateur.

Conseil de Challenge PAL Sèches

PictoOKUn album détente et poésie, une réflexion sur l’altruisme et la fidélité. Très sympa !

L’avis de Jérome et celui de PaKa.

Le Chien gardien d’étoiles

One shot

Éditeur : Sarbacane

Dessinateur / Scénariste : Takashi MURAKAMI

Dépôt légal : mai 2011

ISBN : 9-782-84865-458-4

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Chien gardien d’étoiles – Murakami – Sarbacane – 2011

30 commentaires sur « Le Chien gardien d’étoiles (Murakami) »

  1. Je ne lis pas ton article tout de suite (j’ai juste cru comprendre qu’il t’avait plu) car je vais le recevoir par Babélio…à suivre!

    J'aime

  2. Je crois que ça me plairait…
    J’ai reçu la BD voayageuse !!! Je vais la lire ce week-end et rechercher les coordonnées pour la renvoyer mardi où j’ai le temps de passer à la Poste.

    J'aime

  3. Je l’avais coché pour l’opération Masse critique de Babelio mais je vais recevoir un autre (coché aussi). La couverture est trop mignonne, j’ai vraiment envie de le lire. Bon weekend !

    J'aime

    1. J’avais également coché cet album à l’occasion de Masse Critique… je suis retenue pour Lucky in Love. J’ai hâte de recevoir l’album

      J'aime

  4. J’avais quelques doutes en t’envoyant ce manga, me disant que nous n’aurions peut-être pas la même lecture et que tu pourrais être déçue. Visiblement ce n’est pas le cas et j’en suis ravi. Une jolie histoire et un papa qui attire l’empathie. Avoir le point de vue du chien est aussi une originalité bienvenue. Bref, une vraie réussite, nous sommes d’accord !

    J'aime

  5. Ca fait un moment que je croise le nom de cet autre Murakami et, vu que je suis plongée à fond dans la bibliographie de ses homonymes, j’avais envie d’essayer de le lire. Tu me donnes bien envie, je note le titre.

    J'aime

    1. Je l’avais coché en me disant que si je n’étais pas retenue, je l’emprunterais surement en bibliothèque. Jérôme a juste fait avancer les choses un peu plus vite ^^

      J'aime

  6. Y-a-t-il vraiment une histoire de voyage dans la première histoire ? Je n’ai pas envie de chipoter, mais il faut quand même que le challenge garde un peu de sens. (je ne connais pas du tout ce titre et je me fie simplement à ton résumé)

    J'aime

  7. Je craignais le final de l’histoire et c’est pour ça que je ne l’avais pas encore noté …. je sens que je vais encore me prendre une claque moi aussi quand je le lirai ! A lire tranquillement chez moi pour pleurer sans complexe 😉

    J'aime

    1. Ma réaction première a été de noter l’album suite à la lecture de l’avis de Jérôme. J’avoue que je me suis fait un peu peur en début de lecture, j’ai appréhendé le dénouement mais au final, tu vois… je me suis retrouvée toute chamboulée en refermant le livre… un peu bête de me montrer aussi émue devant mon homme ^^ Donc oui, à lire chez soi ! ^^

      J'aime

  8. Houlàlàlàlàlà… à tous ceux qui hésitent : n’hésitez plus !
    Un gros gros gros coup de coeur ! C’est tout simple, il ne se passe pas grand chose, et pourtant, la magie et le charme opèrent… c’est beau, tout simplement.
    Si vous avez eu l’occasion de voir le très beau film de Kitano « l’été de Kikujiro », vous l’aurez forcément en tête durant la lecture.

    J'aime

    1. Moi j’avais coché Abélard (enfin… entre autre, je me suis complètement lâchée sur le nombre de clics :oops:… comprends pô :mrgreen:)
      Sacrée claque en tout cas ! C’est assez rare qu’un album me touche autant

      J'aime

  9. Moi aussi, j’ai liste une vingtaine de cochage ! ^^
    Abélard n’était pas mon préféré mais je ne me plains pas !
    Si cet album t’a touché, ça devarit me faire pareil je pense ! On a des sensibilités assez proches, il me semble 🙂

    J'aime

  10. Beaucoup d’émotion dans cette tranche de vie, cette relation entre l’homme et le chien qui pourrait être une relation filiale..Il y a de la douceur dans la gravité de la situation, j’ai beaucoup aimé cette BD. 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s