Philippine Lomar, tome 1 (Zay & Blondin)

Zay – Blondin © Editions de la Gouttière – 2016
Zay – Blondin © Editions de la Gouttière – 2016

Philippe Lomar est une collégienne. Cette gamine futée veut devenir détective et elle n’a pas attendu l’âge de raison pour le faire.

« Mon nom c’est Lomar, Philippine Lomar. J’ai treize ans et demi.
Ce que je veux faire plus tard, je le fais déjà : je suis détective privée.
J’écrabouille les embrouilles, et il vaut mieux s’offrir mes services que de subir mes sévices, parce que si je vous prends en grippe, vous n’avez pas fini de vous moucher.
Cette fois, l’affaire à laquelle j’étais confrontée sentait vraiment mauvais, une histoire de racket et le racket a une odeur, une sale odeur de terreur. Les frappes qui voulaient extorquer de l’argent à ma jeune cliente avaient même essayé de m’intimider, les boulets ! Mais ils venaient de faire une grave erreur : ils m’avaient énervée… »

(extrait de la fiche éditeur).

Contactée par la jeune Swong, Philippine décide de venir en aide à la jeune victime. Pour comprendre à qui elle a à faire et quelles sont leurs motivations, Philippine sollicite ses amis Mok et Gégé.

Malice au pays des magouilles – Zay © Editions Magnard – 1999
Malice au pays des magouilles – Zay © Editions Magnard – 1999

Avec Dominique Zay aux commandes du scénario, il fallait s’attendre à ce que l’intrigue ait de la gueule et du panache. Cet auteur qui a déjà fait ses preuves dans le domaine du roman policier jeunesse (voir sa bibliographie sur son site) et Philippine Lomar n’est pas née de la dernière pluie. La preuve en est puisque Philippine Lomar a fait sa première apparition en 1999 dans un roman jeunesse intitulé « Malice au Pays des Magouilles » (Editions Magnard). Sitôt l’album ouvert, on rentre dans le vif du sujet ; l’action bat son plein, Philippine est en fâcheuse posture, on ne connaît ni les tenants et les aboutissants… mais le peu d’éléments dont on dispose nous donne la conviction que cet album va être dévoré d’une traite. Passées ces quelques pages où les échanges fusent alors que Philippine tente de se dégager de l’étreinte qui la paralyse, on revient quelques jours en arrière et l’on s’installe dans l’ambiance. Jeune lecteur captivé interpelle ponctuellement parent lecteur pour des explications de termes présents à divers moments de la lecture… ni trop ni trop peu, ça passe d’autant que c’est l’occasion d’assimiler quelques mots de vocabulaire supplémentaire. Quant à la répartie de Philippine, c’est l’occasion de se frotter les mains car ils ne sont pas fréquents les ouvrages jeunesse qui emploient quelques noms d’oiseaux [sans vulgarité] et des répliques bien placées. Les quarante-huit pages de l’album nous font vivre une enquête rythmée qui a le mérite de s’attaquer à une situation vécue par de trop nombreux élèves : le racket.

Greg Blondin s’est quant à lui attaqué à l’ambiance graphique. Les illustrations installent facilement le rythme et les personnages, on comprend de suite que l’héroïne est une redoutable enquêtrice mais on perçoit en même temps qu’elle ne se prend pas au sérieux et ne manque pas d’humour. Les couleurs de Dawid rehaussent l’ensemble.

PictoOKUn bon tome de lancement pour ce polar jeunesse. Une série à suivre !

Philippine Lomar

Tome 1 : Scélérats qui rackettent

Série en cours

Editeur : La Gouttière

Dessinateur : Greg BLONDIN

Scénariste : Dominique ZAY

Dépôt légal : juin 2016

48 pages, 12,70 euros, ISBN : 979-10-92111-36-1

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Philippine Lomar, tome 1 – Zay – Blondin © Editions de la Gouttière – 2016

Advertisements

6 commentaires sur « Philippine Lomar, tome 1 (Zay & Blondin) »

    1. Oh, pour un petit lecteur doué, je dirais 8-9 ans. Et puis les parents ne sont jamais bien loin pour venir apporter un coup de main si jamais un passage semble obscur 😉

      J'aime

    1. On a bien aimé oui. Surtout Louka qui est toujours en quête de nouvelles lectures, de nouveaux genres… et qui fait son difficile 🙂
      Le rythme est entraînant, les personnages ont un sacré sens de la répartie et le tout est bien ficelé 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s