Où es-tu Léopold ?, tome 1 (Schmitt & Caut)

Où es-tu Léopold, on voit ton pyjama !
Schmitt – Caut © Dupuis – 2011

Léopold est un petit garçon de 6 ans. Un jour, il découvre qu’il peut devenir invisible !!

Face à cette découverte étonnante, sa première confidente est Céline, sa grande sœur. Céline sera également une victime toute trouvée pour les essais et réglages auxquels Léopold se livre.

Source de chamailleries, le pouvoir de Léopold va également accroître la complicité de la fratrie.

Le postulat de base est assez sympathique et la mise en images l’est tout autant.

De farces en farces, on découvre l’univers de Léopold au rythme d’historiettes de trois pages. Le personnage évolue au fil de l’album. Un don qu’il va découvrir puis expérimenter seul ou avec son cobaye fétiche (sa sœur). C’est l’occasion, pour le lecteur, de s’amuser avec quelques gags souvent bien trouvés pourtant, j’ai trouvé que certains d’entre eux n’étaient pas forcément accessibles aux petits lecteurs, comme celui où Léopold s’imagine qu’un jour, son pouvoir sera révélé au monde entier et que la CIA débarque chez lui et le conduit dans un laboratoire où un savant fou s’acharne à comprendre l’origine de son don. Concrètement, Monsieur Lutin est totalement hermétique à ce genre d’humour décalé du moins pour le moment.

La découpe en scénettes permet de donner un bon rythme à cette bande-dessinée. On ne dispose que du minimum syndical nécessaire à la compréhension des gags mais, de sketch en sketch, la personnalité de Léopold se dévoile ainsi que celle de sa sœur. Les parents sont en revanche assez absents et leurs interventions sont utilisées uniquement à des fins comiques. En qualité d’adulte, j’ai trouvé certaines explications tirées par les cheveux mais un enfant n’y voit que du feu, d’autant que leur présence est au service du personnage et de son environnement.

Les dessins sont chaleureux. Cette impression est renforcée par les choix de couleurs retenus par Vincent Caut. L’univers est ludique et pétillant.

Quant à Monsieur Lutin, il adore malgré sa difficulté à se représenter Léopold quand il est invisible (mon Lutin a 5 ans)… c’était plus facile pour lui tant que l’enfant ne savait pas rendre ses vêtements invisibles mais dès lors qu’il a trouvé « l’astuce », l’absence d’indices pour trouver la place de Léopold dans la case le déstabilise. Il se tord de rire à certains gags, reste assez perplexe à d’autres. J’avoue que je suis sceptique quand à la pertinence de certains gags, plus accessibles (selon moi) à des petits lecteurs plus âgés – 8 ans -… un degré d’humour parfois peu adapté en somme, j’espère que les auteurs ajusteront le tir sur les albums suivants. Pour l’heure, mon Lutin a bien investit le personnage, s’amuse en imaginant les farces qu’il ferait à son petit frère (lui piquer ses jouets), son frère (lui prendre ses « petites pièces d’argent qui traînent partout)… et sa mère (lui cacher son ordinateur !! :shock:).

Sur les conseils de Jérôme, qui m’a fait la surprise de m’offrir l’album et dont voici la chronique, la lecture de cet album intègre le Challenge PAL Sèches

PictoOKUne nouvelle série jeunesse amusante, drôle et sympathique. Je suis curieuse de lire la suite (parution du tome 2 prévue le 2 septembre 2011) et de savoir si l’accueil de Monsieur Lutin (pour ce récit) sera aussi favorable.

L’album a été réédité chez La Boîte à Bulles en 2013.

Où es-tu Léopold ?

Tome 1 : On voit ton pyjama

Série en cours

Éditeur : Dupuis

Dessinateur : Michel-Yves SCHMITT

Scénariste : Vincent CAUT

Dépôt légal : février 2011

ISBN : 978-2-8001-4961-5

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Où es-tu Léopold ?, tome 1 – Schmitt – Caut © Dupuis – 2011

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

18 réflexions sur « Où es-tu Léopold ?, tome 1 (Schmitt & Caut) »

  1. ça a l’air génial ! je note, ça plairait à Grand Ange (7 ans 1/2) et Petit Ange (5 ans 1/2) !

    je note, je souligne et je surligne (je n’ai rien oublié 😉 )

    J'aime

  2. C’est vrai que certains gags sont difficiles à comprendre pour les petits mais les débuts sont prometteurs. A voir si l’essai va être transformé dès la semaine prochaine !

    J'aime

    1. D’ici quelques jours, tu aurais même accès à un second tome ^^
      Je serais très contente de prendre connaissance de ton avis et de celui de ton lutin. Comme je l’explique, il y a quelques passages un peu compliqué. Je pense à un en particulier où, sur une même page, le parent se retrouve à expliquer ce qu’est la CIA, le clonage, la drogue et la Mafia…. chaud !!! 😆

      J'aime

  3. Heureusement que ce n’est pas un don que nos chères têtes blondes ont parce qu’on deviendrait fou à force de les chercher partout et ce serait « bonjour les bêtises ! » Mais en BD, c’est une idée plutôt sympa 😉 mdr !

    J'aime

    1. Houlà ! Effectivement !!! Je n’ose pas imaginer les tours de passe-passe auxquels nous serions confronté ^^
      Au final, Monsieur Lutin commence à avoir une belle bibliothèque mais il y a peu d’albums qu’il prend seuls spontanément (ils sont triés sur le volet je crois ^^). Léopold fait maintenant partie de cette élite, il prend même plaisir à lire les gags à son petit frère ^^

      J'aime

    1. La scénette en question dure trois pages, Léopold est vraiment dans l’anticipation farfelue de ce qu’il peut faire avec ses pouvoirs. C’est amusant à lire pour un adulte mais peu accessible pour un petit. Cela ferait certainement rire un enfant de 8 ans. Ensuite, la difficulté majeure est tout de même pour eux de se représenter un personnage qui existe mais qui n’est pas matérialisé dans les case. Une expérience de lecture amusante en tout cas, j’espère que Léopold vous plaira ! 😉

      J'aime

      1. Lu! Il a bien aimé et a trouvé ça drôle. Je n’ai pas eu l’impression que le fait de ne pas voir Léopold lui posait problème. Etonnamment ce qu’il a préféré, c’est le petit bonus à la fin dans lequel il faut trouver les différences dans la chambre de Céline. Ce n’est pas une BD qu’il relira 40 000 fois, comme Ernest et Rebecca, par exemple, mais il m’a réclamé la suite.

        J'aime

        1. Alors ici, on est un peu dans le même cas que vous. Il ne demande pas à relire l’histoire avec nous en revanche il prend un malin plaisir à la « lire » seul ou à raconter les gags à son petit frère. C’est pas période mais c’est un album qui est plutôt dans le haut de sa liste de préférences quand il souhaite passer un moment calme en solitaire

          J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.