Time is money (Fred & Alexis)

Fred – Alexis © Dargaud – 2016
Fred – Alexis © Dargaud – 2016

La préface de Jean-Claude Mézières rappelle le contexte de la naissance de « Timoléon » et nous met l’eau à la bouche. Parlant de l’équipe de Pilote et du courant artistique de l’équipe, il explique que « c’est avec [Pierre] Christin que j’ai démarré la première histoire de Valérian, agent spatio-temporel qui installait le voyage dans l’Espace et le Temps durablement dans les pages de Pilote… Il n’en fallait pas plus pour que Fred, en compagnie d’Alexis (…) récupère Valérian au coin d’une bulle pour le citer en exemple, en compagnie de H.G. Wells, dans son discours triomphal sur le moyen de gagner de l’argent en voyageant dans le Temps ! ».

Tout commence ainsi : « Sur la lande inculte et désolée un homme inculte se désole de son manque de culture qui l’oblige à faire le désolant métier de marchand-de-machines-à-vapeur-pour rouler-les-cigarettes-une-à-une-sans-se-fatiguer. » C’est ainsi que ce commercial, à force de faire du porte-à-porte, arrive au seuil du manoir de Stanislas. Ce dernier invite Timoléon à lui montrer comment fonctionne la machine et sitôt la démonstration terminée, s’empresse de le débaucher pour son propre compte. Stanislas, scientifique excentrique et inventeur fou, souhaite que Timoléon vende sa machine révolutionnaire qui permettra de gagner de l’argent en voyageant dans le temps. Timoléon devient ainsi le premier « commerçant du temps » et, sitôt la collaboration conclue entre les deux protagonistes, se retrouve propulsé à Florence en 1469 afin de suggérer à Léonard de Vinci de peindre la Joconde, de lui acheter le tableau… qui lui permettra, ainsi qu’à son acolyte – de devenir richissime.

Les aventures de cette série furent publiées dans le magazine Pilote de 1969 à 1973. Dès 1974, les planches furent regroupées et éditées en trois albums : « Time is money », « 4 pas dans l’avenir » et « Joseph le borgne ».

Time is money – Fred – Alexis © Dargaud – 2016
Time is money – Fred – Alexis © Dargaud – 2016

Le trait ciselé d’Alexis va droit à l’essentiel et crée un univers à la fois loufoque et réaliste. L’intégrale propose des planches en noir et blanc, ce qui me en valeur les illustrations d’Alexis. Son trait ciselé prend soin de faire apparaître le moindre détail, notamment au niveau des expressions de visage. Ainsi, nous aurons l’occasion de nous poser à la terrasse du café « Les 3 Magots » au beau milieu du quartier de Ponte Vecchio à Florence… et de naviguer dans les couloirs du temps au risque d’y perdre notre latin ! Car le scénario de Fred met en scène deux personnages qui n’ont pas leur langue dans leur poche et font preuve d’un joli sens de la répartie. Quelle que soit la situation, la bonhommie de ces deux-là marque l’ambiance. Car même s’ils voyagent au gré des époques, nous, nous restons confortablement installés et profitons de leurs déboires drolatiques en ayant l’impression que partout où leurs pieds se posent, ils sont chez eux. Râleur, Timoléon se glisse bon an, mal an dans le rôle de l’homme à tout faire. Vêtu d’un maillot de corps, d’un pantalon de smoking noir et d’un chapeau melon, il se plie sans trop de difficultés aux caprices de Stanislas, son acolyte. Ce dernier quant à lui déambule dans une ample robe de chambre, les cheveux hirsutes et le regard ailleurs. Ils sont tellement aveuglés par l’idée de devenir riches grâce à leurs voyages temporels, qu’ils en oublient de tenir compte cupides et pris par l’envie de mener à bien leur plan, qu’ils en oublient d’envisager qu’un grain de sable peut venir gripper la machine et mettre en échec leur plan. Ils sont tellement maladroits et malchanceux qu’ils nous font drôle. Leur cupidité les rend obstinés et touchants.

PictoOKNée il y a presque 50 ans, la série n’apparaît ni vieillotte, ni décalée. De tout temps, l’appât du gain a toujours été la préoccupation de certaines personnes et « Time is money » est une bien belle manière de jouer avec le sujet.

Time is money

– Ils voyagent dans le temps pour de l’argent –

Intégrale de la série « Timoléon »

Editeur : Dargaud

Dessinateur : ALEXIS

Scénariste : FRED

Dépôt légal : juin 2016

206 pages, 29 euros, ISBN : 978-2205-07538-0

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Time is money – Fred – Alexis © Dargaud – 2016

Advertisements

10 commentaires sur « Time is money (Fred & Alexis) »

  1. J’ai découvert cette histoire il y a bien longtemps dans la bibliothèque parentale. Elle m’avait beaucoup plu et saisi régulièrement l’occasion de m’y plonger à nouveau. C’est avec un grand plaisir que j’ai lu ta critique qui m’a fait voyager dans le temps ! Au plaisir de te relire…

    J'aime

    1. Je ne connaissais pas du tout et c’est en voyant le nom de Fred sur cette intégrale que j’ai saisi l’occasion de découvrir l’univers. Drôle et intelligent… il n’y a pas beaucoup de récits qui peuvent se vanter de concilier ces deux qualités.

      J'aime

  2. Du très très bon !
    Alexis a toujours été au sommet, cet ouvrage en est une nouvelle preuve.
    Et pour celles et ceux qui veulent creuser ce sillon magistral, absurde, et d’une maîtrise graphique hors-norme, lire l’intégrale ALEXIS chez Fluide Glacial :
    Je suis fan

    J'aime

    1. Du très très bon oui. Et je suis plutôt contente d’avoir découvert cette série dans ces conditions. Pour avoir fureté sur internet, je me rends compte que le noir et blanc met réellement le trait d’Alexis en valeur

      J'aime

  3. Tu m’étonnes que le noir et blanc mette en valeur le trait du dessinateur :p
    Une série qui n’a jamais croisé ma route mais avec Fred au scénario, ça ne peut que me plaire.

    J'aime

    1. Je vire le conditionnel et je dis que ça te plaira :mrgreen:
      Les personnages font de l’esprit. Le comique de situation crée des scènes totalement loufoques.
      C’est à lire 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s