Slow News Day (Watson)

Slow News Day
Watson © Ça et là - 2005

Katherine débarque en Angleterre pour faire un stage de deux mois au « Mercury », le journal local de Wheastone (Angleterre). Bourrée de clichés sur les anglais et égocentrique, elle débute son séjour dans l’insouciance. Le côté « pittoresque » de la province anglaise sert à merveille ses desseins professionnels. Le stage est plus un prétexte pour faire ses repérages que de mettre en pratique ses études de journalisme. La jeune femme espère ainsi finaliser le scénario d’un sitcom humoristique et trouver un producteur américain pour le diffuser. Mais la vision tronquée qu’elle se fait des Anglais agace son responsable de stage : Owen. Ce dernier ne se prive d’ailleurs pas de le lui faire remarquer à plusieurs reprises :

Et t’es vraiment obligée de resservir les stéréotypes éculés de l’Anglais moyen ? On croule déjà sous les majordomes, les vieilles filles et les libraires guindés.

Owen est le parfait opposé de Katherine. Casanier, râleur, lâche, il ne voit pas d’un bon œil la présence de cette jeune et ambitieuse américaine. D’autant que l’arrivée de la stagiaire coïncide avec la réorganisation interne du journal, ce qui le met de fort mauvaise humeur. Seul journaliste au Mercury, la ligne éditoriale retenue le relègue au second plan. Pour des raisons budgétaires, la Direction a choisit de devenir une vitrine de ses sponsors et ainsi assurer la rentabilité de l’Hebdomadaire.

De fil en aiguilles, les deux protagonistes vont parvenir à trouver un terrain d’entente pour collaborer.

Andi Watson est un auteur anglais qui a réalisé une vingtaine d’albums depuis 1993. Trois d’entre eux ont été nominé aux Eisner Awards : Geisha en 2000, Breakfast after Noon en 2001 et Princess at Midnight en 2009 (catégorie jeunesse). Breakfast after noon a marqué l’entrée de l’auteur dans un registre intimiste ; dans ce registre, il a depuis publié plusieurs « graphic novels » : Slow News Day, Rupture, Little Star.

Si Breakfast after noon ne m’avait pas convaincue – trouvant l’intrigue diluée et les personnages superficiels – Slow news Days me laisse une impression mitigée. Ici, le dessin reste minimaliste mais il gagne en précision (rendu des expressions, des mouvements). Les émotions des personnages sont plus perceptibles, leur présence moins timide… je suis parvenue à les investir à minima. De même, le récit est moins saccadé, plus consistant. Si son dénouement reste assez prévisible, les multiples rebondissements dans le scénario ne le sont pas toujours. Quant au duo de personnages principaux, il est assez standard et nous permet de constater une fois encore que le jeu de la complémentarité entre les personnalités n’a plus à faire ses preuves.

Une gentille comédie sentimentale, un dénouement prévisible mais un moment de lecture agréable… restera-t-il en mémoire pour autant ?

Lire une autre chronique : Joelle, Hop BD.

The Reading Comics Challenge

.

Slow News Day

One Shot

Éditeur : Ça et là

Dessinateur / Scénariste : Andi WATSON

Dépôt légal : novembre 2005

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Slow News Day – Watson © Ça et là – 2005

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

8 réflexions sur « Slow News Day (Watson) »

  1. J’avais aimé vu que c’était un coup de coeur à l’époque mais comme tu le suggères, je ne garde que peu de souvenirs de l’histoire en elle-même ! Mais il est de toute façon assez rare que j’aie des souvenirs précis d’une lecture quelques années après celle-ci, à moins d’avoir lu et relu l’histoire 😉

    J'aime

    1. Amusant ce que tu dis car le parallèle était fait entre Andi Watson et Dupuy & Berberian dans une chronique que j’avais lue en cherchant des liens à insérer ^^

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.