Jack Joseph, soudeur sous-marin (Lemire)

Lemire © Futuropolis – 2013
Lemire © Futuropolis – 2013

Jack a 33 ans, l’âge exact qu’avait son père lorsqu’il est né.

Jack est soudeur sous-marin, il aime plonger et se retrouver seul dans les profondeurs sous-marines… comme son père.

Jack a 33 ans et dans moins d’un mois, il va être papa.

Jack est orphelin de père, ce dernier a disparu au cours d’une plongée qu’il effectuait…

Jack est poursuivi par le fantôme de son père, une présence qui le rassure, ses pensées qui convergent toutes vers cet homme. Où qu’il aille, il pense à lui ; qu’il plonge, qu’il se rase, quoi qu’il fasse, il pense à lui… d’autant plus en cette veille d’Halloween.

Jack s’est construit sur de fragiles certitudes. Lors d’une intervention sous-marine, il vit est confronté à une expérience troublante. Ses certitudes s’effondreront-elles ?

Il me tardait de découvrir ce nouvel album de Jeff Lemire après la claque que j’avais prise en découvrant Essex County.

Jeff Lemire est un auteur canadien qui compte déjà plusieurs albums à son actif. Malheureusement, très peu sont traduits en français (voir la fiche auteur sur BDGest). Je lis donc cet auteur avec parcimonie, je ménage mes temps de lecture et préserve les rares titres que je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir pour un avenir proche… ce qui m’évite d’être totalement tributaire des sorties éditoriales.

J’ai donc retrouvé avec plaisir le trait délicat de Jeff Lemire. Son dessin est maladroit, « timide » aurais-je envie de dire car il me semble parfois que l’auteur pose à peine son crayon. Il effleure sa feuille, caresse ses personnages déjà torturé par leurs souffrances intimes. A l’instar de Lester, le jeune héros d’Essex County, Jack va avoir maille à partir avec ses vieux démons… avec le souvenir de son père en l’occurrence dont il semble porter le décès comme un fardeau. Culpabilité à peine voilée de métaphores dans ce scénario. Le héros déserte sa vie.

Alors je me regarde dans le miroir et je vois le visage de mon père. Et là, je comprends qu’en fait, je ne suis pas seul.

Lemire © Futuropolis – 2013
Lemire © Futuropolis – 2013

Dans la préface, Damon Lindelof parle de Quatrième Dimension pour décrire l’ambiance de l’ouvrage. Effectivement, le trouble qui anime Jack Joseph a quelque chose de terrifiant. Jeff Lemire ménage son intrigue et force le lecteur à supposer ce qui terrifie Jack, à mettre des mots sur des maux que le personnage ne nomme pas… à chercher avec Jack ce qui peut bien se cacher dans le rétroviseur qu’il scrute en permanence, oubliant de se construire un futur, oubliant de se forger des ambitions… Jack se fait du mal, il est son propre bourreau. Il fuit les autres en se sur-investissant dans son travail.

J’ai ressenti beaucoup d’empathie pour lui sans jamais glisser vers la pitié (pourtant, il n’y aurait qu’un pas à franchir en présence d’un tel individu). J’ai vraiment apprécié la manière dont Jeff Lemire travaille l’atmosphère de cet album. L’étrangeté grignote progressivement l’espace, on sent que l’inquiétude gagne le personnage mais je ne me suis pas sentie enfermée dans ce monde qui n’est pas le mien. L’auteur m’a permis de m’immiscer dans la tête de son personnage, de matérialiser ses peurs, de comprendre ses émotions sans pour autant que ce stock de sensations me colle à la peau. Beaucoup de plaisir sans aucun déplaisir de lecture en somme.

PictoOKPictoOKVous l’aurez compris, la psychologie du personnage est donc particulièrement soignée, on le découvre pas à pas grâce aux réminiscences de son passé, un passé qui nous fera d’ailleurs perdre la notion du temps tant il s’impose. L’auteur en joue en glissant régulièrement des conjugaisons de verbes à l’imparfait.

Très beau récit intimiste contenant d’agréables métaphores. J’ai eu beaucoup de plaisir à écouter la voix intérieure de Jack, beaucoup de plaisir à passer ces quelques 220 pages en sa compagnie.

Une lecture commune que j’ai le plaisir de partager avec Cristie et Jérôme.

L’avis d’Elodie Jadé.

Extraits :

« Une chose est sure : je suis complètement seul. Je ne sais pas ce qui m’est arrivé là-dessous, mais tout le monde est parti » (Jack Joseph soudeur sous-marin).

« J’ai l’impression d’être comme ça en ce moment : deux morceaux cassés qui ont besoin d’être ressoudés » (Jack Joseph soudeur sous-marin).

« On ne se lasse jamais de se fuir soi-même. On ne se fatigue jamais d’inventer des excuses » (Jack Joseph soudeur sous-marin).

Du côté des challenges :

Petit Bac 2013 / Prénom : Jack

Petit Bac 2013
Petit Bac 2013

Jack Joseph

– Soudeur sous-marin –

Editeur : Futuropolis

Dessinateur / Scénariste : Jeff LEMIRE

Dépôt légal : juin 2013

ISBN : 978-2-7548-0935-1

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jack Joseph, soudeur sous-marin – Lemire © Futuropolis – 2013

Publicités

19 commentaires sur « Jack Joseph, soudeur sous-marin (Lemire) »

  1. J’ai l’impression de sentir comme un enthousiasme en te lisant ^^
    Heureuse que tu es pris autant de plaisir et tu nous le fais bien partager ! Je n’en ai pas fini avec Jeff Lemire je lirai tout de même Essex County même si j’ai du mal à accrocher à son graphisme. C’est quand même une bd que je prendrai plaisir à relire ne serait-ce que pour voir si mon regard a changé …

    J'aime

    1. Oui mais je te l’avais dit, je parviens à m’immiscer assez facilement dans les univers de Lemire. Une légère appréhension tout de même quand j’ai commencé Jack Joseph : vu que le récit est un peu morcelé au début et que le personnage est très mystérieux, j’ai cru un instant que je n’y parviendrais pas. Mais au final, j’ai adoré le fait de pouvoir ainsi fouiller ses pensées
      Et j’espère que Essex County te plaira 😉

      J'aime

    1. Ravie de t’avoir donné envie de lire ce titre. J’ai tanné mes collègues de lecture avec « Essex County »… du coup, je te le conseille aussi ^^ 😛

      J'aime

  2. Un bel album. Depuis ma lecture de L’entrevue je me rends compte que les univers fantastico-oniriques ne me font plus peur. Là je me suis laissé embarquer avec une facilité surprenante. Et comme par hasard, à qui dois-je la découverte de L’entrevue ? A Cristie et à toi ! Merci mesdames, c’est un plaisir d’être aussi bien accompagné 😉

    J'aime

    1. Et réciproquement, merci à vous deux de m’avoir accompagné sur ce titre !
      De mon côté, j’ai adoré les échanges en off et le fait de pouvoir accéder « en temps réel » au cheminement qui se fait durant la lecture. Bref, j’ai passé un excellent moment en votre compagnie Messieurs Dames ^^

      J'aime

    1. C’est une très bonne nouvelle. Maintenant, j’espère que lorsque tu auras l’album en mains pour le feuilleter, ton impression sera aussi favorable 🙂

      J'aime

    1. Je comprends tout à fait. J’étais assez sceptique avant de plonger dans la lecture d’un autre de ses albums. Ça passe ou ça casse je pense.

      J'aime

  3. Le dessin de Lemire n’est pas toujours équivalent. Parfois un peu pressé mais pourtant très maitrisé. On a surtout un storytelling puissant grâce à la mise en page. Lemire peut enchaîner les planches à 12 cases pour un dialogue pour quelques pages après, sortir une double planche sublime au moment où Jack plonge sous la plate-forme. On aura aussi parfois des points de vues surprenants pour donner des planches très fortes. Comme celle vers la fin du livre qui m’a mis la larme au bord des yeux. Lemire fait en plus exprès de mélanger les styles selon l’histoire. Je ne peux pas en révéler plus mais ces différences ont une raison scénaristique. Enfin, mention spéciale à l’édition française de Futuropolis. Le titre est sorti en VO en souple et cartonné mais l’illustration française est vraiment la plus belle. Si jamais ça ne vous donne pas envie de l’acheter.

    J'aime

    1. Absolument. D’ailleurs, je n’ai pas beaucoup feuilleté l’album avant d’entamer la lecture. Je pense qu’inconsciemment, je voulais m’assurer que j’allais retrouver ce coup de crayon qui m’avait tant plus dans « Essex county »

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s