Angoulême 2013 : Focus sur certaines expositions vues durant le Festival (2/2)

Angoulême 2013
Angoulême 2013

Suite du voyage à Angoulême avec cette seconde rétrospective des événements organisés durant le FIBD 2013.

Pour rappel, je vous renvoie à l’article du 4 février dernier et à celui du 6 février.

J’ai gardé sous le coude quelques expos qui m’ont enchantée, à commencer par…

Le Pavillon « Spécial Corée »

L’Asie avait été réellement négligée l’année dernière. Je me rappelle encore du Pavillon Asie tout miteux qui exposait quelques mangas, manhua, manhwa… non traduits, non mis en valeur. Cette année, le FIBD se rattrape en quelque sorte (démarche inconsciente ou volontaire ??) en consacrant à la production asiatique deux lieux : Little Asia (au Théâtre d’Angoulême) et le Pavillon « Spécial Corée » Place Saint-Martial.

Kim Dong-hwa en dédicace
Kim Dong-hwa en dédicace

L’occasion pour les festivalier de découvrir ou de redécouvrir les travaux d’auteurs coréens. Le nom de KIM Dong-hwa (Histoire couleur terre) est familier à nombre d’entre vous. Tout comme celui de PARK Kun-woong (pour les habitués de mon blog ou de celui de Choco, vous avez pu y découvrir Massacre au Pont de Nogunri), d’Ancco ou de Jisue Shin.

Des univers graphiques magnifiques illustrant souvent des récits très engagés. Petit aperçu de la visite :

La boîte à Gand

Brecht Evens a réalisé "Les Noceurs"
Brecht Evens a réalisé « Les Noceurs »

Exposition collective des auteurs flamands dont le plus connus est… Brecht Evens ! A ses côtés, exposaient également Brecht Vandenbroucke, Lotte Vandewalle et Hannelore Van Dijk.

L’essentielle des réalisations exposées à l’Espace Franquin d’Angoulême ont été réalisées par Brecht Evens. L’occasion pour moi de découvrir un auteur qui m’attire depuis un moment et de m’émerveiller à la vue de ses originaux grands formats où les couleurs frétillent et se répondent en écho. Un brouhaha graphique savamment orchestré. Jugez-en par vous même :

Présentation de « La Boîte à Gand » sur le site du FIBD.

Hoochie Coochie

The Hoochie Coochie
The Hoochie Coochie

Présentation des travaux publiés par cette Maison d’Edition indépendante née en 2002. L’Exposition a mis en valeur un travail éditorial qui ressemble à s’y méprendre à un immense laboratoire expérimental de bande dessinée.

Le Musée du Papier d’Angoulême accueillait cette exposition originale dans le cadre du FIBD. Malgré l’affluence, je suis parvenue à faire quelques photos.  J’ai retenu les plus « exploitables » dont deux clichés de l’atelier de . L’exposition est ouverte jusqu’au 24 mars.

Présentation de « The Hoochie Coochie » sur le site du FIBD.

Carte blanche à Philippe Squarzoni

squarzo 02Exposition proposée par La Maison des peuples et de la paix d’Angoulême.

Petite déception sur cette exposition et les visuels exposés. En effet, pas d’originaux ici, juste des reproduction agrandie des planches de Philippe Squarzoni. Pas de légendes sous les visuels qui n’étaient d’ailleurs pas mis en valeur (cadre en bois brut Ikea… je pourrais presque vous en donner la référence ^^). Les couvertures d’albums balisaient la visite du badaud, qu’il soit néophyte ou amateur. Une exposition certainement intéressante pour quiconque n’aurait pas lu Squarzoni (Saison brune, DOL, Torture blanche, Garduno en temps de paix, Zapata en temps de guerre…)… un peu ennuyeuse pour les autres…

Des rencontres et des dédicaces

Je n’ai assisté qu’à une seule conférence cette année. Elle faisait suite à la projection de Sous les bulles, l’autre visage du monde de la BD (clic pour voir la bande annonce), un film documentaire de Maïana Bidegain. Je vous renvoie vers le compte-rendu de David pour avoir plus d’informations.

Certaines rencontres ont été immortalisées par des dédicaces…

Et grand merci à Nico, Lunch, Badelel, David, Zaelle, Pierrot, Jordane, Evelyne, Nancy, Alain, Sylvain, Sandrine, …  et à Oriane pour ses bons plans ! 😉

Fin de mes escapades angoumoises. Pour revenir aux articles sur le FIBD 2013 : Première partie du « Focus sur les expos » et diverses photos d’ambiance ^^

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

8 réflexions sur « Angoulême 2013 : Focus sur certaines expositions vues durant le Festival (2/2) »

    1. On m’a conseillé de commencer par « Les noceurs ». J’attends un peu pour me le procurer, le temps de descendre un peu mal PAL d’Angouleme (double avantage : je me refais une santé financière ^^)
      Les dédi ??? J’avoue que je craque sur celle de Nancy Pena mais bon… suis-je objective avec cette auteure ??? ^^

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.