Le Syndrome du petit pois (Domas)

Domas © La Boîte à bulles - 2016
Domas © La Boîte à bulles – 2016

Max travaille dans un atelier d’artistes. Il a déjà publié plusieurs albums autobiographiques et fondé une vie de famille lorsqu’en 2010, le corps médical diagnostique un « syndrome de Benson » à sa mère. Les bilans d’examens rassurent tout le monde dans un premier temps. Car si les symptômes s’apparentent à ceux de la maladie d’Alzheimer, il ne s’agit PAS de la maladie d’Alzheimer. La vie reprend paisiblement son cours.

Mais l’état de la mère de Max continue à se dégrader. Pertes de mémoire, pertes de repères spatio-temporels, perte d’autonomie… la liste s’allonge et à mesure que le temps passe, elle devient de plus en plus dépendante de son entourage. Cet état met Max en tension alors qu’en parallèle, une belle opportunité professionnelle s’ouvre à lui. Il croise Efix, un autre auteur de BD, lors d’une séance de dédicace. Ce dernier lui présente Joce. Ensembles, ils s’investissent dans un projet passionnant, celui d’adapter sa trilogie autobiographique (« Litost« , « 3 minutes » et « Souvenir de moments uniques« ) au théâtre. Max se mobilise et, de fait, « fuit » un peu la sphère familiale pour s’investir dans son travail. Peu à peu, les tensions apparaissent entre Max et Coquillage (sa compagne). Cette dernière se retrouve seule pour élever leurs deux filles en bas âge.

Balloté par tous ces changements, Max oscille entre abattement et colère, entre défaitisme et optimisme.

Ce n’est pas la première fois que Domas met en scène le personnage de Max, son double de papier, le récit de son propre parcours de vie, le miroir de ses peurs, la projection de ses émotions. Et même si Max a déjà existé à trois reprises déjà (pour rappel : « Litost » publié en 2008, « 3 minutes » en 2009 et « Souvenir de moments uniques » en 2011 à La Boîte à bulles), le fait de le découvrir à l’occasion du « Syndrome du petit pois » n’est pas un handicap. Le personnage est accessible, nous comprenons très facilement sa situation. Rien ne vient pénaliser le lecteur qui n’a pas connaissance des opus précédents.

Le personnage de Domas est un homme touchant quoi qu’un peu autocentré sur son propre ressenti. Il est de ceux qui sont vite déstabilisés par le moindre impondérable, un hyper-sensible… il est de ces gens qui doutent d’eux-mêmes et qui ont en permanence besoin du regard de l’autre pour se rassurer. Domas décrit bien le processus qui s’opère lorsque quelqu’un comprend qu’un de ses proches est en train de partir doucement. Domas/Max lutte contre cette détérioration des facultés & capacités de sa mère. Max refuse la maladie et dénie son attitude.

Le récit couvre une période de trois ans. Durant ce laps de temps, beaucoup de tensions, beaucoup d’incertitudes quant au sens de sa vie, des doutes quant à son couple et à sa position paternelle. Pourtant, le lecteur n’est pas agressé par ce mal-être et cela tient en partie au fait que le dessin de Domas est très doux, voire aérien par moment. Il y a quelques envolées oniriques qui laissent dériver les illustrations dans le monde imaginaire de l’inconscient. Ainsi, Domas est tantôt allongé sur la lune, tantôt flotte au beau milieu de l’océan ; en fonction de la tension du moment, la mer sera tantôt déchaînée tantôt d’huile. De la métaphore qui allège le propos et permet au lecteur de comprendre les émotions qui traversent le personnage principal.

PictoOKCe fut pour moi très agréable de lire le « témoignage » de ce deuil douloureux qui est à faire. In fine, le personnage accepte progressivement l’idée de la mort de sa mère. Il accepte surtout de ne pas pouvoir tout contrôler / tout décider / tout anticiper… à méditer 🙂

L’auteur présente l’album.

Extrait :

« Pourquoi je me bats ? Qui m’agresse ? Je veux dire, dans l’intention de me faire du mal ? Mon travail ? Non. Mes enfants ? Non. Mon épouse ? Non. Seule la maladie m’agresse. Et je n’y peux rien. Tout va bien » (Le Syndrome du petit pois).

Le Syndrome du petit pois

One Shot

Editeur : La Boîte à bulles

Collection : Contre-Cœur

Dessinateur / Scénariste : DOMAS

Dépôt légal : mars 2016

ISBN : 978-2-84953-250-8 / 288 pages / 28 euros

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Syndrome du petit pois – Domas © La Boîte à bulles – 2016

8 commentaires sur « Le Syndrome du petit pois (Domas) »

    1. C’est doucement traité. Disons que le sujet de l’album concerne davantage le personnage principal que la maladie de sa mère. Certes, la maladie est le point d’ancrage du récit mais par la suite, l’auteur focalise principalement sur son héros (son double).

      J'aime

  1. Une cliente est venue me le commander et depuis j’ai envie de le lire. Le sujet est difficile mais pourquoi pas … Je pense que je vais le reprendre pour la librairie histoire de mettre mon nez dedans. Surtout après ta chronique.

    J'aime

    1. C’est une belle surprise en tout cas. Je m’attendais à ce que la mère du personnage soit plus présente que cela mais finalement, le fait qu’elle apparaisse de temps et temps et que l’on s’attarde sur le personnage/auteur adoucit le sujet sans pour autant le simplifier à l’extrême. Un moment de lecture assez doux malgré tous les doutes qui assaillent l’auteur. Curieuse d’avoir ton avis, j’espère que tu ne seras pas déçue 😉

      J'aime

    1. Le titre est magnifique, je trouve qu’il est poétique. Et ce regard sur la maladie est posée avec beaucoup de tendresse. Ça ne sera pas la BD de l’année mais elle permet vraiment de passer un bon moment.

      Aimé par 1 personne

    1. Le graphisme est tendre par contre. On se sent proche du narrateur (l’auteur), on a l’impression d’être un confident de chaque instant. Après, pour le sujet, il n’y a que toi qui peut le sentir 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s