Les Maudits (Black’Mor & Carine-M)

Black’Mor – Carine-M © Drugstore - 2011
Black’Mor – Carine-M © Drugstore – 2011

Sir Théodore Jolicœur Poppins, Gardien du Parc des Chimères de Londres, pressent qu’un événement important va avoir lieu. Le moment est important pour lui qui, depuis 1850, s’attache à offrir un refuge à tous les descendants du peuple de Pan qui sont exilés malgré eux de leurs terres natales. L’atmosphère électrique qui envahit les lieux est la preuve que Theodore Jolicœur Poppins est à un tournant de sa vie. Nous sommes en décembre 1899 et le Gardien du Parc relit ses archives et se souvient des textes anciens :

« Il est dit de ces terres qu’elles furent coupées de notre réalité pour barrer la route aux Faucheurs qui les cherchaient sans relâche. Pourtant, d’autres écrits affirment que Pan laissa certaines Pistes ouvertes – invisibles aux yeux des hommes – pour permettre à ceux de son peuple, qui n’avaient pu le suivre, de le retrouver. Mais malheureusement, je dois bien reconnaître que, malgré de longues années de recherches, je n’ai pu en retrouver la trace. Au fil du temps, l’emplacement de ces Portes, Routes de Fées, Chemins vides et autres Collines creuses, semble avoir été perdu, scellant à jamais le sort dans notre monde des derniers descendants du peuple de Pan… celui d’être chassés ».

Depuis que l’un des derniers individus accueillis dans le havre de paix londonien est sorti de son long sommeil, les événements se bousculent et les chasseurs resserrent leur étau…

Nous voici plongés au cœur d’un univers fantastique particulièrement soigné. Il convient de souligner la qualité narrative de l’ouvrage, dire qu’on est face à un petit bijou graphique et souligner l’attention particulière accordée à la conception de l’album… On se retrouve très vite plongé au cœur d’une Angleterre victorienne en plein émoi. On perçoit aussi bien l’humidité de l’air que la tension palpable du personnage principal. Le décor est parfaitement planté et le lecteur est ensuite invité à faire son travail : s’approprier les lieux et les matérialiser.

L’ouvrage se découpe en plusieurs chapitres, chacun d’eux est destiné à présenter un événement précis de ces quelques cinquante années consacrées à protéger les êtres chimériques qui peuplent notre imaginaire. Les liens se tissent progressivement et au travers ce ce filtre historique, on perçoit de mieux en mieux la personnalité du personnage du gardien du Parc. Pour aiguiser notre intérêt croissant à l’égard de cette lecture, l’auteur – Elian Black’Mor – n’hésite pas à s’immiscer dans son œuvre au point de devenir un personnage central de son récit. Cela ajoute du mystère à cet univers fantastique. Il m’a plu d’imaginer cet univers comme étant le décor d’un jeu de rôle auquel j’aurais plaisir à jouer.

PictoOKJ’ai apprécié la manière dont l’univers était traité. On navigue entre plusieurs périodes, le point d’ancrage étant 1899 mais les archives n’hésitent pas à remonter jusqu’en l’An 472 afin de situer les prémices de cette traque permanente à l’encontre des Êtres de l’Ombre.

Superbe ouvrage qui mérite d’être connu.

Une découverte que j’ai faite grâce à Marilyne.
Je vous invite donc à lire sa chronique.

D’autres chroniques : ActuSF, Tigger Lilly, Madoka.

Du côté des Challenges :

Petit Bac 2013 / Bonus Gros Mot : Maudit !

Challenge Lieux Imaginaires : le Parc des Chimères

Challenge PetitBac LieuxImaginaires

Black’Mor Chronicles

Second Cycle / Tome 1 : Les Maudits

Série en cours

Éditeur : Glénat

Label : Drugstore

Auteurs : Elian BLACK’MOR & CARINE-M (site de l’Atelier des auteurs)

Dépôt légal : octobre 2011

ISBN : 978-2-7234-8428-2

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les Maudits – Black’Mor – Carine-M © Drugstore – 2011