Pacifique (Trystram & Baudy)

Trystram & Romain Baudy © Casterman – 2013
Trystram & Romain Baudy © Casterman – 2013

« Seconde Guerre mondiale, quelque part dans le Pacifique… Udo Grötendick, un soldat novice – un « bleu » – rejoint en tant que radio sa nouvelle affectation à bord d’un U-Boot, l’un de ces sous-marins allemands qui font la réputation de la Kriegsmarine. Le capitaine du bâtiment, Kaleunt, est considéré comme un héros, pour le nombre impressionnant de missions victorieuses à son palmarès de combat. Dans le paquetage du nouveau venu, un livre apparemment subversif, dont l’équipage, qui ne demande qu’à bizuter le bleu, se débarrasse séance tenante. Pourtant, au fil des jours à bord, le livre va s’ingénier à réapparaître dans les endroits les plus inattendus, comme s’il était doué d’une vie propre… » (synopsis éditeur).

« Nous étions encore dans un format d’album plus traditionnel mais nous cherchions déjà à développer l’horizontalité. Le format horizontal s’est imposé pour faire « corps » aux proportions allongées d’un u-boat (…). Le plafond bas de la page renforce le coté enfermé et permet, par contraste, de tirer les horizons plus larges lors des scènes extérieures » nous confie-t-on dans le cahier graphique inséré en fin d’album. Et force est de constater que le format à l’italienne est un choix pertinent car il sert effectivement le récit en raison de sa forme à la fois originale (les albums publiés dans ce format ne font pas légion) et pertinente.

Pour le reste, le scénario est bien achalandé. Entre les différentes personnalités en présence, l’intrigue ultra-ménagée, l’injection d’éléments fantastiques dans le récit, le lecteur est face à un univers intéressant. Le fait que nous soyons face à un huis-clos rend l’atmosphère électrique et instable… elle devient oppressante à la moindre variation d’humeur d’un membre de l’équipage.

Les couleurs de Kyung-eun Park ont également tendance à nous mettre les nerfs à fleur de peau. Les teintes verdâtres des premières pages nous donnent la nausée, le rouge-sang du couloir d’accès au sous-marin excite régulièrement nos nerfs et pour le reste, beaucoup de grisaille et de bleusaille nous aident à nous représenter cet espace fermé, complètement hermétique à l’air extérieur… L’ambiance est assez singulière et les dessins de Baudry et Trystram sont on ne peut plus explicites.

PictoOKDans l’ensemble, cet album m’a intrigué. Je me suis vite plongée dans l’histoire et la présence récurrente de ce mystérieux livre a eu tendance à m’inciter à poursuivre ma lecture. Pourtant, comme le dit si bien Jérôme dans sa chronique, on regrette parfois que le récit n’ait pas été développé sur certains points de détails, la lecture aurait gagné en fluidité et le plaisir du lecteur en aurait été accru. D’ailleurs, j’ai dû relire entièrement le dernier tiers de l’album pour être certaine de comprendre le dénouement. C’est la raison pour laquelle je notais plus haut que l’intrigue était ménagée… je n’avais pas imaginé un tel retournement de situation. Mon conjoint en revanche regrette l’histoire soit finalement si prévisible !

Quoiqu’il en soit, cette lecture a donné lieu à une intéressante conversation entre lui et moi. Nous voulions remercier Jérôme qui nous a offert ce titre 😉

La chronique de Jérôme, de Alfie’s mec et l’analyse de couverture de Philtomb sur BDzoom.

Du côté des challenges :

Petit Bac 2012 / Sentiment : Pacifique

Petit Bac 2013
Petit Bac 2013

Pacifique

One shot

Editeur : Casterman

Collection : KSTR

Dessinateurs / Scénaristes : Martin TRYSTRAM & Romain BAUDY

Dépôt légal : février 2013

ISBN : 978-2-203-03271-2

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pacifique – Trystram & Romain Baudy © Casterman – 2013

Publicités

7 commentaires sur « Pacifique (Trystram & Baudy) »

  1. La fin, c’est certain, est d’une grande naïveté et est totalement assumée par les auteurs. Maintenant je trouve que pour un 1er album, c’est très prometteur. En tout cas je suivrai avec attention la suite de leur carrière.

    J'aime

    1. J’ai craqué pour les dessins et l’ambiance en général. Idem, certains personnages sont très intéressants (le Capitaine, le Second, le Mécano notamment). Je crois que sans ton avis et sans ton cadeau, je n’aurais pas pris la peine de lire cet album alors un grand merci (Hip hip !! merci ^^) et je suis contente de cette découverte ma foi. Troublante mais sympathique tout de même ^^

      J'aime

    1. Et moi, j’avoue que je ne te conseillerais pas ce titre en fait. Ne me demande pas d’expliquer pourquoi, je ne pourrais pas aller plus loin que « je ne suis pas sûre que tu aimeras » ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s