La Ligue des Justiciers (Boccador)

Boccador © Fleurus – 2016
Boccador © Fleurus – 2016

« Dans cette collection consacrée aux super-héros, les enfants découvriront la manière dont l’équipe de la Ligue des Justiciers (Justice League) s’est formée et ses membres les plus importants : Superman, Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg, Flash et Green Lantern. Le récit du parcours de chacun d’entre eux ainsi que les ennemis qu’ils combattent sont autant de sujets abordés à travers les dessins réalisés par les artistes de DC Comics » (Quatrième de couverture).

Mon fils et moi explorons de nouvelles lectures. Si les super-héros alimentent depuis un moment les rayonnages de notre bibliothèque, je ne suis pas encore bien familiarisée avec l’exercice de la chronique sur ce genre d’ouvrage. Louka (10 ans) est quant à lui beaucoup plus à l’aise :

« J’ai bien aimé le livre. Les personnages sont bien dessinés. L’ouvrage m’a appris beaucoup de choses sur chaque personnages (sauf sur Batman et Superman). Ce que j’ai appris par exemple ce sont des choses de leur histoire, de leur vie personnelle. Sur Wonder Woman par exemple j’ai appris que c’était sa mère qui l’avait sculpté dans le sable et une déesse de l’Olympe lui a donné vie.
J’ai appris des choses sur Green Arrow comme par exemple qu’il s’est marié avec Black Canary.
Je ne connaissais pas le personnage de Doomsday, juste de nom.
Le livre présente beaucoup de personnages que je ne connaissais pas. En général, j’ai bien aimé et je le conseillerais à partir de 7 ans parce que pour des enfants plus jeunes, les images sont belles mais par contre les textes utilisent des mots qui pourraient être compliqués. Pour les autres, et même pour des enfants qui connaitraient déjà l’univers, je pense que l’on apprendrait des choses. Les images sont très bien réalisées. Dans la manière dont les personnages sont présentés, tout n’est pas logique. Le livre se découpe en deux parties : les gentils d’abord, les méchants ensuite. La présentation est assez logique.
Ce qui m’a fait bizarre par contre, c’est que Cyborg est dessiné mais il n’y a aucun texte le présentant. Et sur la couverture, le premier dessin avec une personne qui serre les dents et qui a les yeux rouges, et bien ce personnage est totalement absent dans le livre. Du coup on ne sait pas qui c’est. Sinon le livre est parfait. J’attendais de ce livre du suspens (j’en ai eu car j’étais sûr qu’il y aurait des super héros que je ne connaissais pas et c’était le cas) et d’apprendre des choses. Le livre a répondu à ce que j’attendais. »

L’ouvrage revient donc sur la première apparition de ces personnages. En mars 1960, ils font leur entrée dans des magazines américains. L’engouement est immédiat. « La Ligue des Justiciers » propose donc de revenir sur la présentation des sept membres fondateurs de l’alliance. Sabine Boccador consacre un temps à chaque protagoniste : origine, pouvoir(s), points de fragilité, action menée, rôle dans la Ligue des Justiciers… Ensuite, le lecteur pourra découvrir quelques-uns des personnages qui se sont alliés aux justiciers avant de découvrir la dernière partie de l’ouvrage consacrée aux ennemis de la Ligue.

Les chapitres sont concis et fournissent les informations essentielles à la connaissance de chaque personnage. On pourrait faire le parallèle avec une petite encyclopédie qui apporte les bases nécessaires d’un sujet, mettant entre les mains du lecteurs les repères nécessaires. Le tout est largement complété d’illustrations toutes plus ludiques les unes que les autres, rehaussées de couleurs toniques et montrant les héros en action. La présentation est aérée et permet de ne pas être étourdi par le flot d’informations délivrées. Comme il l’explique plus haut, mon fils regrette la scission gentils / méchants. Il aurait préféré que les univers soient réunis et pour permettre au lecteur de disposer – en un coup d’œil – des informations à connaître sur chaque justiciers (il aurait apprécié, par exemple, que Lex Luthor soit intégré à la double page dédiée à Superman, que Black Manta ne soit pas présent sur celle d’Aquaman etc).

PictoOKUn ouvrage ludique et… didactique (oui). Il vient lécher l’univers des super-héros, asseoir les postulats de départ et permettre au jeune lecteur de partir avec des bases solides dans la lecture des comics.

La Ligue des Justiciers

Série La grande Imagerie des Super Héros

Editeur : Fleurus

Auteur : Sabine BOCCADOR

Dépôt légal : mars 2016

27 pages, 7,95 euros, ISBN : 978-2-215-144-182

A l’intérieur…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Ligue des Justiciers – Boccador © Fleurus – 2016

Publicités

6 commentaires sur « La Ligue des Justiciers (Boccador) »

    1. Ah, tu as un mordu de super-héros toi aussi :mrgreen:
      Le seul reproche que mon fils a à l’égard de ce livre, c’est qu’un personnage apparaît sur le visuel de couverture et qu’en fait, il n’est pas présenté dans l’ouvrage. Et comme il ne le connait pas… ça l’agace. Le mystère reste entier du coup :mrgreen:

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s