Princesse Libellule, tome 2 (Arlène & Bellat)

Arlène – Bellat © La Boîte à bulles – 2013
Arlène – Bellat © La Boîte à bulles – 2013

Dans son coquet château, Princesse Rivale s’ennuie. Elle attend son fichu Prince Charmant qui ne vient pas. Pour tuer le temps, elle décide d’ouvrir un magasin de prêt-à-porter. En peu de temps, sa ligne de vêtements fait un carton et se vend comme des petits pains. Mais Rivale n’a toujours pas le moral : comment être heureuse quand on n’a pas d’amoureux ?

Elle décide donc d’aller enquiquiner son ennemie jurée : Princesse Libellule. Cette dernière s’ennuie à mourir dans la plus haute tour de son merveilleux château où elle est enfermée. Elle (aussi) attend son Prince Charmant « depuis déjà trois heures, quatre mois… et un album paru il n’y a pas si longtemps ».

Pour mettre rapidement le grappin sur un Prince, Rivale va construire une tour juste en face de la tour de Libellule… histoire de lui piquer le Prince qui viendra la délivrer…

Au secours… !!

Une, deux… et trois tentatives avant de parvenir à dépasser la page 10 de l’ouvrage. Expérience étrange de lecture en apnée : débranchez les neurones et mettez des lunettes de soleil car les visuels piquent les yeux.

Il était une fois, dans un merveilleux château, une princesse qui attendait un courageux héros. Pour patienter, elle lui tricotait quelques pulls et aussi de chouettes bonnets…

Je ne suis pas friande de l’humour potache et cet album en regorge. Bien sûr, le récit est à prendre au second degré. Il semble avoir la prétention de s’adresser à un large lectorat : de la ménagère de moins de 50 ans qui voudrait égayer son quotidien à la fillette espiègle qui fait de l’urticaire à la vue des princesses trop girly. Ceci étant dit et puisque « une lectrice avertie en vaut deux »… je n’ai malheureusement pas su trouver la distance appropriée pour cette lecture. Les ingrédients narratifs étaient pourtant alléchants : « clins d’œil multiples à l’univers des contes de fées », « humour décalé », « situations cocasses »… avais-je pu lire dans les chroniques du premier tome de la série. Alexandre Arlène n’hésite pas à puiser dans des références plus récentes pour constituer le vivier des people qui passeront (parfois rapidement) par ses pages : Shrek, Charmant, le Prince de Bel Air, Ma sorcière bien aimée… Malgré tout, la farce est trop prononcée à mon goût… le comique de situation est trop lourd, ce qui le prive de toute efficacité. Je n’ai pas trouvé un seul prétexte à rire et je suis restée assez dubitative face à cet album à la vanne facile.

L’ambiance graphique n’est pas d’une grande aide. Nous sommes face à des visuels réalisés à la palette graphique. Le dessin rond est certes ludique mais il n’est pas affriolant. Quant aux couleurs, elles sont trop artificielles pour permettre au lecteur d’investir l’histoire à minima. Certes, la découpe des planches est dynamique, les dessins sont lisibles et la lecture est fluide, mais cela ne suffit pas à rendre cet album intéressant.

pictobofpictobofL’univers pétille de malice mais le résultat est similaire à celui d’un pétard mouillé… et on ressort assez frustré de ne pas avoir profité du spectacle attendu. Cette parodie sucrée-salée apporte une bien piètre contribution au genre… mais cet avis n’engage que moi !

Absurde et ridicule, un album décevant me concernant.

La chronique de Lire pour le plaisir (tome 1).

La page Facebook de la série.

Du côté des challenges :

Petit Bac 2013 / Animal : libellule

Petit Bac 2013
Petit Bac 2013

Princesse Libellule

Tome 2 : Princesse Libellule n’aime pas les princesses

Série en cours

Editeur : La Boîte à bulles

Collection : La Malle aux images

Dessinateur : Stéphanie BELLAT

Scénariste : Alexandre ARLENE

Dépôt légal : février 2013

ISBN : 978-2-84953-164-8

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Princesse Libellule n’aime pas les princesses – Arlène – Bellat © La Boîte à bulles – 2013

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

11 réflexions sur « Princesse Libellule, tome 2 (Arlène & Bellat) »

  1. Pas lu celui-ci mais le 1er n’était pas désagréable si je me souviens bien. Après je regrette en ce moment dans la BD jeunesse que certains auteurs poussent le bouchon un peu loin niveau humour quitte à perdre toute finesse. Mon dernier exemple en date dans le genre : Peter et Sally chez Sarbacane. Un soupçon de scatologie passe en encore mais la vulgarité pour la vulgarité et les situations vraiment navrantes, j’ai du mal et je me ne vois pas proposer de tels albums à mes enfants.

    J'aime

    1. Je n’ai pas lu le tome 1 (du coup, je n’ai pas l’impression d’avoir raté grand chose ^^). Par contre, j’ai relu la chronique de Lire pour le plaisir et j’ai retrouvé tous les ingrédients dont vous parliez… j’en conclus que je dois être très étanche à ce genre d’humour mais même en prenant le récit au énième degré… je n’ai pas trouvé l’occasion de sourire. Un peu frustrant tout de même !! ^^

      J'aime

    1. Oui oui oui ! Comme me l’a dit Jordane, j’ai mis un crochet du gauche à Libellule. Je sais que des lecteurs apprécient cet univers, c’est pour cela que j’ai tenté de relativiser mon article. Je l’ai bien rédigé à la première personne, histoire de faire passer le fait que c’était mon ressenti personnel. Et puis je n’ai pas la prétention de faire la pluie et le beau temps sur les sorties non plus 😉 En fin d’article, j’ai renvoyé vers la page FB de la série et vers la chronique positive d’un lecteur sur le tome 1… en espérant que les gens cliquent aussi sur les liens que j’insère dans mes articles.
      J’ai vraiment été freinée dans ma lecture. Je trouve que la farce est un peu trop poussée, un peu trop gentille… Il me semble nécessaire de se positionner : est-ce pour adulte ? est-ce pour un jeune lectorat ? Car là, je trouve qu’il y a des éléments peu accessibles aux enfants (les fillettes de 10 ans savent-elles au moins qui est le Prince Charles sans qu’on le leur explique ?? ou le Prince de Bel Air… qui parle à la génération des trentenaires mais ce personnage signifie-t-il quelque chose pour les autres tranches d’âge ???). Après, si c’est une lecture destinée à un lectorat adulte… je trouve certains passages un peu simplistes…
      S’il y a un personnage qui a attiré mon attention, c’est bien la marraine/tutrice mais là encore, la nature des cours dispensés (devenir une bonne ménagère de moins de 50 ans, les cours de danse…) tout ça est bien loin de mes centres d’intérêts et si je peut-être encline à rire et ironiser sur ce genre de sujet… j’ai du mal à me laisser embraquer dans la manière dont vous l’avez traité.

      J'aime

      1. Je ne crois pas que la question de l’âge soit le fond du problème. Ceux qui ont aimé notre univers y ont trouvé leur compte, et ce, à tout âge.
        Si vous regardez la chronique de Clara sur la Matinale, vous verrez qu’elle le conseille aussi bien aux petites qu’aux grandes.
        Je crois que le fond du problème est que vous n’avez pas accroché, tout bêtement, vous ne serez certainement ni la première ni la dernière ! Ce n’est pas grave.
        Ce qui l’est plus, c’est d’étaler ça partout sur d’autre sites… L’album vient tout juste de sortir et pour les nombreuses personnes qui n’ont pas vu le point de vue de la Matinale, votre avis est donc le seul disponible pour le moment sur internet. Je trouvais juste que ce n’était pas très loyal, car notre série plaît à certaines personnes (comme vous le dites vous-même) et il est très désagréable après une année de dur labeur d’avoir la sensation que les chances de convaincre s’amenuisent à cause d’un seul billet disponible un peu partout.

        J'aime

        1. J’ai regardé la chronique de la Matinale ce matin et je respecte totalement l’accueil qu’elle a réservé à cet ouvrage.
          Ensuite, je « n’étale pas ça partout ». Je me contente de relayer mes articles sur Babelio (depuis 2010) et Libfly (depuis 2011). J’ai une poignée de lecteurs qui me suivent sur FB et Twitter et à 90%, ce sont déjà ceux qui suivent mon blog. Et mon taux de fréquentation comparé à la Matinale est vraiment insignifiant ! Je ne sais pas quoi vous proposer en fait…

          J'aime

          1. Mais je ne vous réclame rien 🙂
            Je ne faisais qu’expliquer le pourquoi de mon premier post, vous parlez de notre travail, ma démarche me parait légitime.

            J'aime

  2. Je comprends tout à fait ta déception. Je suis aussi souvent déçue par ce genre d’ouvrage estampillé « déjanté » qui ne fait que ressasser des lieux commmuns…

    J'aime

    1. Oui, d’autant qu’il y a vraiment de bonnes choses en la matière. Je viens notamment de finir une série de Nancy Pena « Les nouvelles aventures du chat botté » et ça tient vraiment bien la route ! Pire même, ça m’a beaucoup amusée 😀
      Je ne sais pas si la série est terminée ou non mais pour le moment, trois tomes à son actif 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.