La Poudre d’escampette (Cruchaudet)

Cruchaudet © Guy Delcourt Productions – 2015
Cruchaudet © Guy Delcourt Productions – 2015

Paul est un petit garçon dont les parents viennent d’emménager dans une nouvelle ville. Derrière lui, il a laissé ses repères, ses copains… tout un univers dans lequel il avait grandi jusque-là. C’est un peu triste de se retrouver seul, de ne pas savoir où aller pour se ressourcer, de ne pas avoir un ami avec qui jouer.

En revanche, ce qu’il peut continuer à faire comme avant, c’est d’aller promener sa chienne Paulette…

« – Ha ! Ha ! Paul et Paulette ! Vous êtes frère et sœur ?

– Mes parents ont trouvé ça drôle. Les adultes son stupides »

Paulette n’en fait qu’à sa tête. Courir poils au vent dans les allées d’un parc, plonger dans la rivière, se laisser porter par le courant. Paulette est pleine de vie et, dans son emportement, elle ne se rend même pas compte que son petit maître est balloté comme un fétu de paille au bout de la laisse à laquelle il tente de s’agripper. Malgré lui, Paul se retrouve mouillé de la tête aux pieds et, à sa grande surprise, va tomber nez à nez avec une bande de gamins qui s’apprêtent à partir à l’aventure. Très vite, Paul est séduit par leur projet fou et accepte d’accompagner Boulon, Paillon, Scotch et Lili Lapin dans leur périple…

« Mmmh… Tu sens ces odeurs ? Jamais je ne les avais senties avant ! C’est l’odeur de l’aventure ! »

Mmmh ! Que c’est bon de voir revenir Chloé Cruchaudet ! Oh, elle n’était pas partie bien longtemps mais tout de même, son dernier ouvrage datait de 2013 (« Mauvais genre ») et les quelques apparitions qu’elle a fait l’année dernière ont eu lieu dans le cadre de collectifs (et notamment avec sa collaboration au numéro 6 de « La Revue Dessinée »).

Elle réalise cette fois un ouvrage jeunesse frais et pétillant. Elle dote ses personnages de malice et d’un sens de la répartie redoutable. Hauts en couleurs, ces petits bouts d’homme marchent dans les pas de la grande Ida, attiré comme elle par le goût de l’aventure et l’irrésistible envie de se frotter au genre humain. Une petite trentaine de pages pour un album au format immense… objet dans lequel on se plonge littéralement. Dépourvue de cases, cette bande dessinée jeunesse donne une impression de liberté. Ce groupe d’enfants donne au lecteur l’impression qu’il suffit de croire en son rêve pour trouver la force et l’énergie de le réaliser. Ensemble, ils construisent donc un bateau de fortune équipé de tous ce que les petits aventuriers peuvent rêver : des hublots, un nid-de-pie, quelques réserves de nourriture et de quoi affronter n’importe quel obstacle.

– Il faut qu’on les dépasse, notre honneur est en jeu !
– C’est quoi l’honneur ?
– C’est un truc qui fait qu’on peut bomber le torse et regarder les gens avec fierté

L’auteure nous place aux côtés de personnalités au caractère bien trempé. Tous ont ce point commun propre à l’enfance : ils ont un monde imaginaire débordant et – forcément – aller découvrir ce monde a quelque chose de tentant.

Quand ce palace flottant sera sur l’eau, nous suivrons la Grösne jusqu’à la mer et ainsi, nous accomplirons notre rêve : trouver notre place… l’endroit qui nous est destiné

On vogue donc lentement vers cet ailleurs fantasmé. En chemin, les enfants partagent leur fascination pour l’inconnu (autres lieux, autres gens). Chacun y va de son petit commentaire, les propos se nourrissent d’un mélange d’excitation et d’appréhension. L’occasion de mener un échange sur l’Autre-étranger : pourquoi inquiète-t-il ? De quoi est fait cette différence et comment l’accepter ? Comment s’enrichir au contact d’une société et d’individus qui n’ont pas les mêmes normes que les nôtres ? Mais il me semble que je complique la présentation du scénario. Dans les faits, celui-ci n’est pas alambiqué et la narration est parfaitement accessible à un jeune lectorat.

PictoOKUn album dont j’ai découvert la parution grâce à la chronique de Noukette. A mettre entre toutes les petites mains…

A lire aussi : les chroniques de Leiloona, de Choco et de Claire (La Soupe de l’Espace).

La Poudre d’escampette

Editeur : Delcourt

Collection : Les enfants gâtés

Dessinateur / Scénariste : Chloé CRUCHAUDET

Dépôt légal : décembre 2015

ISBN : 978-2-7560-7583-9

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Poudre d’escampette – Cruchaudet © Guy Delcourt Productions – 2015

Publicités

18 commentaires sur « La Poudre d’escampette (Cruchaudet) »

  1. feuilleté encore et e,core, c’est un très bel album mis dans (énorme !) liste des petits bonheurs à s’offrir 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s