Tristes utopiques (Lacan)

Tristes utopiques
Lacan © La boîte à bulles – 2007

« Un homme entre dans un hôtel miteux pour prendre une chambre qu’il a réservée. Toutes les chambres sont encore occupées, mais notre gars conserve son calme, il n’est pas pressé. S’il est venu dans cet hôtel, ce n’est pas pour dormir, mais tout simplement pour accomplir son devoir de citoyen en se suicidant. Alors quelques minutes à attendre…

A quelques pages de là, deux scientifiques rentrent dans l’hémicycle de l’assemblée nationale pour se mettre sur la gueule. Les astrophysiciens et les chercheurs en biologie moléculaire ne peuvent pas tous bénéficier d’un budget cette année… Alors quelle meilleure manière pour se départager ?

Et pour véhiculer tout ce beau monde, quoi de mieux qu’un moyen de transport unique, surpuissant, qui permette de déplacer d’un coup tous les habitants d’une ville ? Et si ce moyen de transport écrase de temps en temps un étourdi qui ne connaît pas les horaires par cœur, la faute à qui ?

Se basant sur des articles (Le Monde, Marianne, Le point, L’Express, etc.), Patrick Lacan anticipe notre futur avec cynisme et humour. Dans un style graphique énergique et spontané, l’auteur donne à notre conception urbaine de l’avenir une dimension à la fois luxuriante…et cohérente…

Le lecteur se retrouve plongé dans un avenir inquiétant, mais aussi (espérons-le) farfelu » (synopsis éditeur).

… un monde farfelu oui, car tel est bien le cas. Nous nous retrouvons confrontés à des « codes » sociaux, des valeurs collectives, totalement déformés. Le ton est grinçant mais une fois de plus, Patrick Lacan utilise une pointe d’humour sarcastique qui soulage le propos et, aussi étonnant soit-il, donne un coté pétillant à ce tableau de société pourtant très noir.

La preuve en est, 10 nouvelles au cynisme évident qui abordent différents thèmes de société. Le regard est décalé, les travers de nos sociétés sont exacerbés. Le vote des budgets à l’Assemblée se décide sur un ring, le suicide est élevé au rang d’acte civique, les nouveaux transports en commun sont totalement inadaptés à la géographie urbaine… Le recueil aborde également d’autres thèmes comme l’immobilier, le réchauffement climatique, les émeutes (de 2005 revues et corrigées)… Bref, la crise en général.

Lacan © La boîte à bulles – 2007

Chaque nouvelle débute de manière identique : un court pitch humoristique sous forme de citation et une coupure de presse situent le contexte. On se laisse ensuite rapidement prendre par le tourbillon, aidé en cela par un dessin leste et nerveux. Patrick Lacan extrapole et imagine les scenarii les plus fous. Dans cette société légèrement futuriste, l’auteur invente des situations qui, à bien y regarder, ne semblent pas si absurdes que cela ! Il va jusqu’à l’extrême, fouille les moindres recoins et pointe les dysfonctionnements mais toujours, son regard inquisiteur accompagne le lecteur amusé. Si déjantées soient les visions de Lacan, elles ne sont malheureusement pas si éloignées de notre quotidien…

PictoOKPublié par les Éditions de La Boîte à bulles en 2007, Tristes utopiques est un récit d’anticipation. Sur Krinein, Iscarioth précise « Pour chaque chapitre, un titre, une illustration, un slogan et un extrait d’article tiré de la presse française, relatant d’une affaire plutôt inquiétante, nous amenant à penser que ce futur pollué, ultra contrôlé, apocalyptique, est déjà en quelque sorte notre présent. Chaque petite histoire nous emmène dans un hypothétique futur qui aurait perdu les pédales ». Un recueil d’histoires courtes liées entre elles par des thèmes récurrents.

Une lecture absurde des problématiques sociales actuelles… Absurde mais non dénuée d’intérêt !! Pourtant peu amatrice des récits humoristiques, je réitère le constat que je faisais il y a quelques mois suite à la lecture de Brèves insolations : un plaisir non dissimulé à la lecture, un auteur que je vous invite à découvrir.

Une interview de l’auteur sur Scifi-universe.

Les chroniques de Wade Wilson, Seiji et Sbuoro.

Tristes utopiques

One shot

Éditeur : La Boîte à bulles

Collection : Contre-pied

Dessinateur / Scénariste : Patrick LACAN

Dépôt légal : juin 2007

ISBN : 978-2-84953-050-4

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tristes utopique – Lacan © La boîte à bulles – 2007

5 commentaires sur « Tristes utopiques (Lacan) »

  1. Je suis très peu friande des récits apocalyptiques qui se multiplient en ce moment mais ce one-shot avec son pessimisme tempéré par de l’humour,pourquoi pas?

    J'aime

    1. Ce n’est pas trop apocalyptique ou post-apo, c’est vraiment le quotidien passé au vitriol et projeté dans une légère anticipation. En tout cas, ça décape ! ^^ Et puis l’album ne s’inscrit pas dans toute la flopée des titres post-apo qui sortent en ce moment, il date de 2007 et en 2007… la fin du monde de 2012 n’était pas encore à l’ordre du jour 😀 En tout cas, l’album vieillit très bien et reste d’actualité !!

      J'aime

  2. A priori la nouvelle humoristique sur fond de thèmes de société ne m’emballe pas plus que cela, mais puisque tu a eu l’air d’y trouver ton compte, j’ai envie d’écrire, comme Mango : pourquoi pas ?

    J'aime

    1. J’étais moins sceptique que quand je me suis embarquée dans « Brèves insolations », album qu’il a sorti fin 2011. Il faut dire que je ne suis plus du tout amatrice de ce genre de publications du moins, il y a encore 15 ans je lisais énormément les Psikopat, Fluide etc. Aujourd’hui, c’est vraiment ponctuel. Mais j’apprécie réellement le travail de Pat Lacan. Il me fait rire et le fond est pertinent 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s