L’Histoire de France pour les Nuls, tome 1 (Julaud & Queyssi & Parma)

L'Histoire de France pour les Nuls - tome 1 : Les Gaulois
Julaud – Queyssi – Parma © First Editions – 2011

« L’adaptation en bandes dessinées du best-seller de Jean-Joseph Julaud, L’Histoire de France en bande dessinée pour les Nuls vous invite à réviser vos classiques ! » (pour lire le synopsis éditeur).

De l’arrivée du peuple Celte à la mort de Clovis, cet album couvre une large période qui s’étale de -800 avant J.C. à la mort de Clovis en 511.

Ce tome est donc l’occasion de croiser Vercingétorix, César, Alaric, Attila, Clovis… mais aussi les Druides, la Loi Salique…

Comment aborder près de 1300 ans d’Histoire dans une BD de 48 pages ? Telle est la question ! Bien sûr, le degré de satisfaction que l’on peut tirer de cette lecture est conditionné par le niveau d’attentes du lecteur. De mon côté, je doutais du résultat. C’est une curiosité mêlée (je l’avoue) d’un grand scepticisme qui m’a conduit à accepter ce partenariat. Première impression, j’ai été étonnée par la qualité du support : format classique d’un album BD, couverture rigide, papier glacé sur lequel les illustrations de Gabriele Parma donnent un côté ludique à l’ensemble. Le travail de restitution (accessoires vestimentaires, architecture…) est agréable malgré la sobriété du dessin.

La trame narrative de Laurent Queyssi est assez saccadée. Il recourt régulièrement au « Dummies » (personnage emblématique des Nuls) pour signaler une information importante. Cette voix-off pédagogique associée aux dialogues succincts – parfois humoristiques – dynamisent l’ensemble. La lecture est fluide, on ne sent pas le côté rébarbatif de certains manuels d’apprentissage. L’album se lit d’une traite, tout n’y est pas forcément pertinent, mais l’ambiance est conviviale :

« Avant la bataille, les guerriers cherchent à intimider l’adversaire comme le font aujourd’hui certaines équipes de rugby ».

Les événements qui ont faits date sont vulgarisés afin de n’en retenir que l’essentiel (une date, un nom, une bataille…). Le degré d’information est assez sommaire, il se résume souvent à de l’anecdotique. On passe donc d’un évènement à l’autre, nul besoin de tourner la page pour faire un saut dans le temps de plusieurs décennies. L’absence de transition entre les « fenêtres historiques » nous laisse spectateur (impossible de s’impliquer dans cette lecture, mais l’objectif n’est peut être pas là… dommage). Comme tout ouvrage de cette Collection, les informations sont claires et concises… une base de savoirs intéressante avant de partir dans des ouvrages plus didactiques.

Cette nouvelle collection des Éditions First prévoit de décliner l’Histoire de France en 12 tomes (le tome 2, prévu pour mars 2012, se consacrera à Charlemagne). Ce peut être l’occasion pour les adultes de se rafraichir un peu la mémoire, pour les ados d’avoir des fiches techniques sommaires de leurs cours et pour les plus petits, de se sensibiliser aux événements marquants de l’Histoire de la France ? En bonus : un glossaire final de 9 pages (comportant 10 faits ou anecdotes à retenir)… la collection est lancée ! Et vous… êtes-vous curieux de découvrir cet ouvrage ? Un exemplaire à gagner en suivant ce lien !

L’avis de Mango et de Wartmag.

L’Histoire de France pour les Nuls

(d’après L’Histoire de France pour les Nuls de Jean-Joseph Julaud)

Tome 1 : Les Gaulois

Série en cours

Éditeur : Éditions First

Collection : Pour les Nuls

Dessinateur : Gabriele PARMA

Scénariste : Laurent QUEYSSI

Dépôt légal : 13 octobre 2011

ISBN : 978-2-7540-2995-7

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Histoire de France pour les Nuls, tome 1 – Julaud – Queyssi – Parma © First Éditions – 2011

Amazon :

17 commentaires sur « L’Histoire de France pour les Nuls, tome 1 (Julaud & Queyssi & Parma) »

    1. 😆
      Effectivement, je ne pense pas que cet album te plairait. Après, j’étais intriguée (comme je l’explique) par le support en lui même et très curieuse de voir cette collection se frotter au monde de la BD. Je ne sais pas comment la série évoluera (je m’en fais une vague idée…). Si la curiosité te prend, tu peux toujours tenter ta chance au concours associé à cette publication 😛

      J'aime

  1. Je sens que ce n’est pas pour moi, ça… Déjà qu’à la base j’ai un peu de mal à accrocher à la collection « … pour les nuls »…
    En revanche, j’ai assisté la semaine dernière aux Rendez-vous de l’histoire à une présentation d’une BD sur les rapports entre les Etats-Unis et le Moyen Orient, depuis l’origine des Etats-Unis. J’ai eu l’occasion de la feuilleter et je n’ai pas du tout accroché au dessin mais sur le fond, ça m’a l’air intéressant : les auteurs ont voulu allier rigueur historique et attractivité narrative. Est-ce que tu as eu l’occasion de la croiser?

    J'aime

    1. J’aime bien cette collection du moins, à chaque fois que je me suis tournée vers elle, j’y trouvais mon compte (Windows, Internet essentiellement). Après, cette nouvelle série est je pense à déconseiller aux amateurs d’histoire… ils n’en tireront que de la frustration ! ^^
      Quant à l’album dont tu me parles, est-ce celui-ci : http://www.futuropolis.fr/fiche_titre.php?id_article=717096 ? Si c’est le cas, j’ai longuement hésité à me le procurer mais pour le moment, je ne l’ai pas encore eu en mains

      J'aime

  2. ça me fait beaucoup pensé à L’histoire de France en BD publiée chez Larousse à la fin des années 70. Mes parents avaient acheté tous les tomes pour mon grand frère et j’avoue que je n’ai jamais accroché, surtout à cause du dessin.

    J'aime

    1. J’ai de vagues souvenirs de cette collection. La première réaction de mon Golgoth a été de faire ce parallèle entre les deux publications. Je dois les avoir chez mes parents, il faudrait que j’y jette un oeil la prochaine fois que j’y monte

      J'aime

  3. Etonnante cette façon de juger « L’Histoire de France pour les Nuls en bande dessinée » sans l’avoir lue ! Ce n’est pas avec des préjugés qu’on fait avancer l’Histoire…

    J'aime

    1. Bonjour et bienvenue… enfin bienvenue…
      C’est à moi que vos propos s’adressent ???
      Vous pensez réellement que je suis suffisamment sotte au point de consacrer un article sur un ouvrage que je n’ai pas lu ??

      J'aime

        1. Je ne suis vraiment pas friande des échanges aussi peu constructifs c’est pourquoi vos interventions me hérissent le poil
          Seriez-vous capable d’expliquer les raisons qui vont conduisent à dire que je n’ai pas lu cet album ?
          Pour votre information, je suis « blogolectrice », je n’ai donc pas vocation à faire la promotion d’un ouvrage. J’ai seulement vocation à dire ce que j’en pense. Depuis quand les blogueurs feraient-ils la pluie et le beau temps ??? Bloguer est un partage, un échange sur du long cours et notamment avec les blogueurs qui ont commenté avant vous. Je pense dire qu’on se connait suffisamment les uns les autres (en tant que lecteurs bien sûr), on connaît nos domaines de prédilections quant aux différents genres (je vous aide : polar, reportage…). Cette connaissance nous aide à nous orienter vers telle ou telle lecture ou à percevoir si tel ou tel album serait susceptible de nous plaire ou non.

          Sinon, vos propos me heurtent. Je vous cite « Ce n’est pas avec des préjugés qu’on fait avancer l’Histoire… ». Quels sont donc ces préjugés ?

          Je vous sens soucieux d’apprendre et d’emmagasiner les connaissances sur ce vaste sujet. J’imagine donc que vous avez fort apprécié des albums comme Maus, Gaza 1956 ou Massacre au Pont de No Gun Ri ! J’ai inséré sous ces titres les liens vers mes chroniques mais je doute que la qualité d’écriture soit à la hauteur de vos attentes… mais je vous fais confiance pour trouver de quoi vous informer sur la toile. Quoiqu’il en soit, ce type d’ouvrages historiques me satisfait bien plus que celui de la Collection des Nuls. Non pas que je mette en doute sa qualité et sa pertinence, mais je trouve plus agréable de bénéficier d’un regard d’ensemble sur un événement et/ou une période historique que d’avancer par à-coups

          J'aime

  4. Ce n’est absolument pas vous dont je parlais ! Vous présentez honnêtement cette BD. C’est cette phrase qui m’a fait réagir : « Je sens que ce n’est pas pour moi ». Je la trouvais légèrement accrochée à un préjugé sur la collection. Mais soyez-en sûre, je ne vous en veux absolument pas, et mes propos ne vous étaient pas destinés. je regrette que vous ayez pris cela pour vous.

    J'aime

    1. C’est tout de même plus simple quand vos commentaires sont argumentés !
      Comme je vous l’expliquais, j’échange régulièrement avec les blogueurs qui ont commenté cet article avant vous, que ce soit sur ce blog ou sur le leur. Ce sont également de gros lecteurs qui n’hésitent pas à sortir de leurs domaines de prédilection pour découvrir de nouveaux auteurs, de nouveaux genres… Parfois, suite à un avis un peu mitigé comme le mien, c’est difficile de se positionner en faveur d’un ouvrage. Ce n’est pas un procès d’intention, loin de là. Je procède de la sorte quand je commente, c’est l’avantage de se connaitre entre lecteurs 😉

      J'aime

  5. @Nahui Ollin
    Pour répondre en deux mots, il est vrai que je n’ai pas été enthousiasmée par les 2-3 livres de cette collection que j’ai pu lire. Cependant si j’ai écrit « Je sens que ce n’est pas pour moi », c’est pour 2 raisons.
    D’une part, je me fie à l’avis de Mo’ dont je lis régulièrement le blog, et elle ne m’a pas semblée être d’un enthousiasme délirant.
    D’autre part, je suis passionnée d’histoire à tel point que j’ai suivi pendant plusieurs années, en parallèle à mes activités professionnelles, un cursus universitaire en histoire moderne. Mes goûts personnels me portent donc plutôt vers des essais pointus de spécialistes que vers des ouvrages de vulgarisation qui ne m’apprendraient pas grand chose.
    Ce qui n’enlève rien à l’intérêt pédagogique que cette BD est susceptible de présenter pour d’autres lecteurs.
    Je ne pensais pas que mes propos puissent être mal interprétés et je prie Mo’ de bien vouloir m’en excuser!

    J'aime

    1. Merci Marie, tu m’aides à expliciter mes propos en fait.
      C’est ce que je voulais dire en parlant de « on se lit depuis un moment, on repère nos gouts respectifs et la manière dont on rédige nos chroniques nous permettent d’imaginer quel accueil nous ferions à un ouvrage »
      Quoiqu’il en soit, si la discussion impulsée par Nahui Ollin a démarré avec quelques tensions, une nouvelle fois, cela permet un échange intéressant. Ça me rappelle un peu le coup de gueule qu’on a eu il y a quelques mois 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s