Pause (Fabcaro)

Fabcaro © La Cafetière – 2017

Comment rebondir après le succès de « Zaï Zaï Zaï Zaï » ? Comment parvenir à réaliser un album qui soit aussi bien accueilli par le public, qui soit aussi percutant en termes de contenu… ? Comment faire quand la page blanche vous renvoie chaque jour son vide intersidéral ?

Fabcaro est livré à lui-même et n’a plus aucun garde-fou. Le public est conquis, les éditeurs lui donnent carte blanche et que le sujet qu’il propose soit totalement loufoque ou on ne peut plus sérieux, il est désormais en roue libre. Un excès de confiance dont il devrait se réjouir et pourtant, cela a sur lui l’effet inverse… Il cherche et tente de forcer les idées de scénario à sortir mais il ne peut constater que rien ne vient. A croire que le succès de son dernier album l’a pris de court et que la consécration artistique ne fait que renforcer ses angoisses.

Habitué de l’autobio (« Steak it easy », « Carnet du Pérou »…), il donne pourtant l’impression d’arriver au bout de ce qu’il acceptait de raconter de lui-même et s’est entiché de l’effet de surprise provoqué par « Zaï Zaï Zaï Zaï ». Quoi de plus normal que de vouloir retrouver ce plaisir d’inventer une intrigue de toutes pièces ? Quoi de plus grisant de se laisser porter par les rebondissements – versant par ailleurs dans une critique piquante de la société de consommation et de ses travers – qu’il était parvenu à inventer.

Rebondir … mmhh… pas évident.

– Et si l’inspiration revenait pas ? T’y as pensé ?
– Ah Ah, t’es fou ça revient toujours ça…

Pause – Fabcaro © La Cafetière – 2017

Page blanche. Trouver un sujet à attraper, pas de thème, pas de trame, foutraque et foutoir, il cherche, creuse, cherche un os à ronger, n’en trouve pas, en trouve un et le laisse, tente, cherche… hésite. Ce qui au final donne lieu à un album hybride proposant une succession d’anecdotes du quotidien entrecoupées d’idées plus ou moins fructueuses, plus ou moins subtiles… d’idées fantaisistes qui ne l’intéresse parfois pas.

C’est plutôt une sorte de carnet de route de cette période un peu flottante…

Un album très agréable à lire et malgré les difficultés rencontrées par Fabcaro, il y a ici une bonne humeur dont on profite à chaque instant. L’autodérision est le meilleur moyen de contourner le problème et bien que l’auteur semble conclure qu’il n’a plus rien à dire… ce n’est pas l’impression qui domine en sortant de cette lecture.

Noukette a bien aimé également ; je vous laisse lire sa chronique.

Pause

One shot
Editeur : La Cafetière
Collection : Corazon
Dessinateur / Scénariste : FABCARO
Dépôt légal : avril 2017
64 pages, 13 euros, ISBN : 978-2-84774-025-7

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pause – Fabcaro © La Cafetière – 2017

La « BD de la semaine » est aussi chez :

Noukette :                                 Enna :                                        Enna :

Mylène :                                  Jérôme :                                   Blandine :

Sabine :                                Amandine :                                 Antigone :

Natiora :                                Gambadou :                                   Hélène :

Ludo :                                        Laeti :                                         Sophie :

Jacques :                                   Caro :                                      Karine :

Fanny :                                    Faelys :                                       Bouma :

EstelleCalim :                              Soukee :

.

33 commentaires sur « Pause (Fabcaro) »

  1. Hum, une BD qui se regarde plus le nombril, en somme … Mais si c’est bien fait, pourquoi pas, oui. C’est clair que ce doit être très perturbant cet après succès.
    Gageons que cette BD soit une soupape pour mieux rebondir.

    J'aime

    1. non non, pas trop le nombril tout de même. Un peu, à dose homéopathique mais Fabcaro décale bien le sujet je trouve. C’est plus une réflexion sur la création, la pertinente de ce qu’il fait, le sens à y donner 😉

      Aimé par 1 personne

    1. Faire de la BD sans en avoir l’air 😛
      Suis d’accord avec toi parce que l’air de rien, cette succession de bouts de ci et de bout de ça fait un album fort sympathique 😉

      J'aime

    1. C’est toujours très bon de le lire. Un album de cet auteur de temps en temps, j’apprécie toujours. J’ai encore « Talk show » dans ma PAL… j’attends un peu 🙂

      J'aime

    1. En autobio (et pour cerner un peu le personnage), tu as « Steak it easy ». Mais je ne pense pas qu’il soit nécessaire de bien connaître le « personnage ». Il est très accessible et ce quelque soit l’album par lequel tu commences 😉

      J'aime

    1. L’album que tu présentes est lui aussi succulent !
      Quant à Fabcaro, jamais déçue de ses albums (un léger bémol pour « -20% sur l’esprit de la forêt » cela dit 😉 )

      J'aime

  2. J’aime l’idée de cet album mais il me faudrait certainement lire « Zaï zaï zaï zaï » d’abord, non? Je crois qu’il est à la bibliothèque!

    J'aime

    1. « Zaï Zaï Zaï Zaï » a de bonnes chances d’être en bibliothèque mais il n’y a pas d’ordre particulier – je pense – à respecter pour débuter avec un album de Fabcaro 😉

      J'aime

    1. J’avais eu du mal à me décider à lire le premier Fabcaro. En cause : le dessin. J’avais l’impression que je resterais un peu trop spectatrice en tout cas, le graphisme ne m’invitait pas trop à entrer dans l’album. Et puis finalement, l’humour, le ton, l’autodérision de l’auteur… la mayonnaise prend vite. En très peu de pages.
      Il faut trouver le bon moment… et tenter 😉 Ça devrait te plaire je pense. Des albums dont on sort avec le sourire aux lèvres

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s