Fire Force, tome 16 (Ohkubo)

tome 16 – Ohkubo © Kana – 2020

L’histoire de « Fire Force » se déroule dans une autre temporalité, dans laquelle un cataclysme mondial a détruit la quasi-totalité du monde vivable. Il ne reste plus que le Japon, qui a réussi à survivre.

Ils ont totalement changé de mode vie et ont aussi, par conséquent, changé de calendrier.

Dans ce monde les Humains survivants craignent la mort par combustion plus que tout, c’est-à-dire une mort ou la personne concernée se change en flamme ; ils appellent les personnes changées en flamme « Torche humain ». Ces êtres, qui ne sont plus humains, ont un désir de détruire et tuer tout ce qui se trouve autour d’eux. Pour les en empêcher, des brigades de pompiers entrainés pour les affronter vont les combattre. Quand ils interviennent, ils disent qu’ils « apaise leur âme ». Pour le faire, ils ont avec eux un prêtre ou une prêtresse qui est chargé de réciter la prière qui apaise. Les torches humaines sont la première génération, il y a ensuite la seconde génération qui elle est composé d’humain « normaux » qui ne s’enflamment pas comme les premières générations ; ils gardent le contrôle et sont même capables de contrôler le feu. Il y a aussi une troisième génération qui peut générer du feu et le contrôler.

Les brigades de pompiers sont au nombre de huit, il y a aussi des pompiers comme on les connait.

Le héros de ce manga se nomme « Shinra », il veut intégrer les brigades « spéciales » des pompiers. Shinra possède un pouvoir de troisième génération ; il peut générer des flammes par les pieds et peut voler en les contrôlants. Cela fait de lui un personnage plutôt mobile.

Dans cet univers, on suit non seulement Shinra mais aussi ses compagnons. Ils ont tous un caractère différent.

– Akitaru Ôbi, est le capitaine de la 8ème brigade, il ne possède pas de pouvoir, c’est un humain lambda. Il est toujours entrain de faire du sport.

– Takehisa Hinawa, est le commandant (le second du capitaine), il possède un pouvoir de seconde génération. Il peut contrôler le feu et accélérer ou ralentir une balle tirée par un pistolet. Son passé de militaire a déteint sur son caractère, il est autoritaire et rigoureux.

– Maki Oze, est une première classe de la 8ème brigade. Elle possède un pouvoir de seconde génération ; avec un feu déjà allumé, elle peut générer des feux follets qu’elle contrôle. C’est un personnage très discret, elle ne s’impose pas.

 – Arthur Boyle, est une deuxième classe comme Shinra, et aussi comme Shinra. Il possède un pouvoir de troisième génération. Il se prend pour un chevalier.

– Iris, est la bonne sœur de la 8ème brigade, elle est « amoureuse » de Shinra. Elle ne possède pas de pouvoir.

Les ennemis de Shinra sont les disciples du Grand Prédicateur, Charon est un de ceux-là, il est puissant est a déjà battu Shinra par le passé. Hajima industries, veulent utiliser un des pouvoirs de Shinra, il doit donc les affronter elles aussi.

Le scénario est bien, il innove, le dessin lui est bon, les détails sont réussis. Le jeu des personnages est riche et les personnages secondaires ont des personnalités complémentaires. Cela permet au scénario d’avoir un bon rythme.

Le tome 16 est sympa, on suit la suite des aventures de Shinra. Il se rend au complexe des industries Hajima et affronte Kuruno, un employé de Hajima très puissant. Il va aussi affronter de nouveau Charon le membres des disciples du Grand Prédicateur. C’est un tome important dans la série car il contient un événement important qui relance la série et lui donne de nouvelles perspectives. Le cliffhanger final est assez accrocheur.

Fire Force, tome 16

Scénariste/Dessinateur : Atsushi Ohkubo

Editeur : Kana

Genre : Science-fiction, humour, combat

Dépôt légal : 6 novembre 2020

ISBN : 9782505084426

Prix : 6,85€

2 réflexions sur « Fire Force, tome 16 (Ohkubo) »

  1. A un moment j’ai eu peur de tomber dans un article « wikipedia » mais c’est plus digeste et surtout il y a le ressenti personnel, avec ce petit cliffhanger sur le cliffhanger 😀…je me demande quand même comment le scénariste arrive à cet univers un peu improbable mais c’est ce too much qui est amusant.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.