Crève saucisse (Rabaté & Hureau)

Rabaté - Hureau © Futuropolis - 2013
Rabaté – Hureau © Futuropolis – 2013

Didier, la quarantaine, boucher, marié, 1 enfant et bédéphile de surcroît.

Voici grosso modo le portrait vite brossé de ce quadragénaire en apparence ordinaire. Mais quand on y regarde de plus près, il a d’étranges pulsions de violence quand il se retrouve seul à la boucherie. Dans ces moments-là, équipé d’un bon couteau de boucher, le petit artisan charcute la carcasse de sa viande à grands coups en hurlant « crève saucisse ! ». Ça cache quelque chose.

On y ajoute une petite vie bien rangée. Métro, boulot, dodo pour faire simple. Tous les quinze jours, un bon gueuleton avec Eric et Laurence (un couple d’amis) ; ils font ça en alternance, un coup chez l’un, un coup chez l’autre… avec leurs femmes. Leurs femmes, parlons-en tiens !! Laurence, la femme de Didier, est le portrait type de la ménagère-de-moins-de-cinquante-ans. Sandrine en revanche est plus imprévisible… trop peut-être. Des variations d’humeur ponctuelles ? Des crises de larmes ponctuelles ? Et que penser de ses sorties impromptues dans la journée ??

Rabaté - Hureau © Futuropolis - 2013
Rabaté – Hureau © Futuropolis – 2013

Cet album est le fruit d’une collaboration malicieuse entre Pascal Rabaté (Les petits ruisseaux, Le petit rien tout neuf avec un ventre jaune, Un ver dans le fruit…) et Simon Hureau (Intrus à l’Etrange, Hautes œuvres, L’empire des hauts-murs…).

Malicieuse et judicieuse collaboration pour quiconque aurait déjà eu l’occasion de lire ces auteurs « séparément ». Et dans le cas contraire, j’espère que cet album saura vous donner envie de partir à la découverte de leurs univers artistiques respectifs.

Ceci étant dit, venons-en à nos moutons : Crève saucisse.

Aux commandes du scénario : Pascal Rabaté. Il nous gratifie ici de son espièglerie habituelle et de son sens aiguisé de la narration. En divulguant goutte à goutte les principaux traits de caractère de son personnage principal, il permet au lecteur de reconstituer progressivement le puzzle. L’intrigue est ménagée et on tombe facilement dans le jeu de la supposition. En ce qui me concerne, mes hypothèses se sont toutes avérées fausses ! J’imagine que si j’avais lu un certain album de Gil Jourdan, il en aurait peut-être été autrement… malheureusement, s’il me restait encore quelques doutes quant à une éventuelle carrière d’enquêtrice, je n’en ai plus aucun désormais !

Rabaté - Hureau © Futuropolis - 2013
Rabaté – Hureau © Futuropolis – 2013

Côté dessin, Simon Hureau excelle une fois encore. Son style si personnel et atypique crée une fois encore une ambiance graphique qui flotte entre deux os eaux. Le coup de crayon est réaliste et son souci pour tout ce qui est ornemental (décor, motifs d’une tunique, lignes de la main, mouvement des cheveux etc.) saisit une fois encore. Ainsi, il nous permet de nous imprégner totalement de l’atmosphère des lieux. Il y a toujours le petit accessoire, le « petit plus » qui rend concret la représentations des choses (les proportions d’un objet, l’impact d’un son, une odeur…). Simon Hureau a une conception picturale qui force le lecteur à s’installer dans l’univers qui se présente à lui car cet univers lui est familier.

PictoOKEn ce moment, je radote lorsqu’il s’agit de conclure une chronique. Alors pour ne pas changer la petite mélodie, je vais vous dire que 1/ c’est une lecture très agréable, un bon thriller acide et ironique à souhait que 2/ je serais contente que vous découvriez plutôt bientôt que dans dix ans ^^

La chronique de Joy Raffin (France Inter).

Une lecture commune partagée avec… Jérôme ! Il faut que vous alliez lire sa chronique ^^

Du côté des challenges :

Petit Bac 2013 / Aliment : saucisse

Petit Bac 2013
Petit Bac 2013

Crève saucisse

One shot

Editeur : Futuropolis

Dessinateur : Simon HUREAU

Scénariste : Pascal RABATE

Dépôt légal : janvier 2013

ISBN : 9782754808866

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Crève saucisse – Rabaté – Hureau © Futuropolis – 2013

Publicités

24 commentaires sur « Crève saucisse (Rabaté & Hureau) »

  1. Une lecture vraiment agréable même si le sujet a déjà été rabattu très souvent. J’aime bien la façon dont les personnages sont abordés, leurs zones d’ombre respectives. Et puis du coup j’ai relu l’album de Gil Jourdan^^.

    J'aime

  2. j ai beaucoup aimé cet album, un peu de noir, un peu melancolique, un bon moment de lecture, et le titre en dit beaucoup….

    J'aime

    1. Le titre en dit beaucoup oui ! J’ai bien aimé cette ambiance en tout cas. Je n’ai pas bronché durant la lecture en revanche… qu’est ce que ça se lit vite !!

      J'aime

  3. Avant de lire la chronique de PaKa sur son blog franchement, j’aurais même pas eu l’idée ni l’envie d’ouvrir ce livre… je sais pas si c’est un problème marketing mais moi je vois une histoire de boucherie au premier abord… et ça m’emballe pas.

    Maintenant, faut voir !

    J'aime

    1. Toi, tu n’as pas lu assez de Hureau M’sieur. Son style est juste… un délice.
      En fait, c’est la collaboration entre ces deux auteurs qui m’a titillée plus que le pitch de l’album ^^

      J'aime

  4. « Crève saucisse », une bande dessinée bien mais pas exceptionnelle ? Ah bah comme quoi, même si on aime globalement les mêmes choses, on n’est pas toujours tout le temps du même avis… Moi, ce livre m’a toute chamboulée (bon, d’accord, c’est encore tout frais, je l’ai fini y’a à peine 2h). La fin est si surprenante. Rabaté est très très fort quand il s’agit de l’âme humaine (un nouveau Balzac en quelque sorte). Je ne connaissais pas du tout Hureau, mais là j’avoue qu’on s’y croirait dans sa petite boucherie de province, carrelée, avec les petites étiquettes plantées dans les pièces de viande et le « ting » de la caisse enregistreuse… Tout comme quand on jouait encore à la marchande !! Non, pas de doute, ils sont très très forts, ces garçons !!

    J'aime

    1. C’est ça qui est intéressant je trouve moi, de pouvoir confronter les points de vue, de discuter autour d’une bonne bande dessinée. C’est génial d’échanger ses avis, d’avoir un espace de discussion pour ça.
      Il en faut pour tous les goûts et j’aime bien ton enthousiasme Oriane, même si j’ai pas lu l’album 😀

      J'aime

      1. @ Lunch : et c’est bien pour ça qu’on blog d’ailleurs !! Même si cela représente quelques contraintes (temps conséquent passé devant un écran pour produire un écrit satisfaisant), les échanges qui se créent, les réactions etc… c’est comme du bon pain. On s’attable, on est là à discuter… quand même bien sympa !!!
        Ahhh, je me sens l’âme d’un poète ce matin 😆

        J'aime

    2. J’adore les ambiances de Hureau. Son dessin est unique, je n’arrive jamais à le décrire tel que je le perçois (c’est assez frustrant d’ailleurs). Une de mes prochaines lectures est « Le Massacre » qu’il vient de sortir à la BaB 😉

      La fin est jouissive. On sent l’excitation et l’obstination de ce boucher (complètement givré en fait ^^)
      Après, j’ai lu l’album d’une traite mais je n’ai pas eu l’impression de me plonger corps et âme dans l’univers. C’est pour ça que je suis un peu réservée ^^

      J'aime

    1. Ce n’est pas le meilleur Rabaté qu’il m’ait été donné de lire cependant. Mais il permet de passer un agréable moment de lecture tout de même 😉
      J’espère que l’auteur sera « disponible » durant sa séance de dédicaces !! Profites-en bien !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s