Le Monde entier – François BUGEON

9782812610318« Chevalier préférait aller à son travail en Mobylette quand il faisait beau, et il portait toujours le même casque, orange, sans visière. Ce jour-là, il avait sur le dos une chemise à manches courtes que le vent de la course faisait flotter autour d’un genre de bermuda. De loin, on voyait d’abord le blanc livide de ses mollets, puis son ventre laiteux que la chemise découvrait par saccades. »

Il n’y a pas de femme dans la vie de Chevalier, pas qu’on sache en tout cas. De même qu’il n’y a pas beaucoup de tendresse entre sa mère et lui. Pourtant, il n’a jamais eu l’envie d’aller s’installer ailleurs que dans ce village où il a grandi, où il aime aller pêcher dans les étangs, avec son vieux copain Ségur. Jusqu’à ce soir d’août où son chemin a croisé une voiture renversée sur le bord de la route... »

C’était un samedi, le soleil venait de se coucher, Chevalier rentrait de l’usine en Mobylette. Après un virage, dans la forêt, une voiture git sur le toit. Chevalier va s’arrêter et sa petite vie va en être bouleversée….

Tout est beau dans ce 1er roman :

L’histoire qui met en scène des petites gens, des vies simples et ordinaires …

L’écriture qui est lumineuse, tendre et belle…

Le temps qui s’écoule, qui prend ses aises, doucement, pleinement… Pour une respiration nécessaire, une parenthèse qui fait un bien fou…

Les personnages  qui peuplent ce roman : beaux et  formidables, vraiment… Chevalier évidemment mais aussi Ségur, la voisine qui tombe folle, les copains, le vieux Meune, la fille, Flavio …

Les gens disaient qu’il était d’un naturel entêté, mais c’était en dessous de la réalité : il était obstiné jusqu’à la rage, à en crever si quelque chose lui résistait, et tout cela avec une infinie patience. Ce qui faisait de lui un vrai pêcheur, un chasseur à l’affut respectable, un braconnier calme. Jusqu’aux femmes des autres qu’il savait piéger, baiser pendant trois semaines dès que le mari avait tourné le dos et ne plus jamais toucher ensuite, juste un petit coup d’œil complice en les croisant.

 Ce 1er roman d’une infinie délicatesse, il vous faut, je crois, le découvrir absolument 😉

Extrait

« Il n’y a pas beaucoup de tendresse entre sa mère et lui, les sentiments avaient du être lessivés avec le reste, avec le linge des gens pour qui elle faisait le ménage, ou avec celui de la famille, des trois filles et du père mort depuis vingt ans et qu’on regrettait sans regretter, vu qu’il buvait. Les trois sœurs de Chevalier était parties loin, vers d’autres continents […] Il n’y avait que le fils qui soit resté, mais pourtant sa mère agissait comme si elle n’attendait rien de sa part, ou plutôt, comme si elle n’attendait rien qu’elle ne lui eût déjà demandé auparant. Ce qu’il faisait pour elle semblait toujours être le résultat d’un ordre, avec pas plus de sentiment visible qu’une relation de travail. On n’aurait pas dit une mère et un fils, des collègues peut-être, ou bien une propriétaire et un locataire, mais pas des gens qui s’aiment. Chevalier acceptait cela sans rechigner, semblait trouver normal de devoir tout à sa mère sans jamais rien recevoir en retour, ni sourire, ni paroles tendres, ni autre chose que les deux bises distraites du bonjour et de l’au revoir. Bien sûr, les gens disaient qu’il était dévoué à sa mère, mais ils pensaient aussi qu’elle ne méritait pas son fils, que celle-là ne méritait pas grand-chose de toute façon, qu’avec son mari déjà … Comme si l’alcoolisme de père Chevalier avait trouvé sa source entre les cuisses de sa femme, que cela avait été sa faute à elle. »

 

68 premières fois

Ce livre est assurément un coup de cœur ! Merci merci encore et toujours aux 68 premières fois  !

Pour en savoir plus sur l’auteur :
https://insatiablecharlotte.wordpress.com/2016/07/27/francois-bugeon-le-monde-entier-et-les-68-premieres-fois/#comment-5443

Le Monde entier – François BUGEON, Rouergue, 2016, 17,80€

Publicités

13 commentaires sur « Le Monde entier – François BUGEON »

  1. Celui-ci, je compte bien le lire ! J’ai un collègue qui a craqué et l’a acheté après avoir lu ta chronique… M’en vais demander de me le prêter une fois qu’il aura terminé
    Des bises de bonne semaine copine ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s