Paul dans le Nord (Rabagliati)

Rabagliati © La Pastèque – 2015
Rabagliati © La Pastèque – 2015

Paul a 16 ans.

Cet été 1976 est le temps des premières expériences : premières sorties avec les copains, premiers flirts, première relation affective qui lui fait pousser des ailes, premiers joints, première mobylette, la première virée en auto-stop… Paul est adolescent. C’est aussi la période des conflits, principalement avec son père vis-à-vis tout prétexte est sujet à désaccord. En cet été 1976, c’est aussi les images des Jeux Olympiques d’été qui tournent en boucle sur les postes de télévision, d’autant qu’ils se déroulent au Canada.

Cette année-là, c’est aussi l’année des premières désillusions. Un corps rebelle que l’on ne parvient pas à accepter ; acné, cheveux rebelle… l’impression d’être extérieur à soi par moment. Après s’être senti porté par des sentiments amoureux nouveaux, c’est aussi la période des désillusions. L’impression de mourir lorsque celle qu’il aime le quitte abruptement. Rien ne va… la solitude devient un fardeau d’autant que les amis, eux aussi, sont investis dans leurs propres amourettes.

Paul dans le Nord – Rabagliati © La Pastèque – 2015
Paul dans le Nord – Rabagliati © La Pastèque – 2015

Sorti en librairie depuis le 15 octobre au Canada, ce huitième tome de la série « Paul » se penche sur l’adolescence du personnage principal. Sans suivre une quelconque chronologie dans le parcours de vie de son personnage, Michel Rabagliati s’intéresse cette fois à la période de l’adolescence. Constitué d’une petite dizaine de nouvelles (qui cette fois, racontent de façon chronologique), « Paul dans le Nord » raconte un été de tous les possibles et des premières expériences. Paul s’émancipe mais surtout, il découvre les sensations dues aux sentiments amoureux.

Sans jamais généraliser, l’auteur fait évoluer son personnage dans un contexte familial relativement apaisé si ce n’est que deux changements récents déstabilisent Paul-l’adolescent. Tout d’abord, un déménagement (la famille habite désormais un autre quartier de Montréal) oblige Paul à changer quelques habitudes. Ensuite, sa sœur (désormais en âge de vivre seule) s’est installée en couple et laisse ainsi Paul seul avec le couple parental. Ceci explique un peu le contexte du début d’album, sans compter qu’une nouvelle rentrée scolaire se profile… avec tout son lot de changements elle aussi. Malgré ces points de tension (ou de contrariété, cela dépend de la manière dont on perçoit les choses), le personnage va retrouver peu à peu des repères. La naissance d’une nouvelle amitié y contribue pour beaucoup. Sa personnalité s’affirme et il est désormais en mesure de percevoir plus finement ce qu’il recherche chez les personnes qu’il va accepter dans son environnement immédiat.

C’était exactement le genre de gars que j’aimais : drôle, intelligent, sensible et cynique à la fois. Nous passions toutes nos périodes libres, affalés sur un banc du couloir principal, à jacasser et à passer des remarques sur tout et sur rien

Par ailleurs, le scénario bénéficie de cette humanité qui permet de traiter un sujet de façon pertinente (homosexualité, filiation, drogue…) sans jamais recourir au jugement de valeur. Le lecteur est donc libre d’apprécier le propos sans jamais être pris à parti. La lecture de ce récit nous laisse serein malgré le fait que le personnage soit parfois balloté par ses émotions. L’univers de la série est désormais bien installé : un trait rond fait évoluer des personnages dans un univers en noir et blanc. La veine graphique contribue largement à entretenir l’impression de quiétude qui se dégage de ce monde.

Paul dans le Nord – Rabagliati © La Pastèque – 2015
Paul dans le Nord – Rabagliati © La Pastèque – 2015

Pour autant, comme je l’expliquais dans ma chronique sur le tome 1 (« Paul à la campagne »), Paul est le double fictif de l’auteur. Je pourrais reprendre à l’identique ce que je disais à l’époque : « Michel Rabagliati puise dans sa propre histoire pour nourrir et construire les récits de cette série. On est là dans un quotidien simple, profitant de moments passés en famille, de souvenirs qui remontent à la période de l’enfance et de l’adolescence. La nostalgie parsème l’ouvrage d’une tendresse agréable et chaleureuse. »

PictoOKTrès bel album que je vous invite à découvrir également. Il traite de thèmes universels qui font notre quotidien. Une douceur.

D’autres « Paul » sur le blog en cliquant sur la catégorie « Rabagliati ».

Extraits :

« – Heille Beubé ! Viens-tu t’assire su’ ma face ? Ha ha !
– ?!
– Oups…
– Pourquoi ?… Ton nez est-tu plus long que ta queue ? » (Paul dans le Nord).

« Trainer, glander, se fréquenter. Les Anglais ont une très jolie expression pour exprimer cette idée : hanging out. C’est exactement ça, nous pendions dehors » (Paul dans le Nord).

Paul

Tome 8 : Paul dans le Nord

Série en cours

Editeur : La Pastèque

Dessinateur / Scénariste : Michel RABAGLIATI

Dépôt légal : septembre 2015

ISBN : 978-2-923841-78-6

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Paul dans le Nord – Rabagliati © La Pastèque – 2015

Publicités

13 commentaires sur « Paul dans le Nord (Rabagliati) »

  1. Je vais faire changement aujourd’hui, je ne te lirai pas ! J’ai acheté l’album il y a 2 jours 🙂 Je reviendrai ici après ma lecture. Je suis tout de même contente de voir le « pouce » vers le haut !

    J'aime

  2. Oh comme je te hais !!! T’avais pas le droit de me narguer comme cela. Dire qu’il me faut attendre encore une bonne semaine pour l’acheter !!!! Honte à toi !!! T’es plus ma copine ! (ça va être dur hein ) 😀

    J'aime

    1. Tu vois, j’ai attendu une bonne semaine avant de venir répondre aux commentaires. Je savais bien que je m’exposais à la foudre en publiant cette chronique :mrgreen:
      Maintenant, je me demande bien quel est l’accueil que tu vas lui réserver à ce jeune Paul 🙂

      J'aime

    1. Impressionnant de voir comment en quelques années, la sortie d’un « Paul » est attendue ! J’ai hâte de tous vous lire sur ce titre !!

      J'aime

    1. Alors là, je suis bien étonnée. Il faut que tu tentes !! Chaque album est une histoire complète. Essayes de piocher un album dans cette série mais je crois que l’univers est susceptible de te plaire 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s