Angoulême 2017… splendide !

Comme un journal de bord…

Affiche FIBD du 26 au 29 janvier 2017
Affiche FIBD du 26 au 29 janvier 2017

Mercredi 25 janvier

Arrivée en fin d’après-midi, à l’heure parfaite pour assister à la soirée d’inauguration du Festival. Un saut à l’espace presse, découvrir son pied-à-terre, poser son baluchon…

Retrouver Bidib, Jordane, Bruno

Visiter l’exposition Will Eisner. « The Spirits », l’univers New York, « 120 planches originales, imprimés, croquis, esquisses, photos, lettres manuscrites… ». Très beau lieu qui invite à naviguer d’une planche à l’autre, à se pencher sur une vitrine, à regarder la vidéo d’une interview…

Naviguer dans l’exposition permanente du Musée de la Bande dessinée… et ses « Grands moments de la Révolution française » (à laquelle je n’ai pas accroché).

5-cite-de-la-bd

Boire du vin chaud très épicé. Tester le jus de pomme chaud… surprenant… pas désagréable.

Resto, dodo.

Dégâts collatéraux de la journée : un verre de vin renversé.

 

Jeudi 26 janvier

6-meteo-du-festivalCommencer la journée en douceur avec Bidib, petit déjeuner pour prendre des forces puis attaquer les Expo.

Loo-huy Phang à l’Espace Franquin pour « Synoptique ». Des originaux de Fred Peeters, Michaël Sterckeman, Philippe Dupuy… Un univers à part, étrange et magique.

Puis descendre à l’exposition consacrée à Hermann à L’Espace Franquin.

La Maison des Peuples et de la Paix pour une mise en avant du travail de plusieurs auteures (Laureline Mattitussi, Marie Deschamps, Rachel Deville et Mai-Li Bernard) et re-découvrir le travail de Bast via l’exposition qui propose une mise en avant de la BD « Doigts d’Honneur », album qu’il a réalisé avec Ferenc (La Boîte à bulles & Amnesty International).

Passer en vitesse sur l’exposition en plein air consacrée à Gaston Lagaffe.

L’enfant-hélicoptère.

Puis retrouver, échanger, rencontrer : Jordane, Marie Fabbri, Marie Moinard, Alain et Désirée, Mandragore (https://www.unidivers.fr/editions-oeuf-rennes/, http://www.editions-loeuf.com/), l’équipe de l’Oeuf, Bruno, Simon, Sylvain, Guillaume et tant d’autres que j’oublie, retourner le stand de L’Association pour trouver un livre introuvable de Thomas Ott…

Un resto pakistanais et l’odeur de ses épices qui se collera aux vêtements… je profiterai de ces effluves jusqu’à la fin du festival (et je ne serais pas la seule 😛 ).

Posée dans un bar, arrivée de Julia et Framboise. Bières, papotages, invasion d’une équipe de curling et Eddy Mitchel. Première courte nuit de camping aux sons des basses de la musique techno et d’un cumulus qui s’est réveillé.

Dégâts collatéraux : deux verres d’eau, un café et une bière renversés.

 

Vendredi 27 janvier

Un éléphant au fond du jardin.

Arrivée de Sabine, je ne suis absolument pas prête pour aller l’accueillir à la gare !

Le Musée d’Angoulême pour l’exposition consacrée à l’œuvre de Kazuo Kamimura. Beaucoup d’esthétique, de délicatesse… beaucoup de répétitions, de redondances dans ce que nous avons vu.

Visiter le petit Hôtel Saint-Simon pour l’exposition « Knock Outsider » pour un voyage au cœur des créations de Dominique Theate.

Entrer dans une yourte pour regarder le travail de Golo Zhao.

Retrouver Sabine puis Antigone.

Repas.

Passage de Lunch, de Nico, de Julien…

Rejoindre Julia, Framboise, BidiB…

Saluer La Pastèque, L’Association, Mosquito, Feï, Steinkis, 6 Pieds sous Terre, La Cerise…

Jongler de plus en plus avec le téléphone qui ressemble désormais à une centrale d’appels téléphoniques divers et variés. Monter Au Monde des Bulles Hall 2, descendre au Hall 1, s’arrêter en route pour prendre un café, une bière, un verre d’eau. Remonter. Se prendre une main aux fesses et en garder la trace.

Arrivée de Jérôme et de Moka. Le groupe est presque au complet.

Vernissage de l’expo de Bast, vin. Soirée Polar SNCF, champagne et vernissage « alternatif ».

Bière, resto, une partie de jeu de concentration improbable, Noukette, vin, renverser des verres… beaucoup de verres.

Repos

Dégâts collatéraux : ma cigarette qui blesse la joue. Verres renversés : vin, champagne, eau, bière…

 

Samedi 28 janvier

Commencer la journée par l’expo des « Quatre Saisons » de Miroslav Sekulic-Struja à la Maison du Papier puis prise de court, passer en vitesse par la Maison des auteurs avant resto, sangria, rires…

Visiter « La French touche de Marvel » au Théâtre d’Angoulême. J’ai des cours de rattrapage à prendre pour avoir une meilleure connaissance de l’univers !

Temps de pause avec Frédéric et Aude.

Retrouver les filles, voir, rencontrer, délirer.

Se retrouver, bière, vin, resto… et terminer avec « quelques mojitos » jusqu’au bout de la nuit.

50-cloture

Rentrer, s’endormir avant que la tête ne touche l’oreiller.

Dégâts collatéraux de la journée : oubliés !

Dimanche 29 janvier

La rencontre délicieuse du dimanche matin, habituelle, annuelle.

Retrouver Jérôme, Nico, Bidib, Moka, Noukette, Framboise, Julia.

La gare

C’est terminé.

Train…

 

Une parenthèse bien remplie de quelques jours. Des souvenirs et des images plein la tête. Des rencontres improbables. Des moments délicieux. Des rires et des éclats de rires. Un bain de bonne humeur, ça requinque pour l’année. Tous ces souvenirs qui ne sont peut-être pas remis à la bonne place, au bon jour… Et tous ceux que je n’ai pas cités… un grand merci pour ce moment-là !!!

35 commentaires sur « Angoulême 2017… splendide ! »

  1. « Merci pour ce moment »

    Comme tu es fortiche, tu l'as fait 😉 Et suis ébaubie, je t'ai jamais vu ou si peu avec appareil photo Mouarf ! Parce qu'on était seulement ensemble pour rigoler et se fabriquer des souvenirs pour toute la vie ❤
    Love ma copine
    Que c'était bien cet Angoulême tout contre toi ❤

    J'aime

    1. Ouh que oui c’était bien ! Purée, je suis toute courbaturée d’avoir dansé :mrgreen:
      Le portable, je l’ai pourtant sorti : pour les expo et puis quand on était ensemble. Mais on bougeait tellement que presque tout est flou ! 😀
      vivement le prochain festoche (la barre est rudement haute, je me demande bien comment on va pouvoir faire mieux ! 😛 )

      Aimé par 1 personne

  2. Ouah je suis impressionnée par ton épopée !! J’étais ravie ravie de faire ta connaissance. Et je ne suis pas blessée (meuh non). C’était chouette de vous voir tous, même rapidement comme ça !! L’année prochaine, j’espère revenir, peut-être avec Sandrine (du blog Les promenades de Sandrine) et je serais moins surprise par tout (et mieux organisée). Heureusement que tu étais là, à tout organiser avec ton téléphone !! Merci pour ça, pour ma place prête au resto, etc… C’était chouette de manger avec Sabine et toi, et puis de découvrir ces petits maisons d’édition, etc… J’ai adoré l’expo Marvel que j’ai vu juste avant de partir vers la gare (en faisant un gros détour qui m’a achevé soyons honnête, mouarf)… mais j’ai apprécié surtout sans doute parce que mon fils est fan, les connaît sur le bout des doigts. J’ai pris des photos comme une folle pour lui montrer ensuite… 😉 Repose toi bien maintenant !! 😉

    J'aime

    1. J’étais bien embêtée tout de même par ce coup de cigarette et ce téléphone… il a bien chauffé !
      La première fois que je suis allée au FIBD, je n’ai fait que deux jours, et pas les meilleurs (samedi et dimanche) car blindés de monde. Pour les expo, ce n’est pas l’idéal, et même pour flâner sur les stands. Cette année, il y a tout de même l’exposition du « Château des Etoiles » que je voulais faire et puis, le temps file !
      Merci à toi pour cette journée ! 😉

      J'aime

        1. 😛
          Nico m’en avait parlé aussi. J’avais prévu de la faire dimanche matin mais bon… vu l’heure à laquelle on s’est couchées le samedi matin, c’était déjà un exploit que j’arrive à m’extraire du lit ! 😀

          J'aime

  3. Je crois que ce week-end m’a fait un bien fou. Bordel que c’était bon.
    Je signe pour l’année prochaine avec cette même folie douce qui nous a accompagnés tout au long de cette session 2017.
    Et comme dirait Framboise la fabuleuse: « Merci pour ce moment ».

    J'aime

        1. Je ne suis pas très inquiète de ce côté là.
          Par contre… on va devoir s’armer de patience parce que trouver une date proche… c’est pas gagné 😦

          J'aime

    1. Ça fait une paire de verres renversés oui… ahem (et encore, je ne suis pas certaine de les avoir tous comptés…)
      J’avais des fringues de rechanges mais un seul pantalon (pour mon grand malheur). En ouvrant ma valise une fois rentrée il y avait des fumets pour le moins originaux 😀

      J'aime

  4. Parfait ! ton billet est tout simplement parfait ! Savamment dosé (comme le mojito) entre infos culturelles et précisions techniques… Maintenant qu’on en parle, c’est vrai que ce problème de verres… c’était plutôt inquiétant 😉
    Ce WE à tes côtés était merveilleux, j’en suis déjà nostalgique 🙂 !
    Des bisouuuuuuuuus de Mamy et de moi ❤ ❤ Hu hu

    J'aime

    1. Maintenant que j’ai un peu récupéré, oui… ça y est, j’en suis déjà nostalgique aussi de ce week-end.
      Puis des bribes me reviennent et que j’ai oublié de mettre ici : l’apparition de Mamy, ce jeune homme qui me donnait entre « 18 et 30 ans », cet autre jeune homme devenu NOTRE petit fauve d’Angoulême, ce troupeau de journalistes lors de la venue d’un politique que je ne citerai pas, cette léchouille dans un bar qui vous a fait jaser, vos deux heures de bus pour finir le trajet… Mazette. Je crois qu’il y en a d’autres qui vont remonter comme ça.
      Un bon gros week-end qui fait du bien koaaa
      Merci ❤ ❤

      J'aime

  5. Note pour 2018 : prévoir une tenue spéciale épices !
    C’était très chouette de vous retrouver à Angoulême. Vivement l’année prochaine !

    J'aime

    1. Ah oui, je vote pour la tenue spéciale épices ! Et quitte à choisir, on ira dans un autre resto parce que ces gens-là n’étaient pas particulièrement agréables !! 🙂
      Pour l’année prochaine, il faudra que l’on trouve encore plus près et… un peu plus grand 😛

      J'aime

  6. Si j’avais su ce qui m’attendait en passant ce week-end avec vous… Je n’aurais rien changé à mon programme !
    Et puis c’était notre première fois tous les deux, j’en ai connu qui se sont beaucoup moins bien passées 🙂
    Tu es telle que je me l’imaginais et crois-moi, c’est un vrai, vrai compliment.

    J'aime

    1. Ah ben ça c’est chouette, parce que hein… tout de même !
      Et puis on ne risquait pas grand chose à part s’amuser et j’ai les zygomatiques qui se remettent à peine de ces jours de festival.
      Merci d’être venu et merci de ta franchise aussi 😛

      J'aime

  7. Et moi je dis…. ENCORE…..!! Parce que y’a comme un gros vide de vous là maintenant tout de suite. Un tas de souvenirs qui ressurgissent. Des fous rires en pagaille. Des yeux un peu collés au réveil. Des têtes un peu froissées. Des plans sur la comète. Des choses totalement folles et improbables. La magie des rencontres, celles des retrouvailles…. Alors oui, ENCORE !! ❤ ❤ ❤

    J'aime

    1. J’ai le même cri de guerre que toi : ENCORE !!
      On était effectivement un brin froissé (y’a un peu de changement aujourd’hui, après trois nuits de repos, j’ai des plis de cernes en moins sous les yeux).
      Punaise, nous restent les photos floues et les souvenirs pour tenir l’année. Et comme le rappelle Moka, faut qu’on plonge dans nos agendas 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s