Svoboda !, tome 2 (Kris & Pendanx)

Svoboda, tome 2 : Iekaterinbourg, été 1918
Kris – Pendanx © Futuropolis – 2012

Lorsque les faits historiques croisent la fiction et que Kris nous embarque au cœur de la Révolution Russe assouvir ses rêves de libertés.

Aux côtés de Pepa le dessinateur et de Jaroslav l’écrivain, nous partons en quête de liberté dont la finalité est la liberté et l’indépendance du peuple tchèque.

Petit retour sur ce qui s’était passé dans le premier tome : « 30 septembre 1938. Joseph Cerny, alias Pepa, a 38 ans lorsqu’il apprend à la radio que les accords de Munich ont été ratifiés. Pour cet ancien soldat tchèque qui a combattu sur le front russe en 1918, cette nouvelle affligeante fait vaciller ses idéaux et l’image qu’il avait de la France.

Il se retranche alors chez lui et reprend ses carnets de croquis et les textes écrits vingt ans plus tôt par son ami et compagnon d’armes Jaroslac Chveïk. Les deux hommes s’étaient rencontrés à Prague en 1914 à la veille de la première guerre Mondiale. Après quelques mois sans nouvelles l’un de l’autre, ils se retrouvent en mai 1918. Leurs trains sont bloqués en gare de Tcheliabinsk, ils souhaitent trouver un moyen de rentrer chez eux… » (source : Chezmo). L’aventure est engagée et va les mener aux quatre coins de la Russie.

Svoboda ! aura nécessité deux ans de recherches historiques avant la publication du tome 1. Celles-ci se poursuivent à l’heure actuelle pour mener à terme cette série (prévue en 9 tomes) consacrée au parcours des Légions tchèques de 1918 à 1921. Kris consacre ainsi son récit au combat d’un peuple soucieux de retrouver sa liberté et son indépendance. L’auteur a dégagé 9 événements marquants de leur lutte ainsi, chaque tome s’arrêtera sur un épisode particulier de ce pan de l’Histoire. Je vous invite à écouter cette interview de Kris réalisée en août 2010 (source : Radio Praha, durée : 15’23’’).

Le tome 1, intitulé De Prague à Tcheliabinsk, se relatait l’événement fondateur du récit : l’incident de Tchieliabinsk qui marqua le début du périple des troupes tchèques. Après avoir été coincés en gare pendant près de 3 semaines, les troupes ont pu reprendre la route. Mais suite à des affrontements avec les troupes russes, une partie des soldats de la Légion tchèque sont faits prisonniers. Ils seront libérés quelques temps après, grâce au Général Tchetchek.

Le tome 2 débute ainsi sur la libération de Jaroslav (prisonnier des troupes russes) et a reformation du duo Pepa-Jaroslav. Le groupe semble être dans l’impasse, le rythme du récit doit se recréer jusqu’à ce que la solution éclate : engager une pour gagner leur indépendance ! Une révolution nait dans la Révolution russe, ajoutant davantage de confusion au chaos ambiant. Nous sommes en été 1918. Trotsky déclare ces tchèques hors-la-loi, ce qui le confortant dans leur désir de rentrer chez eux. On découvre ainsi leur fuite vers Vladivostok et leur évacuation par le Transsibérien.

Kris reprend les rênes de ce combat pour la liberté tout en parvenant à le canaliser. Il recourt ainsi à des passages plus lents, dont la longueur est variable, et qui installent les éléments narratifs. Les interactions entre les personnages ne sont pas laissées pour compte. On sent l’auteur à l’aise sur cette trame historique. Son aisance sur ce type de récit mi fictif mi historique n’est plus à prouver (il avait d’ailleurs réalisé avec brio une série en 4 tomes sur la Première Guerre Mondiale : Notre mère la guerre ; pour accéder à mes avis sur ces albums, je vous renvoie vers la Catégorie KRIS de ce blog). Je vous propose également de découvrir une biographie de l’auteur sur Brestenbulle.

Au niveau graphique, les illustrations de Jean-Denis Pendanx sont une nouvelle fois somptueuses. On se perd dans la contemplation des paysages, on profite de l’expressivité des personnages et de la fluidité qu’il offre à la lecture. Son travail est une nouvelle fois d’une grande qualité. Les couleurs d’Isabelle Merlet sont justes. On voyage au milieu d’ambiances fluctuantes, tantôt bleutées, tantôt verdâtres, tantôt dans des rouilles plus chaleureux et insufflant à la fois la fougue des troupes et leur foi inébranlable à l’égard du combat qu’ils sont en train de mener. Elles accompagnent parfaitement le rythme du récit.

PictoOKUne série que je poursuivrais avec plaisir, la seule frustration ressentie étant d’attendre avant de pouvoir découvrir le prochain épisode. Ce dernier devrait nous emmener en automne-hiver 1918 vers Arkhangelsk et l’échec capture de Trotski dans un contexte politique où les Alliés demandent aux Thèques de rester en Russie et ainsi s’assurer de tenir le front de l’Est contre les allemands et les austro-hongrois. A suivre donc… dans 1 an ?

Les chroniques : Ceux de 14 (site dédié à la Première Guerre Mondiale), Les Sentiers de l’Imaginaire, Planète BD, Bulles Picardes.

Extraits :

« Qu’est-ce donc qu’un pays ? Des montagnes, des prairies, des lacs et des villes où nous serions nés, au sein desquels nous aurions mangé, bu, baisé plus que n’importe où ailleurs ? Est-ce un père, une mère, une langue et un Dieu, des danses et des chants, des drapeaux et des titres de propriété, des défaites et des victoires, des barrières naturelles ou des barbelés aux frontières, le temps qu’il fait ou un mauvais caractère ? Ou est-ce juste une bande d’animaux ayant décidé de vivre ensemble coûte que coûte et de se chamailler dès que possible avec leurs voisins ? » (Svoboda, tome 2).

« Rien à foutre ! Je suis indépendantiste chez les impérialistes, internationaliste parmi les patriotes, fraternel avec les égoïstes, individualiste pour les collectivistes, baiseur chez les moralistes, cocu chez les abstentionnistes, plutôt modéré sur les bords et extrémistes au milieu de nulle part. Les cimetières me rendent joyeux et il n’y a qu’au bordel que je tombe amoureux » (Svoboda, tome 2).

Svoboda !

Tome 2 : Iekaterinbourg, été 1918

Série en cours

Éditeur : Futuropolis

Dessinateur : Jean-Denis PENDANX

Scénariste : KRIS

Dépôt légal : juillet 2012

ISBN : 978-2-7548-0645-9

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Svoboda, tome 2 – Kris – Pendanx © Futuropolis – 2012

9 commentaires sur « Svoboda !, tome 2 (Kris & Pendanx) »

  1. Il y a deux ans, ou peut-être trois, j’ai rencontré Kris (conférence, dédicaces) et il a parlé de cette série qui lui tenait à cœur. Je vais la noter. Bonne semaine.

    J'aime

    1. Le problème, c’est qu’il faut attendre quelques années avant de pouvoir avoir une vision d’ensemble sur la série. Initialement, il était dit qu’il y aurait deux albums par an. Mais le coche de mars 2012 a été raté pour ce tome 2… il faudra juste être un peu plus patient que prévu ^^

      J'aime

        1. Oui, comme pour Blast effectivement ^^ L’attente est longue mais il faut tout de même reconnaitre qu’avec des auteurs de cette trempe, l’attente est justifiée et la qualité au rendez-vous 🙂

          J'aime

    1. Oui, assez long en effet ^^ Je pense qu’à la sortie du tome 3, je relirais les deux premiers tomes, histoire de bien m’imprégner de l’histoire, de son rythme. Là, je me suis contentée de lire le tome 2 car j’avais encore le premier volume en tête. Mais dans un an… ^^

      J'aime

  2. J’ai lu les deux tomes ce week-end et j’ai adoré les personnages et appris beaucoup de choses sur cette page de l’Histoire que je ne connaissais pas trop.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s