Royal city, tome 1 (Lemire)

Lemire © Urban Comics – 2018

La famille Pike habite à Royal City depuis plusieurs générations.

Dans la famille Pike, il y a Peter, le père. Il a passé sa vie à travailler à l’usine de Royal City. Aujourd’hui à la retraite, il coule des jours tranquilles entre son petit atelier qu’il a au fond du jardin et les prises de bec haineuses avec Patti, sa femme. Dans la famille Pike, il y a Pat, l’aîné des enfants. Il a fui Royal City dès qu’il a été en âge de le faire. Ce célèbre romancier d’une quarantaine d’années est marié à une actrice tout aussi célèbre. Vient ensuite Tara, femme d’affaires investie dans la politique ; elle ambitionne de redonner à Royal City ses lettres de noblesse. Richie quant à lui est un junkie qui travaille en tant qu’ouvrier à l’usine de Royal City.

La famille Pike a traversé une épreuve. En 1993, Tommy est mort, il s’est noyé. Il avait 14 ans. Depuis le drame, les membres de la famille Pike ne sont que l’ombre d’eux-mêmes. Tiraillés par leur culpabilité, hésitant entre vivre ou survivre, les voilà incapables de voir plus loin que le bout de leurs nez… La famille s’est peu à peu émiettée, les enfants ont quitté le nid. Jusqu’à la crise cardiaque de Peter. La fait que la vie du patriarche soit sur un fil a conduit la tribu à se reformer ; Pat rentre à Royal City, Tara s’organise pour être davantage présente auprès de sa mère et Richie… Richie tente difficilement de s’extraire de ses problèmes de drogues et d’alcool.

Avec « Royal city » , Jeff Lemire revient à un univers fantastico-réaliste. Après Jack Joseph, Winter Road ou bien encore Essex county [que j’avais tant apprécié], j’ai retrouvé cette ambiance particulière que l’auteur sait broder. On est hors du temps, on a l’impression que les personnages osent à peine bouger de peur de casser le décor. Nous, on retient notre souffle comme si notre présence pouvait les conduite à se replier, à se murer dans leur silence. On retrouve aussi des personnages un peu paumés qui s’obstinent à donner un sens à leurs existences.

L’auteur tisse un fil invisible entre les personnages de ses albums ; ils ont ce point commun qu’ils semblent tous avoir raté leur vie, il se cachent derrière une carapace d’amertume mais ils sont fragiles, peureux. Ils doutent, se cherchent sans se comprendre, laissent le temps leur filer entre les doigts et constatent inlassablement que leurs vies sont dénuées d’intérêt.

Pour la première fois dans une œuvre de Lemire, je remarque la présence aussi marquée de personnages féminins. Habituellement, les femmes sont assez rares dans ses récits et c’est avant tout sur les personnages masculins que Jeff Lemire s’appuie. Mais ici, il y a trois personnages féminins qui ne se contentent pas de passer, qui ne se contentent pas de décorer l’intrigue. Elles ont une présence forte et chacune peut à tout moment devenir l’épicentre du récit (c’est du moins ce que je pense). Je trouve ce changement intéressant. C’est nouveau. Jeff Lemire a cette capacité à surprendre, à se renouveler.

L’album n’a provoqué aucun tremblement de terre chez moi. Ce premier tome sert avant tout à installer les personnages, la ville de Royal City a l’un des premiers rôles. Ce qui est frappant, c’est que cette ville est en devenir mais elle est plus vivante que le reste des protagonistes que nous rencontrons. La ville semble être la seule à avoir une alternative, un choix à faire… un projet. On hésite pour elle mais on désire pour elle. Elle est pleine de promesses et cela crée une dynamique… les membres de la famille Pike en sont dépourvus. Chaque membre de cette famille semble s’être arrêté en 1993, à la mort de Tommy. Tous avancent en regardant dans le rétroviseur. Il y a comme un non-sens dans la cartographie de « Royal City » et dans la manière dont Jeff Lemire place chaque chose. C’est intriguant.

Le choix des couleurs aussi m’a séduite. Elles sont plus lumineuses et plus douces que les couleurs que l’artiste utilise habituellement. Elles sont printanières… apaisantes. Cela aussi intrigue. Et puis il y a le fait que Royal City semble communiquer avec ses habitants. Bref, il y a déjà des questions que l’on se pose et une curiosité qui s’est installée pour ce récit.

Une série prometteuse qui mélange réalité et fantastique, chronique sociale et récit intimiste. Il est certain que Royal City est bien plus qu’une simple ville industrielle et que j’ai très envie d’en percer le mystère. La réflexion sur le deuil et la représentation du défunt m’ont piquée au vif. Un tome de lancement qui n’est pas un coup de cœur mais me voilà très motivée pour découvrir la suite !

Cadeau de Jérôme pour mes 24 printemps (c’est donc assez récent). Une belle occasion de faire une lecture commune !! Hop, je vous renvoie vers la chronique de Jérôme

Un tour sur la fiche Bookwitty si vous voulez commander l’album.

Comme tout mercredi qui se respecte, on se retrouve avec les bulleurs de « La BD de la semaine » … les liens des lecteurs dans l’article de Moka !

Royal City

Tome 1 : Famille décomposée
Série en cours
Editeur : Urban Comics
Collection : Urban Indies
Dessinateur / Scénariste : Jeff LEMIRE
Dépôt légal : janvier 2018
156 pages, 10 euros, ISBN : 979-1-0268-1393-4

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Royal city, tome 1 – Lemire © Urban Comics – 2018

Auteur : Mo'

Chroniques BD sur https://chezmo.wordpress.com/

59 réflexions sur « Royal city, tome 1 (Lemire) »

  1. Parce que c’est Jeff Lemire, je note mais aussi parce que tu sembles avoir apprécié… Tu as raison concernant les personnages féminins, je n’avais pas réalisé à quel point ils sont secondaires dans l’univers de Jeff Lemire. De mon côté, j’ai lu Sweet Tooth récemment. J’en parlerai chez moi prochainement.

    J'aime

    1. Oui j’ai apprécié. En tout cas, c’est un premier tome qui installe bien l’univers. Maintenant, je demande à voir comment Lemire va développer tout ça 😉

      J'aime

  2. j’ai noté que je devais lire Sweet tooth, je vais commencer par là je pense, je n’ai encore jamais lu Lemire…
    et je note ce titre peut être en attendant la suite 🙂

    J'aime

    1. J’ai cherché le nombre total de tomes prévus pour cette série mais je n’ai trouvé aucune information pour le moment 😉 Je pense de toute façon qu’il y aura les autres titres de Royal City ici 😛

      J'aime

  3. Un tome d’introduction qui met l’eau à la bouche. Je suis totalement fan de ce genre de personnages un peu tristes, un peu paumés, et de ce genre d’ambiance très mélancolique. Et puis j’aime la présence de Tommy auprès de chaque membre de la famille. Elle dit tant de choses sur le deuil , sur le poids que ce deuil fait peser sur les épaules, sur le manque de l’absent parfois impossible à combler…

    J'aime

    1. Ce qui est fou c’est que concernant Tommy, je n’avais pas fait le lien avant que Lemire nous mette l’évidence devant les yeux ! Je peux te dire que j’ai pris mon temps pour le savourer ce tome ! Je suis impatience d’avoir la suite !

      J'aime

  4. J’ai découvert Jeff Lemire avec Sweet Tooth ( j’ai lu le 2e tome, j’attends le 3!). J’ai adoré ses personnages et son ambiance si particulière !

    Celui-ci pourrait tout aussi bien me plaire. Et j’aime le faire qu’il mette les femmes un peu plus à l’honneur 😉.

    J'aime

    1. Il y avait déjà un peu de présences féminines dans Sweet Tooth mais je ne les avais pas trouvées aussi fermement ancrées dans l’histoire qu’ici. A suivre en tout cas, peut-être le second tome me fera changer d’avis (??)

      Aimé par 1 personne

  5. J’ai une envie folle de découvrir Sweet Tooth et ton/votre enthousiasme pour Lemire ne me laisse pas indifférente…
    Alors évidemment, il faudra que je me lance dans cette folle aventure en ajoutant ce titre que tu recommandes chaudement.

    J'aime

    1. « Essex county » « Sweet tooth » et « Trillium » : tu peux déjà piocher dans ces trois-là 😉 (en attendant que « Royal City » soit terminée 😉 )

      J'aime

  6. Autant Sweet Tooth ne me dit rien du tout, autant ce tome m’intrigue, tant pour le rapport au deuil que le rapport à la ville. J’espère le trouver à la bibliothèque!

    J'aime

    1. Alors pourvu que ta bibliothèque l’acquiert 😉 Je pense qu’ici, la ville peut jouer un rôle. On en a un très petit aperçu dans ce tome mais… vivement les prochains (je pense que ça sera encore plus marqué)

      J'aime

    1. Je te sens indécise 🙂 Je ne crois pas beaucoup me tromper en disant que soit Jérôme soit moi (les deux aussi, c’est fort probable), on va suivre la série et on risque de parler du second tome aussi. Cela pourra peut-être te convaincre davantage 😉

      Aimé par 2 personnes

    1. Ce tome est plus intriguant qu’autre chose. Pas de boule à la gorge ici, beaucoup de questions qui sont déjà en suspens… et un angle très original pour aborder le deuil. Mais quand on a une vision d’ensemble d’une histoire de Lemire, c’est généralement poignant. Je ne sais pas si ce récit-là fera exception à la règle…

      J'aime

    1. Je pense que tu devrais faire un tour vers ses autres albums… histoire d’avoir la confirmation que tu aimes le travail de Lemire (et laisse ce récit pour dans un ou deux ans, le temps que la série s’installe 😉 )

      J'aime

  7. Moi aussi je vais attendre la suite je crois !
    merci pour la découverte les copains ❤
    et des bisous surtout ❤

    J'aime

    1. Et tu fais bien d’attendre je crois. Je n’aime pas trop attaquer une nouvelle série en fait. Je préfère les one shot ou les intégrales. Parce qu’une fois qu’on commence, on se retrouve bien embêté à devoir attendre la sortie du tome suivant.
      Bon… là, il faut bien comprendre que Jérôme m’a eu par les sentiments 😛 (il m’a même embarqué dans une série manga… c’est dire la fourberie du Monsieur :mrgreen: )

      J'aime

    1. Alors « Essex county » (je sais, je radote) me semble très bien pour commencer. Il a été édité chez Futuropolis
      Sinon, si tu préfères la SF, tu as « Trillium » qui vaut son pesant de cacahuètes aussi (publié chez Urban comics) 😉
      Les autres (« Jack Joseph » et « Winter road » sont plus… doux… enfin, disons qu’ils sont bons mais moins forts que les deux univers dont j’ai parlé précédemment 😉 )

      J'aime

    1. La première fois que j’avais posé les yeux sur le dessin de Lemire, j’avais l’impression que si je soufflais trop fort dessus, les personnages allaient se briser en mille morceaux. Son style est très personnel mais il faut se lancer dans un album, se confronter au scénario (beaucoup de voix-off dans certains de ses albums) pour que les personnages prennent un peu de relief 😉

      J'aime

  8. Comme je l’ai dit chez Jérôme, le dessin ne m’attire pas plus que ça, mais l’histoire m’intéresse ! Et vous le vendez bien tous les deux… Ceci dit, j’ai révisé mon avis sur le dessin en voyant l’illustration pleine page de la maison !

    J'aime

    1. Tentes ! Mais tentes Lemire (je pense que tu devrais bien accrocher avec « Trillium » d’ailleurs ! Enfin, je dis ça… [sifflote sifflote])

      J'aime

    1. Ça… ça… je peux vraiment comprendre ! D’ailleurs je suis toujours la première à râler quand un lecteur présente le premier tome d’une série 😉

      J'aime

  9. jamais lu Lemire, du coup j’ai noté Sweet Tooth que je préfère découvrir à celui-ci d’abord

    J'aime

    1. Tu fais bien je crois 😉 C’est l’avantage de pouvoir découvrir un auteur avec un récit terminé. Ça donne une meilleure idée de son univers 😉

      J'aime

  10. A voir quand les prochains seront sortis 😉 Mais ma PAL BD est tellement haute que je m’intéresse d’abord aux one-shot ou aux séries bouclées (voeu pieux)

    J'aime

    1. Ah… tu as quelques années (mais je ne sais même pas le nombre total de tomes que comportera cette série…) pour vider ta PAL et puis une fois que ce sera chose faite, « Royal City » sera une série complète 😛

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.