Bonne continuation (Tallec)

Tallec © Rue de Sèvres – 2016

Harcèlement, migrants, fanatisme, famille, couple, phobies, capitalisme, …

Comment parler de tous les travers de nos sociétés sans jaser, sans gouailler, polémiquer ou y aller à coup de clichés ? Olivier Tallec le fait de façon frontale et avec beaucoup d’humour. La mise en image offre des scènes totalement saugrenues. Un dessin en pleine page mettant en scène deux personnages, une légende succincte faisant parler l’un des deux et qui résume l’essentiel, laissant au lecteur le reste du travail : décoder le sens, fouiller et tirer le fil pour comprendre le sens subtil de la phrase/de la scène. En effet, ce sera à lui de donner du sens mais Olivier Tallec a déjà largement dégrossi l’affaire.

C’est grinçant, décalé, barré, loufoque, absurde et pourtant, plein de bon sens, de vérité, d’horreur, de tendresse parfois. L’actualité décapée, comme décapitée.

Le procédé est le même que pour « Bonne journée » (paru deux ans plus tôt). Les gags du premier tome m’avaient souvent semblé incongrus voire obscènes pour certains (une sorte de réalité crue assez gênante). Sans savoir l’expliquer réellement, j’ai préféré « Bonne continuation » que je trouve aussi délicieux sur la forme mais plus abouti sur le fond.

Les chroniques de Leiloona, Mylène, Nadège.

Depuis le début du mois, le coffret « Plaisir d’offrir » réunit les albums « Bonne journée » et « Bonne continuation » .

Bonne continuation

One shot
Editeur : Rue de Sèvres
Dessinateur / Scénariste : Olivier TALLEC
Dépôt légal : octobre 2016
56 pages, 14 euros, ISBN : 978-2-36981-208-1

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bonne continuation – Tallec © Rue de Sèvres – 2016

6 commentaires sur « Bonne continuation (Tallec) »

  1. Ah! Voilà. Ça me rassure 😊 moi j’ai lu les deux tomes à la suite en commençant par celui-ci du coup je suis resté sur ma première impression. Mais j’ai trouvé Bonne continuation beaucoup plus drôle que l’autre

    J'aime

    1. J’ai laissé décanter deux jours entre la lecture des albums. Je ne savais pas trop lequel lire en premier, les deux me faisaient envie alors j’ai commencé par « Bonne journée » parce qu’il était sorti deux ans avant « Bonne continuation » .
      Je suis d’accord avec toi pour dire que « Bonne continuation » et quand même un peu plus frais que « Bonne journée »

      J'aime

    1. Je suis passée sans transition de « La vie des mini héros » à « Bonne journée » et « Bonne continuation ». C’est… wouah 😛

      J'aime

    1. Totalement ! J’ai fait l’erreur de laisser mon grand de 11 ans les lire avant moi et… ce n’était pas une très bonne idée 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s