Roaarrr : Prix Tournesol

Roaarrr Challenge

Le prix Tournesol est décerné au festival international de la bande dessinée d’Angoulême depuis 1997, en marge du palmarès officiel. Il a été créé à l’initiative des Verts, devenus depuis le 13 novembre 2010 Europe Écologie Les Verts. Il récompense un album considéré comme le plus sensible aux problématiques écologiques ou le plus porteur de valeurs comme la justice sociale, la défense des minorités et la citoyenneté.

(Source : Wikipedia).

Amiante – Chronique d’un crime social réalisé par un collectif d’auteurs (Septième Choc)

– Lauréat 2006 –

(L’) An 01 de Gébé (L’Association)

– Lauréat 2001 –

Auto bio, t.1 de Cyril Pedrosa (Fluide Glacial)

– Lauréat 2009 –

ChezLo : « Une bande dessinée qui porte à sourire, décrivant avec précision les comportements de nombreuses familles contemporaines soucieuses de leur impact sur l’environnement »,

Enna : « Amusant, on s’y reconnait tous un peu dès lors que l’on fait attention à l’écologie et que l’on fait des entorses parfois… »,

Jérôme : « Avoir si peu d’amour propre et se mettre à nu avec une telle auto-dérision relèveront pour certains d’une forme de sadomasochisme »,

Joëlle : « Je pense que beaucoup se reconnaitront dans une ou plusieurs histoires car si les personnages essaient d’être écolos, ils restent humains avec leurs défauts et ne réussissent pas toujours à respecter leurs engagements »,

Mo’ : « Le discours que véhicule cet album est pertinent et ne prend absolument pas le lecteur en otage, voire nous aide à (re)prendre conscience qu’être écolo-responsable n’est certes pas une démarche évidente mais pas impossible »,

Bételgeuse, t.5 : L’Autre de Leo (Dargaud)

– Lauréat 2008 –

Isallysun : « Somme toute, la rencontre que fait Kim est superbement exploité et on voit que la science-fiction est bien présente pour conclure ce deuxième cycle des mondes d’Aldébaran« ,

(Les) Bidochons, t.21 : Les Bidochons sauvent la planète de Christian Binet (Fluide Glacial)

– Lauréat 2013 –

Cambouis de Luz (L’Association)

– Lauréat 2003 –

Climax, t.1 : Le désert blanc d’Eric Corbeyran & Achille Braquelaire & Luc Brahy (Dargaud)

– Lauréat 2010 –

(Le) Combat ordinaire, t.2 : Les quantités négligeables de Manu Larcenet (Dargaud)

– Lauréat 2005 –

Enna : « Il mélange bien des aspects de la vie courante et des questionnements plus profonds »,

Joëlle : « Mais c’est aussi une chronique sociale sur les ouvriers, ceux qu’on oublie, dont personne ne se soucie et qui sont les premiers sacrifiés en cas de crise économique, sur leur vie, leurs espoirs et leurs désespoirs »,

Lunch : « Manu Larcenet est très fort, il parvient à nous emmener du rire aux larmes en une page, en une case »,

Mo’ : « La couleur des fonds de cases coïncide avec l’état d’esprit du personnage principal. (…) Cela permet aussi de soulager le scénario, d’avoir des dessins qui vont à l’essentiel et d’être embarqué dans l’histoire très rapidement »,

Vepug : « Les personnages ont du caractère grâce aux traits du dessinateur »,

Dans l’cochon tout est bon de Mazan (Delcourt)

– Lauréat 2001 –

Gen d’Hiroshima, t.2 de Keiji Nakazawa (Vertige Graphic)

– Lauréat 2004 –

Ikar, t.2 : La Machine à arrêter la guerre de Makyo & René Follet (Glénat)

– Lauréat 1998 –

Palestine, t.2 : Dans la bande de Gaza de Joe Sacco (Vertige Graphic)

– Lauréat 1999 –

ChezLo : « Son humeur est souvent lasse devant tant d’injustice et de cruauté humaine, parfois exaspérée de cet étalage de la souffrance par les hommes, de cette admiration pour les martyrs »,

(Le) Parfum des hommes de Su-bak Kim (Atrabile)

– Lauréat 2015 –

Paroles de…, t.1 : Paroles de taulards d’Eric Corbeyran accompagné par Collectif (Delcourt)

– Lauréat 2000 –

Enna : « Ce sont des tranches de vie, des angoisses, des traumatismes, basés sur le ressenti des prisonniers sur leur vie »,

Petite Histoire des colonies françaises, t.1 : L’Amérique française de Grégory Jarry & Otto T. (Flblb)

– Lauréat 2007 –

Badelel : « Et bien qu’on frôle le bonhomme bâton, je suis plutôt bluffée par la capacité d’Otto T. à rendre les personnages et les humeurs reconnaissables avec si peu de traits »,

Lunch : « Sous une forme cynique et culturelle à la fois, les auteurs nous instillent dans un climat drolatique qui nous permet de rester alertes, bien loin des cours rébarbatifs de mes souvenirs adolescents »,

Plogoff de Delphine Le Lay & Alexis Horellou (Delcourt)

– Lauréat 2014 –

Rural ! Chronique d’une collision politique Étienne Davodeau (Delcourt)

– Lauréat 2002 –

ChezLo : « En journaliste reporter et ami, Étienne Davodeau s’est incrusté pendant un an chez des agriculteurs, a écouté, entendu, compris et restitué leur quotidien et leurs combats »,

Enna : « … beaucoup de questionnements, sociaux, politiques et humains dans cette BD et puis il y a aussi beaucoup d’humour ! »,

Joëlle : « Ce qui m’a le plus « ennuyée », c’est toutes les discussions sur la politique, les décisions de l’Etat, l’économie, les syndicats agricoles, les magouilles pour le tracé de l’A87 (…) »,

Mo’ : « DAVODEAU n’impose aucun positionnement particulier au lecteur. Il dresse des constats, des faits, libre à chacun d’en faire ce que bon lui semble en sortant de cette lecture »,

Tchernobyl – La Zone de Francisco Sánchez & Natacha Bustos (Des ronds dans l’O)

– Lauréat 2012 –

Trilogie des ventres creux, t.1 : Les mèches courtes de Fabien Tillon & Gaël Remise (Vertige Graphic)

– Lauréat 2011 –

Valérian, t.16 : Otages de l’Ultralum de Pierre Christin & Jean-Claude Mézières (Dargaud)

– Lauréat 1997 –

Advertisements

9 commentaires sur « Roaarrr : Prix Tournesol »

  1. Je vais bientôt lire (enfin relire pour les tomes 1 et 2) Le combat ordinaire donc tu vas avoir un lien à rajouter. Et j’ai aussi La petite histoire des colonies françaises dans ma PAL … par contre, j’ai un peu de mal à voir en quoi ce sont des albums concernés par ce prix mais après lecture, je comprendrai peut-être 😉 mdr !

    J'aime

    1. Héhé. Il y a plusieurs albums que j’avais repéré avant le Roaarrr, comme Amiante ou Paroles de taulards. Après pour d’autres, même si j’avais bien aimé je n’ai pas tellement envie de les relire (Betelgeuse et les Valerian… )

      J'aime

    1. Merci ! Tes participations sont enregistrées. J’ai inséré « Le combat ordinaire » dans 3 articles (Prix Tournesol, Prix du Jury Œcuménique » et « Fauve d’Or » 😉

      J'aime

    1. Et d’un ah ah !!! J’en viendrais à bout de tes liens. Il faut que j’actualise les titres primés cette année (et puis ceux de l’année dernière aussi) et je peux intégrer tes quatre autres liens.
      tu vas trop vite pour moi en fait ^^ 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s