Le Meilleur ami de l’homme (Tronchet & Nicoby)

Tronchet – Nicoby © Dupuis – 2017

A première vue, Vincent a réussi sa vie. Marié, deux enfants, un métier plutôt bien payé (il est proctologue), une maîtresse aussi chaude que la nounou polonaise de sa fille est glaçante… et une passion depuis l’enfance pour le foot. A première vue.
Si on y regarde d’un peu plus près, on se rend vite compte que le couple de Vincent prend l’eau, que son collègue l’excède et que les soirées entre amis sont un vrai calvaire parce qu’il y en a toujours un pour sortir une boutade sur son métier. Heureusement qu’il y a le foot et les matchs qu’il va voir avec sa fille. C’est d’ailleurs lors d’un de ces matchs qu’il tombe nez-à-nez sur un de ses anciens co-équipiers : Kevin Delafosse. Kevin était son meilleur ami jusqu’à ce que leurs routes se séparent après leurs études supérieures. Et si aujourd’hui Vincent a réussi sa vie, celle de Kevin n’a rien d’enviable. Après avoir lamentablement raté ses études de médecine, après avoir été un piètre joueur que l’entraîneur de foot faisait lanterner sur le banc de touche, Kevin a fini bon an mal an à vivre dans un bouge et tentant tant bien que mal de joindre les deux bouts en fin de mois. Kevin est tatoueur. Et Kevin va prendre la désagréable habitude d’envahir la vie de Vincent…

C’est tout d’abord le duo d’auteurs qui a attiré mon attention. Didier Tronchet (qu’on ne présente plus et auteur de Jean-Claude Tergal, Raymond Calbuth, Le peuple des endormis… entre autres) et Nicoby (qu’on ne présente plus non plus et que j’avais a-do-ré sur Les ensembles contraires et 20 ans ferme !). Puis, le résumé de l’album a fini de me convaincre (il faut reconnaître que même écrit avec trois pieds gauches, j’étais déjà partante).

Alors oui, malgré le côté agaçant du personnage secondaire (Kevin), cet album est agréable. Malgré les coups bas et le fait qu’à partir du moment où Vincent croise son vieil ami, sa vie ne va plus si droit et les choses s’accélèrent. Ça pourrait sembler trop cette succession de tuiles qui lui tombent dessus mais non, parce que l’humour de Tronchet déride et le trait de Nicoby arrondi les angles.

C’est loufoque et tendre à la fois, c’est la vie de tout les jours avec le bon et le mauvais côté des choses, c’est exagéré et non dénué d’intérêt. Cyniquement drôle, c’est cruel aussi mais l’album se lit d’une traite !

Je ne suis pas certaine que l’histoire me marque au point que cet album se fasse une place dans ma mémoire mais ce qui est certain, c’est qu’il permet de passer un excellent moment de lecture.

Le Meilleur ami de l’Homme

One Shot
Editeur : Dupuis
Collection : Aire Libre
Dessinateur : NICOBY
Scénariste : Didier TRONCHET
Dépôt légal : septembre 2017
144 pages, 19 euros, ISBN :978-2-8001-7162-3

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le meilleur ami de l’homme – Tronchet – Nicoby © Dupuis – 2017

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

6 réflexions sur « Le Meilleur ami de l’homme (Tronchet & Nicoby) »

  1. Proctologue… tu m’étonnes qu’on le taquine ! Bon…faut pas en avoir besoin évidemment 🙂
    Si je croise cet album en bibliothèque, pourquoi pas ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.