La Déjeunite de Madame Mouche et autres tracas pour lesquels elle consulta le docteur Lapin-Wicott (Valentin & Cinquin)

Valentin – Cinquin © L’Atelier du Poisson soluble – 2013
Valentin – Cinquin © L’Atelier du Poisson soluble – 2013

« À partir de comptines, de rondes, de formulettes et d’adages du patrimoine oral et enfantin, Elsa Valentin tresse une histoire jubilatoire ; celle de madame Mouche qui attrapa la déjeunite de Gloups et s’en alla consulter le docteur Lapin-Wicott. Les illustrations très graphiques de Fabienne Cinquin inscrivent ce récit loufoque dans un sillon culturel fait de cirque, de lapin blanc, de bébés pêchés à l’éprouvette… » (extrait synopsis éditeur).

Un délicieux ouvrage est sorti ce mois-ci à l’Atelier du Poisson soluble. Il pétille de malice et de bonne humeur. Elsa Valentin dépoussière avec beaucoup de panache le répertoire de comptines enfantines et d’adages populaires et les concentre dans cet ouvrage surprenant. Ce voyage imaginaire ne cesse de rebondir, d’étonner, de laisser coi et de divertir le lecteur égaré dans cet univers, semblable à la petite Alice perdue aux pays des merveilles. Pourtant, les sons et les refrains que l’on croise ici nous sont familiers. C’est certainement grâce à eux que l’histoire ne nous échappe pas totalement. Car il faut le reconnaître, cette historiette est un imbroglio de mots, de pensées et de dialogues épicés.

Les illustrations de Fabienne Cinquin donnent à cet univers une touche acidulée. Les propos s’envolent et s’éparpillent sur les pages de façon faussement désordonnée. J’ai eu l’impression de m’immerger dans des univers de théâtre, à mi-chemin entre la Commedia dell’arte et le théâtre de marionnettes de Guignol. A l’instar de la partie narrée, le graphisme se nourrit de nombreuses autres références.

Un ouvrage que j’ai lu en compagnie de mon petit lecteur de 4 ans. Il m’a semblé à la fois très amusé par cet univers totalement fou et très… inquiet quant à ma santé mentale, comme sur ce passage par exemple :

« – Cornegidouille ! Voici enfin que je vois ce cher chérubin, s’exclame Madame Zut. Qu’il est beau ! Vous l’avez trouvé dans un chou paraît-il ?

– C’est une fille, précise Madame Mouche. Je l’ai trouvée dans la mare ».

… ce à quoi l’enfant-lecteur rétorque (le sourire aux lèvres mais le regard inquiet) : « C’est une blague Maman ? ». Pour lui, le côté loufoque est difficile à appréhender… sauf si l’on y met le ton : chanter les répliques issues de comptines, surjouer les interjections, changer d’intonation au moment de la lecture d’expressions [du langage courant] ou marquer un silence prolongé après la lecture d’un passage plus délicat… Autant de façon de jouer avec les mots et sa voix, autant de manières d’inciter l’enfant à poser des questions, à lui laisser le temps de râler (en s’amusant) à l’égard de ce grand-n’importe-quoi qu’il découvre.

Adulte et enfant sont obligés de retrouver leurs repères en permanence, de fouiller dans leur mémoire pour mieux apprécier les trouvailles qu’ils y font. Si l’on accepte cela, alors la lecture devient interactive, ludique et drôle. Petit bémol : chaque bribe de comptine appelant à chanter la suite… on perd le fil de l’histoire qui n’est déjà pas évidente à suivre. Le caractère improvisé et spontané a tendance à prendre le lecteur au dépourvu.

PictoOKUne expérience de lecture réellement atypique. Déconcertant, certes, mais éclats de rire garantis. On aime – ou pas – cet album illustré qui est, à mon sens, plus à prendre comme un jeu dans lequel on accepte de se mettre en scène.

Adulte : à lire une fois (voire deux) avant d’y associer votre enfant.

La chronique de La Soupe de l’Espace et de la Rédac’ du Milk.

Du côté des challenges :

Petit Bac 2013 / Animal : Mouche

Petit Bac 2013
Petit Bac 2013

La Déjeunite de Madame Mouche et autre tracas pour lesquels elle consulta de docteur Lapin-Wicott

Album illustré

Editeur : L’Atelier du Poisson Soluble

Dessinateur : Fabienne CINQUIN

Scénariste : Elsa VALENTIN

Dépôt légal : mai 2013

ISBN : 978-2-35871-045-9

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Déjeunite de Madame Mouche et autre tracas pour lesquels elle consulta de docteur Lapin-Wicott – Valentin – Cinquin © L’Atelier du Poisson soluble – 2013

Publicités

7 commentaires sur « La Déjeunite de Madame Mouche et autres tracas pour lesquels elle consulta le docteur Lapin-Wicott (Valentin & Cinquin) »

    1. Déstabilisant mais amusant. Je ne sais pas ce qui m’a fait le plus rire : le côté loufoque de l’histoire ou les nombreuses réactions de mon fils ^^

      J'aime

  1. ça doit être un peu déstabilisant pour tout le monde au départ mais au moins on sort des sentiers battus (et rabattus). Du coup ça me plait beaucoup.

    J'aime

    1. C’est complètement déstabilisant. J’avais un peu anticipé la lecture avec Petit Hulk et je l’avais lu avant de lui faire découvrir l’histoire. Si j’avais imaginé certaines de ses réactions, la majorité de ses interventions m’ont prises au dépourvu… forcément… 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s