Sous son regard (Malès)

Malès © Vents d’Ouest – 2009
Malès © Vents d’Ouest – 2009

Jack Barton, inspecteur émérite s’est forgé une solide réputation. Mais à force de côtoyer des criminels et des bandits de la pire espèce, Barton est devenu un homme cynique dont la ténacité n’est plus à prouver. Sa vie se limite à son boulot. Aujourd’hui, cet homme est devenu acariâtre et obstiné. Aussi, quand un confrère l’appelle et lui fait entendre qu’une affaire vieille de trente ans est peut-être en passe de revenir sur le devant de la scène, Barton décide de poser quelques jours pour mener son enquête.

Il part. Destination un petit bled perdu des Etats-Unis, l’endroit exact où Franck Foster a décidé de refaire sa vie après plus de vingt-années passées derrière les barreaux. Foster n’a jamais réellement quitté les pensées du flic depuis la série de braquages qu’il avait réalisée. Trop de zones d’ombre, de questions auxquelles le jugement n’a pu apporter de réponses, trop de choses laissées en souffrance… Au vu des dernières informations portées à la connaissance de Barton, ce dernier saisit l’occasion de pouvoir revoir Foster en face-à-face et obtenir enfin les dernières pièces du puzzle.

Après avoir collaboré sur plusieurs projets (pour la presse notamment) ou en collaboration avec des artistes tels que François Corteggiani ou Jean Dufaux, Marc Malès publie son premier ouvrage solo en 1983 (tome 1 de Franck Weiss) et propose un univers en noir et blanc qui se marie parfaitement à son trait : une Amérique des années 1950. Il faudra attendre l’année 2004 pour que l’auteur propose L’Autre laideur, L’autre folie qui vient de nouveau s’ancrer dans ce contexte socio-économique si bien retranscrit. L’auteur n’a pas son pareil pour faire évoluer des personnages en costumes d’époque, l’esprit puritain, les vieilles Buick, Packard ou Alvis… décors et accessoires correspondent parfaitement à l’image que l’on en a et servent à merveille les univers polars qu’il développe. En 2007, Katharine Cornwell vient ajouter une pièce à l’édifice suivi de peu par Sous son regard (en 2009).

« Man ! Get right with God »

Ce polar met en scènes deux hommes dans un face-à-face assez prenant. L’ambiance se construit entièrement autour de la rencontre entre ces deux personnages et leur caractères diamétralement opposés vont enrichir d’autant l’intrigue. De plus, le fait que nous sommes confrontés à des personnalités très différentes rend l’issue de cette guerre des nerfs relativement incertaine. Le titre laissait d’ailleurs présager le fait que nous allons être amenés à observer deux hommes qui vont évoluer en miroir, chacun se plaçant sous le regard de l’autre. Epier une réaction, répondre à une attitude, attendre une réponse… « Pourquoi ? » Question lancinante que se posent les protagonistes avec des attentes différentes.

Sous son regard – Malès © Vents d’Ouest – 2009
Sous son regard – Malès © Vents d’Ouest – 2009

Le scénario est rythmé et nous permet de suivre deux récits croisés mettant en scène les « retrouvailles » entre le flic et l’ancien taulard (1950) et la période durant laquelle ils ont été amenés à se côtoyer la première fois (dans les années 1920). On reconstruit ainsi le puzzle de l’intrigue et on mesure le chemin qu’ils ont parcouru depuis. L’un se ralliant à un code de bonne conduite pour atténuer sa culpabilité, l’autre sombrant dans la débauche et l’amertume. De même, les deux se relayent à la narration, ce qui offre au lecteur la possibilité de lire « au-delà des cases » et comprendre leurs motivations et états d’esprit réciproque. Marc Malès insère très régulièrement des longs passages muets, les illustrations parlant d’elles-mêmes et retranscrivent à merveille les scènes de courses poursuites, les longs instants de réflexion et de remise en question auxquels vont se heurter les personnages principaux, non sans heurts… on prend conscience de la souffrance de ces deux hommes et de la difficulté de regarder la vérité en face. Inconsciemment, ces deux hommes se sont cachés derrière des subterfuges pour ne pas avoir à prendre cette distance nécessaire à l’égard des faits.

Beaucoup de silences donc et un travail graphique sur le mouvement [en général : attitudes corporelles, jeux de perspective…]. L’auteur appuie sont intrigue sur quantité de contrastes : les personnalités des personnages principaux – comme je le disais déjà plus haut – mais aussi leur cadre de vie respectif, l’environnement dans lequel ils se confrontent pour la seconde fois [une petite bourgade isolée, proprette et bien rangée où le calme et l’harmonie sont de mises] qui dénote par rapport aux réflexions tempétueuses des protagonistes, des sentiments de haine qui volent en mille morceaux lorsqu’ils se heurtent une tempérance accrue, une obstination maladive qui tente d’ébranler une grande sérénité…

PictoOKUn superbe polar dans lequel on plonge avec délectation. Le récit est consistant et se construit tout au long des 144 pages de l’album ; l’intrigue est plausible, l’issue du face-à-face est ménagée au maximum… Un ouvrage qui devrait plaire.

La chronique de Yozone, Yvan, Planete BD.

Sous son regard

One shot

Editeur : Vents d’Ouest

Collection : Intégra

Dessinateur / Scénariste : Marc MALES

Dépôt légal : octobre 2009

ISBN : 978-2-7493-0416-8

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sous son regard – Malès © Vents d’Ouest – 2009

Publicités

6 commentaires sur « Sous son regard (Malès) »

    1. Il a fait beaucoup de séries aussi 😛 Mais je ne m’y suis jamais plongée, moins attirée pas ses illustrations en couleur que par ces superbes planches en noir et blanc 😉

      J'aime

    1. C’est du polar. Je sais que tu n’es pas trop fan mais cet univers-là de Malès devrait te plaire. Je serais curieuse de savoir si tu as accroché sur ce titre (je me prononcerais moins sur « L’autre laideur, l’autre folie », ma lecture commençant à dater un peu) 😉

      J'aime

    1. Dans deux styles assez différents, tu as également « Tony Chu » et « Notre Mère la guerre » qui pourraient peut-être te plaire

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s