Angoulême 2013 : les albums nominés

Je suis blasée des sélections à Angoulême… mais j’y reviendrais en fin d’article. Tout d’abord, je vous présente le côté officiel de la chose :

« Pour sa quarantième édition, le Festival d’Angoulême 2013 tient à marquer le virage du bouleversement culturel. Cette année, le festival sera sous le signe de révolution numérique, modifications sociales et crise économique. Parmi les changements de taille, une sélection officielle plus resserrée (59 albums contre 86 en 2012) et un nombre de prix réduits (7 contre 12 l’année dernière). Simplifiée la sélection se répartit en quatre groupe: la sélection officielle (qui comprend les prix du meilleur album, spécial du jury, de la série et révélation), la sélection patrimoine, jeunesse et polar » (source : Le Figaro).

Angoulême 2013

Sélection officielle 2013

Les 32 bandes dessinées sont :

Aâma, tome 2 de Frederik Peeters (Gallimard)

Alix Senator de Thierry Démarez et Valérie Mangin (Casterman)

Automne de Jon McNaught (Nobrow)

Big Questions d’Anders Nilsen (L’Association)

Daytripper de Gabriel Bà et Fabio Moon (Urban Comics)

Demain, demain de Laurent Maffre (Actes sud)

L’Enfance d’Alan d’Emmanuel Guibert (L’Association)

Fables, tome 16 de Matthew Sturges et Bill Willingham (Urban Comics)

Les Folies Bergère de Zidrou et Porcel (Dargaud)

La Grande odalisque de Bastien Vivès et Ruppert & Mulot (Dupuis)

Heureux qui comme de Nicolas Presl (Atrabile)

Hors-zone de Blexbolex (Cornélius)

I am a hero de Kengo Hanazawa (Kana)

Lorna de Brüno (13 étrange)

Moi, René Tardi, prisonnier du Stalag II B de Tardi (Casterman)

Monsieur Strip de Yassine et Toma Beltner (Alter comics)

Le Nao de Brown de Glyn Dillon (Akiléos)

L’Or et le sang, tome 3 de Maurin Defrance, Fabien Nury, Merwan Chabane et Fabien Bedouel (12bis)

Orbital, tome 5 de Sylvain Runberg et Serge Pellé (Dupuis)

Ovnis à Lahti de Marko Turunen (Frémok)

Pablo, tome 2 de Julie Birmant et Clément Oubrerie (Dargaud)

Paolo Pinocchio de Lucas Varela (Tanibis)

Personne ne me fera de mal de Giacomo Monti (Rackham)

Quai d’Orsay, tome 2 de Christophe Blain et Abel Lanzac (Dargaud)

La Ruche de Charles Burns (Cornélius)

Le Singe de Hartlepool de Wildrid Lupano et Jérémie Moreau (Delcourt)

Soil, tome 11 d’Atsushi Kaneko (Ankama)

Le Temps est proche de Christopher Hittinger (The Hoochie Coochie)

Thermae Romae, tome 4 de Mari Yamazaki (Sakka)

Tu mourras moins bête…, tome 2 de Marion Montaigne (Ankama)

Vingt-trois prostituées de Chester Brown (Cornélius)

Walking Dead, tome 16 de Charlie Adlard et Robert Kirkman (Delcourt)

Sélection Patrimoine 2013

Les 10 albums nominés sont :

2001 Night Stories d’Hoshino Yukinobu (Glénat)

Anjin San de George Akiyama (Lézard noir)

Anthologie Creepy (Delirium)

Batman : année un de David Mazzucchelli et Frank Miller (Urban Comics)

Le Bus de Paul Kirchner (Tanibis)

– (Intégrale) Uderzo Volume 1 de Philippe Cauvin et Alain Duchêne (Hors-collection)

Krazy Kat, tome 1 de George Herriman (Les Rêveurs)

Mimodrames de Henry Mayo Bateman (Actes Sud/L’An 2)

Pépito, tome 1 de Luciano Bottaro (Cornélius)

Terry et les pirates 1939-1940 de Milton Caniff (Bdartiste)

Sélection Jeunesse 2013

Les 12 albums nominés sont :

Ariol, le maître-chien de Guibert et Boutavant (BD Kids)

Billy Bob de Nix (Requins Marteaux)

Les Carnets de Cerise, tome 1 d’Aurélie Neyret et Joris Chamblain (Soleil)

Chi, Une vie de chat de Konami Kanata (Glénat)

Esteban, tome 4 de Matthieu Bonhomme (Dupuis)

Hilda et la parade des oiseaux de Luke Pearson (Nobrow)

Jim Curious de Matthias Picard (2024)

Les Légendaires : origines, tome 1 de Patrick Sobral (Delcourt)

La Mémoire de l’eau, tome 1 de Mathieu Reynès et Valérie Vernay (Dupuis)

Paola Crusoé, tome 1 de Mathilde Domecq (Glénat)

Les Quatre de Baker Street, tome 4 d’Olivier Legrand et Jean-Blaise Djian (Vents d’ouest)

Le Royaume de Benoît Feroumont (Dupuis)

Sélection Polar 2013

Les 5 albums nominés sont :

L’Assassin qu’elle mérite, tome 2 de Wilfrid Lupano et Corboz (Vents d’ouest)

Castilla Drive d’Anthony Pastor (Actes Sud / L’An 2)

L’Epouvantail d’Olivier Cotte et Jules Stromboni (Casterman)

Fatale, tome 1 d’Ed Brubaker et Sean Phillips (Delcourt)

Le Tueur de la Green River de Jeff Jensen et Jonathan Case (Ankama)

Blasée je disais…

Je précise avant toute chose que je n’ai rien contre ces titres-là, ces auteurs-là ou ces éditeurs-là… mais je suis blasée.

Une année de plus sur la nébuleuse Angoulême !

Car d’année en année, je trouve cela juste incroyable de constater que bien que j’essaye m’informer de l’actualité BD, bien que j’essaye de lire de plus en plus de nouveautés (au détriment de classiques qui mériteraient, pour bon nombre d’entre eux, qu’on s’attarde un peu sur eux… non, pas Tintin et Astérix ^^)… les sélections à Angoulême ne me parlent pas. Et je ne parviens pas à me résoudre à l’idée de ne JAMAIS avoir la possibilité d’appréhender objectivement une sélection d’Angoulême.

Et si je compare à d’autres sélections… l’ACBD par exemple. Sur la sélection des 15 titres (voir sur le site de l’ACBD), j’en avais lu 5. Certes, c’est peu… mais cela représente un tiers des titres nominés. Soit 33,3333 % des titres lus.

Angoulême… 59 titres nominés… 3 titres lus… je pourrais pousser à 4 (puisque j’ai le second tome d’Aâma et je ne vais pas tarder à lire) mais je ne le ferais pas… Trois titres lus donc… soit 5% de cette sélection…

Certes, je ne suis qu’une petite lectrice, une infime poussière de rien du tout qui, au titre de poussière microscopique, n’aura jamais sa place dans un jury. Alors bon !! Mais je me pose quand même la question de savoir quel profil de lecteur (lambda on va dire) peut se targuer de dire qu’il a lu ne serait-ce que la moitié de cette sélection (ce qui exclut bien sur les journalistes et chroniqueurs professionnels).

Et puis où est l’équité dans la représentation des éditeurs ?

5 nominations pour Dupuis

4 pour Cornélius (ce qui est une très bonne chose en soit, cet éditeur est excellent !)

4 pour Delcourt

3 pour Actes sud, Ankama, Casterman, Dargaud, Glénat, Urban comics

2 pour L’Association, Nobrow, Tanibis et Vents d’Ouest

1 maigre consolation pour Gallimard, Les Rêveurs, Atrabile, Kana, 13 étrange, Alter comics, Akiléos, 12 bis, Frémok, Rackham, The Hoochie Coochie, Sakka, Lézard noir, Delirium, BDartistes, Bd Kids, Requins marteaux, Soleil, 2024

Zéro pointé : Futuropolis (!!!), La Boite à bulles, Mosquito, Ça et Là, 6 pieds sous terre, Bamboo, Cambourakis, La Gouttière, Les Humano, Le Lombard… !!!

Coup de gueule pour des tas d’albums parus cette année et qui passent totalement inaperçus. Si encore ces titres avaient été pressentis :

Anuki (le tome 2 n’aurait pas dénoté dans la sélection Jeunesse !), Blast (le tome 3 est bon !!), Daytripper (ok ok, il est dans la sélection ^^), En silence (un premier album réussi), L’enfant cachée (très bel album Jeunesse), Industriel (superbe Zezelj), Kililana song (d’autres sélections ne se sont pas trompées), Saison brune (informer, éveiller les consciences… cela ne mérite pas d’être salué ??), La traversée du Louvre (superbe, drôle, intéressant, original), Un printemps à Tchernobyl (on pensait qu’il n’y avait plus âme qui vive à Tchernobyl… lisez !!), Une métamorphose iranienne (si on publie l’album trop tard… il faut attendre la sélection d’après… et si on publie trop tôt… on oublie de les mettre dans la sélection !!).

Et puis j’ai lu tant de bons retours sur Herakles

Sélection allégée,  » bouleversement culturel  » pour reprendre les propos du Figaro !! Mmh…

En patrimoine, peut être un clin d’œil à Sergio Toppi aurait été de bonne augure… vu qu’il est décédé cette année…

Si quelqu’un pouvait être charitable et prendre le temps de m’expliquer calmement les choses, je lui serais très reconnaissante. Pour l’heure, je perçois mal les enjeux d’Angoulême…

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

38 réflexions sur « Angoulême 2013 : les albums nominés »

  1. Ben pareil en fait. J’ai eu moins de temps pour lire cette année, mais là, ce que je connais me laisse… dubitatif…
    I’am a hero, Walking Dead… Créfieu, je ne suis pas un défenseur de la BD FB face à l’invasion du comics/manga, ils sont où Supplément d’âme, La traversée du Louvre, Kililana Song ? Et Blast ?!!!!!! Et puis, il n’y avait pas mieux à sélectionner en manga sérieux ?
    Je traverse une passe sans en ce moment, et bien ça ne me donne pas envie d’y revenir….

    J'aime

    1. On cite les mêmes albums en fait, ça me rassure !!
      Les propos de JC Denis, repris dans l’article du Figaro, ne m’aident pas à comprendre cette sélection. Ou plutot si : il s’est fait plaisir… mais je pensais qu’Angouleme était moins maléable

      J'aime

  2. Tiens, on a dit à peu près la même chose en substance dans nos articles du soir (le mien ici : http://bendis.uldosphere.org/index.php?p=librairies&motor=1&titre=S%E9lections%20en%20cascade).
    J’avais commencé à classer par éditeurs et puis j’ai pas terminé… 0 pour Futuro, quand tu sais que Kililana Song ET Un printemps à Tchernobyl méritaient amplement d’être lauréats d’un Fauve… c’est incroyable !

    Non franchement, moi non plus je m’y retrouve pas du tout, et d’autant plus cette année.

    J'aime

    1. J’ai de suite pensé à Ca et Là. Il y a deux ans, Elmer n’a pas fait de vagues à Angoulême. L’année dernière, c’était au tour de En mer. Et cette année, c’est la Métamorphose iranienne qui passe à la trappe. Bref.
      Pour se consoler : tu as vu qu’il y a une expo Comès cette année ?? 😉

      J'aime

      1. Oui, il y a des expos alléchantes, comme celle sur Comès et celle sur Andreas… mais franchement c’est risible cette sélection… ça ne crédibilise pas le festival.

        J'aime

  3. J’ai entendu du bien de I am a hero et j’aurais envie de le lire pour voir, mais je ne m’attendais pas à le voir là. Je pense qu’il y avait moyen de trouver plus intéressant en manga.

    J'aime

    1. Ben moi j’ai craqué au bout du tome 3 pour I am a hero. En fait, j’aime les personnages crétins et/ou décalés (genre les personnages de Gotlib ou Franquin ) mais pas au niveau de crétinisme du personnage principal. Là j’avais juste envie de lui mettre des claques.
      The arms peddler aurait été un choix pas trop mal à mon avis. Ki-oon fait du bon boulot.

      J'aime

      1. Ah. Vu comme ça, je suis nettement moins emballée. Je ne suis pas trop branchée zombies mais je trouvais l’idée de départ intéressante. Pas particulièrement tentée par The arms peddler, qui m’a l’air très violent.

        J'aime

      2. Pas trop d’accord avec toi pour I am a hero, Le titre évolue à chaque nouvel épisode! D’autant que le personnage n’est pas un crétin mais un misanthrope parano et c’est une superbe démonstration de la société japonaise que présente l’auteur.
        Pour une fois où on parle un peu de manga, je trouve que celui ci est bien choisi, d’autant que le style est excellent!

        J'aime

    2. Côté manga, j’ai perdu le fil. Nous en avions déjà parlé toutes les deux. Je n’oserais aucun commentaire quant à ce registre de la sélection.
      Ensuite, concernant « Thermae Romae », autant les avis étaient unanimes sur la qualité du tome 1 autant sur ce tome 4, on commence à voir des lecteurs qui lâchent. Du coup, le voir dans cette sélection m’a étonné. Mais cela conforte mon ressenti général concernant cette liste

      J'aime

  4. Angoulême est depuis longtemps la foire au grand n’importe quoi, qui marche par copinage et réseaux d’influences. Pour ma part, je n’attend rien de ce grand barnum qui impose une fausse image du monde de la bande dessinée (nan, la bd n’est pas un loisir pour enfants, ni un super moyen de retrouver son âme d’enfants. Non, tous les dessinateurs et éditeurs ne font pas tous parti de la même « belle famille de la bande dessinée »… Il est temps d’en finir avec cette image d’Épinal…
    Je vous renvoi à cet article de Xavier Guilbert : http://www.du9.org/humeur/vues-ephemeres-octobre-2012/

    J'aime

    1. J’avais aussi écrit un biller d’humeur suite au départ de la FNAC. Je partage le constat du9, sauf celui qui dit que la FNAC est une librairie…

      J'aime

    2. Je partage ton opinion sur le copinage.
      En revanche, quand tu te rends au festival, il y a quand même pas mal de possibilités pour découvrir la bande dessinée comme vecteur culturel… loin des clichés. Les rencontres internationales, les conférences (j’ai vu une conf’ sur la BD suédoise vraiment intéressantes) ou les expos (celle sur la BD espagnoles l’an passé était très bien) sont intéressantes pour la plupart. Evidemment, ce n’est pas forcément ce qui est le plus visible.
      N’oublions pas les nombreux raccourci faits par la presse qui se contente soit de la grosse éditions pour les généralistes, soit des auteurs à la mode pour la soi-disante presse culturelle (le « sacre » de Pascal Brutal en fut malheureusement la conséquence).

      J'aime

    3. Je n’avais pas vu cet article de du9. Après, il axe essentiellement sur le côté « gros sous » de l’histoire. On n’est pas forcément dupe sur les enjeux financiers d’une manifestation de cette envergure. Après, le coté marketing commence à prendre effectivement le pas sur le reste et ça me gêne.
      Depuis hier, ça m’amuse aussi de voir tous les webzines qui balancent à la hâte leurs chro sur les albums nominés qu’ils n’avaient pas présenté dans l’année parce que… on ne s’attendait pas à ce que cet album prenne ce chemin-là ^^

      J'aime

  5. J’en ai lu 6 de la sélection officielle et si Daytripper l’emporte je ne serais pour une fois pas mécontent du palmares.
    Après parmi les manquants, je pourrais citer exactement les mêmes que toi (à part en silence et industriel), étrange, non ?
    Longtemps que ne m’attarde plus sur les sélections d’Angoulême. Le pire pour les libraires c’est que ce palmares n’est même pas prescripteur et que les gagnants ne font jamais des best sellers. Si au moins ça servait à mettre en avant des titres grand public de qualité passés inaperçu, ce serait déjà ça.

    J'aime

    1. D’un autre coté, j’ai déjà vu en librairies (spécialisées BD), des clients client qui s’y connaissent peu en BD mais dont la démarche est de découvrir. C’est vrai que les labels « Fauve » & « Angoulême » attirent le regard pour le coup. Si les gens ne suivent pas forcément ce qui se fait en BD, ce festival est suffisamment médiatisé pour être repéré et ainsi, ce qui en sort est forcément bon… Je pourrais en dire autant du Festival d’Avignon ou du Festival du Polar de Cognac ^^

      J'aime

  6. J’en ais quand même lu 12 sur la sélection officielle… Donc, je ne dois pas être normal ^^
    En revanche je suis tout de même d’accord avec vous, c’est inconcevable de ne pas voir dans cette sélection des trésors comme « un printemps à Tchernobyl » ou « saison brune »… Effectivement Bof !

    J'aime

    1. 3 de lus, 4 dans mes livres à lire me concernant. Ça fait 7… je dirais que c’est pas pire que les autres années, mais ce qui me chagrine c’est surtout de remarquer les absences notables !

      J'aime

    2. Ensuite, avec 24 heures de recul, je pense aussi que ce sont les messages contradictoires avec lesquels j’ai du mal à composer. « Restriction de la sélection », crise… ok, mais la crise était déjà là l’année dernière et pourtant le Fauve Polar a été mis en place. Et puis dire que certaines appellations de Fauve étaient nébuleuses, je ne suis pas forcément d’accord. Les Prix Regard sur le monde et Audace, je les trouvaient pertinents.

      J'aime

      1. Mais du coup, si c’est une question de « copinage », comment expliquez-vous le fait que JC Denis (auteur Futuro) n’ait placé aucun Futuro dans sa sélection ??!!

        J'aime

  7. Oui, beaucoup d’absents dans cette sélection, ça me laisse sans voix en fait… Bon, attendons de voir les résultats… et continuons de lire ces « petits » éditeurs boudés par Angoulême…!

    J'aime

  8. J’en ai lu une petite dizaine cette année .D’un coup , je me sens un peu moins con qu’à l’habitude.Mais la sélection d’Angougou n’a jamais su faire l’unanimité.C’est vrai qu’elle oublie un grand pan de la BD populaire. Leur but , c’est peut être la découverte ? On en parle , c’est déjà ça , c’est mieux que l’indifférence.

    J'aime

    1. Je fais référence à une interview de Denis. Il redit notamment que son objectif était de faire découvrir des auteurs (des éditeurs ??). En tout cas, Angouleme a toujours revendiqué le fait de promouvoir la richesse de l’art séquentiel. Après, comme David, je me retrouve mieux dans les sélections du Prix des libraires et dans celle de l’ACBD. Les nominations d’Angouleme m’ont toujours laissé cette méchante impression que je n’y connais rien coté BD. Je veux bien reconnaitre mon ignorance pourtant, si je regarde mon budget BD annuel… c’est assez désagréable ^^

      J'aime

    2. Tiens, tu as vu la blague du jour ??? Cultura remplace la Fnac et devient partenaire du Festival
      Quand on voit la tete des rayons BD de Cultura… on n’a plus qu’à pleurer. Encore, à la Fnac, il y avait un minimum de choix. A Cultura, j’ai eu le malheur de m’aventurer dans le rayon BD il y a 3 semaines. J’ai pas vu un seul albums de la Boite à bules, aucun de Ca et Là… attends, dans l’autre sens, ce sera plus rapide : il y a du Delcourt, du Soleil (plein plein !), du Dargaud, un peu de Glénat, bien évidemment des Dupuis… et des Urban comics. Sinon, pour les autres, on peut aller se rhabiller !

      J'aime

            1. Ben ils en ont déjà… de fait ^^ J’ai eu l’info via Rachkam mais je pense que l’info est passée. Bon… on verra bien ce que ça va donner mais en tout cas, ça promet… 😛

              J'aime

  9. Cultura, ça fait pleurer… Au moins la FNAC, y’a un minimum de réprésentation, les CULTURA ça fait un peu ersatz, produit de remplacement. Comme si il remplaçait la SNCF par la compagnie de taxi d’angoulême… Bref, on est encore crédible tiens !
    Une fois on m’avait fait un cadeau chez eux d’une BD que j’avais en double (un Mafalda je crois). J’ai mis 1/2 heure à trouver un album de remplacement…
    Bon après les FNAC ça dépend, elles ne sont pas toutes formidables non plus !

    J'aime

    1. Non, les Fnac ne sont pas toutes formidables mais il y a un minimum de représentativité des productions je crois. Après, ça fait des années que je n’achète plus de BD chez eux.
      J’ai mis les pieds dans un Cultura la dernière fois. Le fait qu’il y ait une « librairie » sur la zone commerciale où j’étais m’arrangeais. Je voulais acheter deux trois titres, à commencer par Un printemps à Tchernobyl… que j’ai trouvé d’ailleurs. Après, j’avais quelques titres que je voulais prendre. J’ai fureté dans le rayon, il y avait bien Blast que je voulais embarquer aussi mais aucun autre album de ma petite liste. J’ai tout reposé et je suis partie sans rien acheter ^^ J’avais déjà remarqué dans un autre bouibi Cultura que les publications en rayon n’affichent pas trop de choix coté BD… ce sponsor avec Angouleme c’est… euh… ben… les mots me manquent en fait ^^

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.