Willem : Grand Prix de la Ville d’Angoulême 2014… et vous, quel auteur aurait obtenu votre vote ?

Angouleme fauveDésormais, difficile d’y couper. Les réactions fleurissent sur les réseaux sociaux, les blogs, les webzines…

L’accueil est variable et témoigne souvent une grande incompréhension. Pourquoi Willem ?? Pourquoi ce choix alors que, cette année, les votes étaient ouverts aux auteurs présents sur le Festival. Malgré le fort taux d’abstention, leur choix s’était porté sur le mangaka Akira Toriyama

Mais c’est bel et bien Willem qui présidera le prochain Festival d’Angoulême.

Je n’ai pas tellement envie de revenir sur cette cabriole réalisée par le FIBD… ni sur le reste d’ailleurs. Ma question serait plutôt de savoir quel auteur aurait obtenu votre vote…

Sondage ouvert le 04/02/2013 à 23h

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

30 réflexions sur « Willem : Grand Prix de la Ville d’Angoulême 2014… et vous, quel auteur aurait obtenu votre vote ? »

    1. Pour le moment, Moore a 5 voix et Larcenet en a 4… sur un total de 17 votes enregistrés. C’est serré ^^ Mais peu de monde est passé sur ce vote. A suivre donc ^^

      J'aime

  1. Pas facile comme question… mais après moult tergiversation, j’aurais dit Alan Moore (et Larcenet pas loin…)

    J'aime

  2. Je les connais presque tous, et aucun ne m’emballe vraiment. Ils ont quasiment fait la liste parfaite des auteurs dont je me tamponne ; ça me rappelle les dernières présidentielles.

    J'aime

    1. 😆
      Rhoo, tout de même, il y a Moore, Ware, Larcenet… tu ne les apprécies pas ceux-là. Après oui, je suis assez d’accord avec toi ^^ Par exemple, j’avais bien aimé lire les Satrapi mais je lui reproche de « surfer » un peu trop sur la vague produite par Persépolis. Ce serait bien qu’elle change un peu son refrain car il devient un peu lassant ^^

      J'aime

      1. Pour rebondir sur ce que tu dis Mo’, il faut quand même prendre en compte l’impact du travail de Satrapi sur le paysage de la BD. Persepolis n’a pas été une vague mais un raz de marée. Et ça a changé énormément l’image de la BD dans les cercles amateurs de littérature qui la considérait comme un truc pour les gosses.
        Quand tu vois des lectrices un peu bobo de roman se battre pour réserver les Persepolis (et Poulet aux prunes) tu te dis quand même que c’est une révolution.
        Après, ça fait quand même longtemps qu’elle n’a pas sorti une BD (je sais qu’elle a illustré des livres pour enfants aussi mais je ne suis pas au courant de ses activités dans ce secteur). Mais Otomo et Toriyama aussi pour le coup.

        J'aime

        1. Oui oui… pfff ^^
          Je le prends en compte. Mais Persépolis date du début des années 2000 et… j’ai un peu de mal avec les gens monomaniaques ^^ Je pense qu’elle pourrait porter un autre projet en fait. Alors oui, il y a bien eu le film Poulet aux prunes en 2011 mais bon…

          J'aime

  3. Satrapi a surfé sur la vague des médias qui attendent des Iraniens un discours anti-Iranien. Les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes, dans la mesure où ils partagent les valeurs occidentales et leur pétrole brut. Satrapi est certainement mieux vue par les bobos que dans les banlieues où l’engouement soudain pour les BD de Satrapi ne fait pas illusion.
    Par ailleurs il y a des tas de bouquins pour adultes qui sont niais ou régressifs (« Auto-Moto », « L’Equipe », « Perspectives économiques »), et des tas de contes pour enfants qui sont bien plus intéressants que la littérature pour adultes.

    J'aime

    1. Oulà, alors je le précise tout de suite… on glisse vers un débat que je manipule avec des pincettes. Si j’ai une idée assez précise de ce que je pense des politiques et des systèmes capitalistes… je préfère ne pas m’aventurer sur ce terrain glissant 🙂
      Mais effectivement, j’ai plus de plaisir à lire « La survie de l’espèce » (Jorion & Maklès) que de m’informer de la dernière actualité qui remet Persépolis sur le devant de la scène. Satrapi fait encore référence lorsqu’on parle de BD iranienne alors que l’album de Neyestani paru l’année dernière méritait, à mon avis, un peu plus que le rien-du-tout auquel il a eu droit de la part des « Sages » du Neuvième art. D’ailleurs, ça me rappelle que cela m’avait valu un autre billet d’humeur à l’occasion de la divulgation des nominés pour le dernier FIBD en date (je sais, il n’y a pas qu’Angoulême, mais en l’occurrence c’est le plus gros et donc le premier auquel on pense… et donc le premier sur lequel on tape :P). Comme lot de consolation, on se rappellera qu’Une métamorphose iranienne était dans la liste des « 20 indispensables de l’été de l’ACBD »… ça lui fait une belle jambe je pense.
      Comment voulez-vous que les références des lecteurs bédéphiles évoluent ou plutôt, comment voulez-vous que l’image que véhicule la Bande Dessinée évolue auprès du grand public ??

      J'aime

      1. Et concernant le vote que j’ai ouvert il y a de ça 17 jours : on est à 38 votants (sspa beaucoup)
        Moore toujours en tete avec 8 votes, talonné par Larcenet (7 votes) et Taniguchi (6 vote). Sacré trio qui rassemble finalement les trois grandes classifications BD : comics, FB, manga…

        J'aime

      2. Mana Neyestani a eu beau écrire un livre important et intéressant (et même essentiel), il n’a pas non plus le talent d’écriture et d’illustrateur de Marjane Satrapi. Enfin, c’est mon avis… et ça explique peut-être aussi qu’on parle encore et toujours de Persepolis comme référence.
        Alors oui, il aurait dû prendre une place plus importante au moins sur le focus 2012 suite à sa parution. Mais remplacer une référence comme Persépolis… ouch !

        J'aime

        1. Euh, pour moi, le Pascal Brutal (Fauve d’Or malheureusement) n’est pas un bijou graphique… Je doute que ce soit de ce côté-là qu’il faille axer la réflexion ^^

          J'aime

            1. Certes, elle est monomaniaque… mais elle fait quand même de la très bonne monomaniaquitude : Persepolis certes mais aussi Poulet aux Prunes et Broderies qui sont quand même deux sacrés albums !
              Et entre nous, il y a de très grands auteurs qui ont fait la même chose durant des années. ça n’enlève rien à la qualité de leur travail.
              On peut dire que Satrapi n’a rien fait depuis 2000 mais bon, le Grand Prix mesure l’impact d’un auteur sur la bande dessinée et ça on ne peut pas lui nier.

              Je suis assez d’accord avec Lunch sur le livre de Neyestani. C’est un témoignage très fort superbement illustré mais c’est encore discutable du point de vue de la narration. Pour moi, on est encore dans l’illustration et pas vraiment dans la BD. Je chipote car j’ai aimé le livre mais je comprends également qu’il n’ai pas été sélectionné cette année.
              En tout cas, c’est beaucoup moins révoltant qu’un Printemps à Tchernobyl.

              Sinon, ça sent bon le troll par ici ^^

              J'aime

            2. C’est vrai que je fais le troll… bon… j’arrête… mais quand même ^^
              Je suis d’accord, Broderies est un très bon album, peu connu en revanche

              J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.