Ca pourrait bien être votre jour de chance (Prodanovic)

Prodanovic © Intervalles – 2014
Prodanovic © Intervalles – 2014

« Nous, Européens de l’Est. Rares sont ceux, dans l’Occident éclairé, qui ont connaissance de cette donnée : en Europe de l’Est, les gens naissent avec une trompe et des cornes. Une petite trompe et de petites cornes ». Ainsi commence ce roman de Mileta Prodanović, auteur serbe pour lequel Ça pourrait bien être votre jour de chance est le sixième roman… encore peu édité en France.

Les premiers mots de la looongue préface de l’auteur nous sensibilisent au cynisme amusé et acide qu’il emploie tout au long de son ouvrage. Un regard courroucé, rarement tendre, sur la société serbe, son quotidien, sa réalité. Cependant, Mileta Prodanović ne se contente pas de dresser le portrait d’une société en mal de vivre, il imagine – pour illustrer l’espoir d’une grande majorité de serbes – la création d’une loterie de l’immigration qui permettrait à l’heureux gagnant d’accéder enfin au ticket d’accès à l’Occident de l’Ouest. La parodie est poussée à l’extrême puisque dans cette fable urbaine, le narrateur et sa femme décident de s’y inscrire, ainsi que leur chienne, Milica. Et c’est cette dernière qui remporte le gros lot ! Dès lors, les phénomènes inexpliqués se succèdent : Milica accède à la parole, leur appareil photo numériques est pulvérisé par une roquette, les appareils électroménagers se mettent à saigner avant de se mettre à jamais hors-service… Mais la guerre éclate, rivant ainsi les protagonistes à leur appartement. En attendant des jours meilleurs, Milica décide de devenir écrivain. Son maître accepte de la seconder dans ce projet et, sous sa dictée, va devenir le témoin privilégié de cette œuvre canine en devenir.

Hormis ces éléments narratifs, l’ouvrage invite plus généralement à une réflexion sur la guerre et ses enjeux, sur les luttes de pouvoir et les différents recours employés par les gouvernements pour parvenir à leur fin. Mais l’auteur aborde également des sujets inhabituels mais ô combien essentiel dans ce quotidien chaotique : l’Art dans nos sociétés, la démarche de création artistique, la politique, le système de soins, l’Identité…

La plume de l’auteur emporte le lecteur dans une ambiance intemporelle et crée un univers qui semble capable d’illustrer les aberrations de n’importe quel conflit. Un filtre d’irrationnel dépend l’huis-clos de ce couple et de leur chienne surdouée, un quotidien insécurisant du fait des pilonnages incessants des forces ennemies pour autant, leur sens de l’humour et de la dérision dédramatise pour beaucoup les contraintes de cette réalité. Le texte souffre ponctuellement de quelques longueurs mais on oublie vite tant la justesse des propos, leur côté incisif et politiquement incorrect créent un décalage appréciable.

PictoOKUn regard critique sur la société serbe. Cet ouvrage, écrit pendant les bombardements de Belgrade par l’OTAN en 1999, parvient à offrir une bouffée d’air frais malgré la dureté des thèmes qu’il aborde. La pugnacité contenue dans les propos nous permet de nous saisir qu’il contient nous permet d’investir cette lecture réflexive. A découvrir.

Un livre découvert dans le cadre de La Voie des Indépendants

La Voie des Indépendants - 2014
La Voie des Indépendants – 2014

Je remercie Libfly et les Editions Intervalles pour cette découverte !

Extraits :

« De plus, chez ceux qui partent pour l’une des deux Amériques, pour des pays d’Europe de l’Ouest, ou qui trouvent leur bonheur dans l’hémisphère Sud, se développe un certain mépris pour les membres de leur clan restés dans des trous est-européens, mépris qui ne peut s’expliquer que par un complexe de supériorité, et qui est encore souligné par leur préoccupation fiévreuse pour les problèmes et les souffrances des « compatriotes de la terre natale » et par l’envoi d’une aide qui se réduit souvent à des vêtements usés que leurs parents au pays ne pourraient envisager de mettre que sous l’effet de narcotiques puissants ou après avoir trouvé un emploi permanent sur scène » (extrait de la préface – Ça pourrait bien être votre jour de chance).

« Une bonne guerre s’avère toujours rentable – pensez seulement au bond des indices boursiers, à la hausse du cours du dollar. Pour tout dire, nous avons des roquettes dont la date de péremption approche, il nous faut bien écouler ces réserves quelque part pour que leur reconstitution donne un nouveau souffle à l’économie. Tout bien considéré, ce que je vous propose ne sera pas très différent de quelques manœuvres avec des munitions de combat, une occasion de montrer en direct à nos clients infantiles du Tiers Monde comment fonctionnent nos pétards et nos avions » (Ça pourrait bien être votre jour de chance).

« Lorsque nous nous taisions et nous concentrions un peu, notre foyer prenait des allures de chantier de la tour de Babel – et pas seulement à cause des gravats et du crépi qui avait, sous les vibrations provoquées par les détonations, décidé de mettre un terme à sa relation intime avec le mur : nous étions entourés de sons balto-slaves, romans, altaïco-pamirs, germaniques, finno-ougriens, caucasiens, pacifico-aborigènes » (Ça pourrait bien être votre jour de chance).

Du côté des challenges :

Le tour du monde en 8 ans : Serbie

Tour du Monde en 8 ans
Tour du Monde en 8 ans

 

Ça pourrait bien être votre jour de chance

– Un livre collatéral et politiquement absolument incorrect –

Roman

Editeur : Intervalles

Collection : Sémaphores

Auteur : Mileta PRODANOVIĆ

Traduit du serbe par : Chloé BILLON

Dépôt légal : septembre 2014

ISBN : 978-2-36956-009-8

Publicités

4 commentaires sur « Ca pourrait bien être votre jour de chance (Prodanovic) »

    1. J’aime bien voir qu’on est toujours tous en quête de nouveaux horizons littéraires :)… pensée du matin ^^
      J’espère que la découverte te plaira autant qu’à moi !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s