Quatre soeurs, tome 3 : Bettina (Ferdjoukh & Baur)

Ferdjoukh – Baur © Rue de Sèvres – 2016
Ferdjoukh – Baur © Rue de Sèvres – 2016

« Le printemps, saison du renouveau, des amours et des primeurs, éclate dans toute sa splendeur à tous les étages de la Vill’Hervé.

Renouveau ? Oui. Harry et Désirée, les petits cousins, viennent passer des vacances au grand air. Charlie, à sec, s’est résignée à louer la chambre des parents. Le locataire s’appelle Tancrède, il est jeune, célibataire, drôle, fabricant d’odeurs bizarres. Et beau. Primeurs ? Trop. On retrouve des poireaux nouveaux partout, dans la soupe, coincés dans un cadre de tableau et même dans le pot d’échappement de la voiture de Tancrède. Toujours lui. Amours ? Hélas. Tancrède sème le trouble et récolte la tempête dans le cœur de Charlie. Bettina se languit du très très moche et si splendide Merlin. Enid fait des confidences. Geneviève se tait. Et Mycroft, le rat, tombe amoureux à son tour… » (synopsis éditeur).

C’est agréable de revenir à la Vill’Hervé. Cette fois, c’est le printemps qui nous accueille dans cette demeure où l’on a désormais pris nos marques. Tour à tour, on se glisse dans la tête d’Enid (9 ans), d’Hortense (11 ans), de Bettina (14 ans), de Geneviève (16 ans) ou de Charlie (23 ans). Tour à tour on se retrouve fillette ou jeune femme. Tour à tour, on regarde ce quotidien de débrouille et d’entraide réciproque. Tour à tour, on est l’une de ces filles qui partage sa vie avec ses quatre sœurs. « Quatre sœurs ». Malika Ferdjoukh avait fait le choix, dans les romans originels de la série, de faire glisser la narration de l’une à l’autre des filles de la fratrie, permettant ainsi au lecteur de se lover dans le moindre interstice de cet univers fictif.

L’adaptation de Cati Baur, à son tour, permet cette promiscuité avec les personnages. Le lecteur est omniscient et omniprésent, comme s’il était le cœur de la maison familiale… comme s’il était l’incarnation de ces parents fantomatiques décédés il y a deux ans déjà. Depuis leur disparition, Charlie, l’aînée, tient la barre et donne le cap de cette aventure familiale. Malgré les tempêtes (difficultés financières, maladie des proches, doutes, tumultes de l’adolescence…), la route est pourtant agréable. Au premier tome, Cati Baur avait donné un « La » de fraîcheur et de bonne humeur. Depuis, le scénario est calé sur cet accord mélodieux et n’en sort pas. Le récit suit son fil et, grâce à lui, le lecteur savoure cet univers, respire les embruns iodés de l’océan, la terre humide de la lande qui entoure la maison des filles, les odeurs de gâteaux dans la cuisine de la Vill’Hervé. Les couleurs toniques d’Elodie Balandras renforcent cette impression de vie qui grouillent partout. Parfois, le choix des coloris pique un peu l’œil sur certains passages… au même titre que les prénoms de certains protagonistes. A coup de Lucrèce, de Tancrède, de Bettina, on avance ravi dans cette histoire originale et riche en rebondissements.

PictoOKA ce stade avancé de la série (qui comportera quatre tomes in fine), j’ai toujours autant de plaisir à retrouver les sœurs Verdelaine. A suivre…

Déjà présentés sur le blog : tome 1 (« Enid ») et tome 2 (« Hortense »).

Quatre sœurs

Tome 3 : Bettina

Série en cours

Editeur : Rue de Sèvres

Dessinateur : Cati BAUR

Adaptation : Cati BAUR

d’après le roman de Malika FERDJOUKH

Dépôt légal : janvier 2016

ISBN : 978-2-36981-128-2

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quatre sœurs, tome 3 – Ferdjoukh – Baur © Rue de Sèvres – 2016

Publicités

19 commentaires sur « Quatre soeurs, tome 3 : Bettina (Ferdjoukh & Baur) »

    1. Je pense que oui mais il ne m’est pas venu à l’idée d’y mettre mon grand (10 ans). Je pense que des ados se régaleront davantage sur ce texte 😉

      J'aime

    1. Excellent !! Parce que je compte bien les lire ensuite (et je sais que j’y trouverai des détails qui ne sont sûrement pas dans les BD… plaisir de lecture garanti donc 😉 )

      J'aime

    1. Soit… mais te connaissant comme je te connais, tu vas encore grappiller quelques semaines (quelques mois ?) avant de te procurer ces trois-là… 😛 Donc tu vas grignoter du temps et tu auras moins à attendre la sortie du dernier tome (oulà… j’ai bien du mal à formuler ma pensée sur le coup :mrgreen: )

      J'aime

    1. J’ai été surprise par la facilité avec laquelle je me suis replongée dans l’univers. Pourtant, les deux premiers tomes sont sortis il y a deux ans et pourtant, je n’avais rien oublié des particularités de chaque sœur. Elles sont toutes touchantes

      J'aime

        1. Rien que pour Bettina, je me rappelle de l’impression que j’avais durant la lecture du premier tome : une adolescente un peu horripilante et superficielle. Et puis et puis… finalement, il y a quelqu’un de fragile et romantique qui se cache sous cette épaisse couche de coquetterie 🙂

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s