Page noire (Giroud & Lapière & Meyer)

Page Noire
Giroud – Lapière – Meyer © Futuropolis – 2010

Côté cour, Kerry Stevens est une jeune critique littéraire embauchée par une Maison d’édition qui compte dans ses rangs l’un des romanciers les plus prometteurs de sa génération : Carson McNeal. Le mystère dont il s’entoure intrigue la jeune femme qui aimerait décrocher une interview, toujours en quête d’asseoir sa notoriété professionnelle. Côté jardin en revanche, c’est l’inquiétude. Son père est rongé par son cancer et ses jours son comptés. Suite à une vieille querelle entre eux, ils ne se voient plus depuis des années et malgré l’état de santé alarmant de cet homme, Kerry n’ira pas le voir. La visite de sa jeune soeur cadette ne parviendra pas à la faire revenir à de meilleurs sentiments.

Et puis Kerry a d’autres objectifs en tête. Son employeur, la sachant férue de McNeal, lui confie en avant-première un extrait du dernier roman de l’auteur… elle va se passionner pour Afia, la nouvelle héroïne de l’auteur et se résoudre à lever le mystère qui entoure cet homme.

J’avais repéré Page Noire ces derniers temps puisque quelques avis sont déjà publiés sur la blogosphère mais pour tout dire, ce qui m’a mis la puce à l’oreille, c’est avant tout la présentation que l’éditeur fait de cet album. En avant-propos, une présentation de Claude Gendrot explique la genèse de ce récit née d’une rencontre en 2004 entre Denis Lapière et Franck Giroud et d’une envie commune d’écrire à quatre mains sur une idée originale de « destins croisés de deux femmes. Sur chaque double page, à gauche la destinée de l’une, à droite l’histoire de l’autre. Ainsi fut fait, à cette différence que le système, quelque peu rigide et artificiel, des doubles pages a été abandonné ». Quelques années plus tard, Ralph Meyer se joint à eux. « Il délaisse ici le trait réaliste, qui a longtemps été sa marque de fabrique, pour privilégier un graphisme traduisant toute l’ambivalence des personnages ».

Passé ce long préambule, parlons de l’album. L’exercice n’est pas évident car si certains ont envie de se lancer dans cette lecture, je ne voudrais pas non plus leur gâcher le plaisir de la découverte. Franck Giroud a écrit les passages concernant Kerry et Denis Lapière ceux d’Afia. Leurs styles se complètent bien et créent une intrigue intéressante. Le rythme est soutenu et bien dosé, la tension va crescendo, malgré un certain déséquilibre en milieu d’album, au moment même où les choses se posent pour Afia, il y a un gros passage à vide du côté de Kerry, ça manque de cohérence. Pour le reste, les auteurs nous trimbalent. On doute en permanence, les rares certitudes qu’on pense avoir sont rapidement balayées.

J’appréhendais des transitions difficiles mais la lecture est fluide et les graphismes de Ralph Meyer nous aident en cela. Il s’est adapté à chaque scénariste, créant ainsi une ambiance propre à aux deux univers identifiables du premier coup d’œil que ce soit par sa teinte ou son traitement. Pour Kerry, Ralph Meyer utilise un dessin assez basique sur lequel il applique des teintes de bleus (colorisation à l’ordinateur) ; l’ambiance se veut sereine mais on sent les personnage sur leurs gardes, ils tombent difficilement leurs masques et les faux-semblants sont nombreux. Pour Afia en revanche, le dessin est léché, une colorisation (au lavis ?) de rouge/marron crée instinctivement une tension alors que les personnages de cet univers sont plutôt francs, fragiles. J’ai bien accroché avec la seconde ambiance qui exploite sans complexe des jeux d’ombre et de lumière rendant le tout chaleureux. Ce jeu sur les contrastes des visuels donne une dynamique supplémentaire au récit et accentue l’idée que les récits se font écho. Un album assez prenant qu’on lâche difficilement… ou pas ^^

Je remercie les Éditions Futuropolis qui m’ont permis de découvrir cet album !

PictoOKOn se pique au jeu de faire des suppositions sur qui est qui et qui porte la casquette de marionnettiste. Quelques rares déceptions sur des dénouements prévisibles en cours de récit mais Page noire est un bon thriller et qui plus est, innovant par sa forme.

D’autres avis sur cet album : celui de Krinein et bd.blogs.sudouest.

Page Noire

One Shot

Éditeur : Futuropolis

Dessinateur : Ralph MEYER

Scénaristes : Denis LAPIERE & Franck GIROUD

ISBN : 9782754808583

Dépôt légal : août 2010

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Page Noire – Lapière – Giroud – Meyer © Futuropolis – 2010

Le Décalogue, tome 10 (Giroud & Franz)

Le Décalogue, tome 10
Giroud – Franz © Glénat – 2003

Quatrième de couverture :

« 652. Les conquêtes arabes ont placé sous la même bannière des peuples aussi différents que les Égyptiens, les Perses, les Syriens, les Libanais ou les Afghans. Unique ciment de ce vaste ensemble : La Religion. Une religion que le Prophète Mahomet a transmise essentiellement par la parole si bien que, vingt ans après sa mort, les divergences fleurissent et menacent la cohésion de l’Empire tout autant que la crédibilité de l’Islam. Pour parer à ce danger, le Calife Uthman a donc chargé quelques fidèles de recenser les témoignages les plus fiables, puis de les consigner dans une version unique et définitive du Coran.
Tayeb ABOU TAYEB est l’un de ces collecteurs. Il pense avoir mené sa tâche à bien lorsqu’il rencontre Mahdjubah. Fille d’un compagnon du Prophète assassiné dans d’étranges circonstances, celle-ci le met sur la piste d’une sourate inconnue, en forme de Décalogue, que Mahomet lui-même aurait calligraphiée sur une omoplate de chameau. Mais ces préceptes de tolérance bousculent trop d’intérêts pour que TAYEB et sa protégée parviennent jusqu’à eux sans encombre.A tel point que le collecteur va bientôt se retrouver face à un terrible dilemme : perdre sa vie… ou perdre son âme ».

Au-delà même de la genèse de Nahik, ce dernier tome de la série nous conduit à découvrir la genèse de la sourate qui a fait couler tant de sang et naître tant de souffrances. Ce tome vient magnifiquement clore le Décalogue au niveau de sa trame narrative. Dans cette série culte du 9ème Art, Franck GIROUD sera parvenu à tenir nos sens aux aguets et notre curiosité affûtée 10 tomes durant.

Sur cet album, il a travaillé en collaboration avec FRANZ, un auteur que je découvre.
Les dessins sont très beaux, très détaillés, mais assez sombres. Le choix des couleurs me gêne, elles donnent un côté « kitsch » et capiteux à l’album. Les cases sont surchargées, ce qui donne l’impression d’être oppressé.

PictoOKUn tome agréable qui clôt cette série.

Autre série de Franz sur le blog : Lester Cockney.

Le Décalogue

Tome 10 : La Dernière Sourate

Série finie en 10 tomes

Éditeur : Glénat

Collection : Grafica

Dessinateur : FRANZ

Scénariste : Franck GIROUD

Dépôt légal : janvier 2003

ISBN : 9782723435734

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Décalogue, tome 10 – Giroud – Franz © Glénat – 2003

Le Décalogue, tome 9 (Giroud & Faure)

Le Décalogue, tome 9
Giroud – Faure – Glénat – 2003

Le Lieutenant Eugène FLEURY fait la connaissance de Fernand DESNOUETTES, artiste.

Eugène est chargé d’assurer la protection de l’expédition menée par DESNOUETTES. L’artiste souhaite rejoindre Kôm-Ombo afin de confirmer l’existence d’un mystérieux sanctuaire qui protégerait l’existence de documents originels du dogme musulman.

Voyage au cœur de l’Égypte.

PictoOKDes dessins qui nous transportent, un scénario qui nous captive… et une légère difficulté à prendre du recul quant à la qualité de ce tome tant la série en elle-même m’a happée !!!

Il semblerait que mes souvenirs de lecture de cette série me permettent aujourd’hui de la redécouvrir… Je regrette encore d’avoir fait le choix de présenter la série album par album. A donner trop d’éléments des derniers tomes de la série atténue le plaisir de découverte des premiers tomes… et inversement.

Et reprenons cet élément du tome 6 :

Le Décalogue, tome 6 – Giroud – Mounier © Glénat – 2002

Le Décalogue

Tome 9 : Le Papyrus de Kôm-Ombo

Série finie en 10 tomes

Éditeur : Glénat

Collection : Grafica

Dessinateur : Michel FAURE

Scénariste : Franck GIROUD

Dépôt légal : mais 2003

ISBN : 9782723435727

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Décalogue, tome 9 – Giroud – Faure © Glénat – 2003

Le Décalogue : la série

Le Décalogue, tome 11
Giroud - Collectif © Glénat - 2003

Le Décalogue
Hors Série : Le 11ème Commandement
Editeur : Glénat
Collection : Grafica
Dessinateur : collectif de dessinateurs
Scénariste : Franck GIROUD & Luc REVILLON
Dépôt légal : novembre 2003

Voici le Hors-Série, considéré aussi comme le 11ème tome de la série.

C’est un recueil de documents, de planches supplémentaires empruntées aux différents albums du Décalogue. Missak fait le bilan de sa vie et revient sur l’influence que NAHIK a eut sur sa vie.
« Le XIè Commandement » revient donc sur des zones qui étaient restées dans l’ombre. Il permet également aux auteurs de consigner une partie de la documentation utilisée pour élaborer l’ensemble de la série.
Intéressant pour ceux qui ont apprécié l’aventure. Il nous permet de sortir en douceur de cette saga et apporte une multitude d’informations sur les éléments historiques, philosophiques et religieux dont les auteurs se sont servis pour bâtir cette fiction. Le Décalogue est tout à fait le genre de série qui nous prend au dépourvu pour plusieurs raisons :
– sa qualité,
– elle nous oblige à faire taire cet étrange réflexe de rejeter le fait que le 9ème Art puisse se baser des éléments historiques réels, sous prétexte que la BD est un support ludique,
– l’interactivité de la série puisqu’elle nous a finalement conduit à faire la même démarche que Mélinda PITTS : remonter son arbre généalogique jusqu’à Benjamin… et même au-delà !
Le Décalogue, tome 1 –  Giroud – Béhé © Glénat – 2001

Les premières idées du Décalogue arrivent dans la tête de Giroud en 1996. Ce dernier cherche un compromis entre la série et le one- shot. Peu à peu, Le Décalogue émerge dans l’esprit du scénariste. Il s’agira d’une série de dix one-shot, tous très in­dé­pen­dants les uns vis- à- vis des autres mais aussi tous reliés entre eux par un livre : Nahik, qui renferme notamment ce qui semble être dix com­man­de­ments. Le projet emballe beaucoup Jacques Glé­nat. La même semaine, le producteur a d’ailleurs accueilli un autre projet, jugé similaire : Le Triangle Secret de Convard. Beaucoup ont gloussé à propos de ce hasard, en allant jusqu’à crier au coup marketing. En fait, les deux séries n’ont rien en commun si ce n’est leur éditeur et, vaguement, le thème religieux.

Le Décalogue représente une entreprise extrêmement novatrice dans le monde de la Bande Dessinée et dans lequel le lecteur est omniscient puisqu’il peut choisir exactement comment il souhaite aborder cette série : la lire dans le sens chronologique (album 1 à 10), dans le sens déchronologique (album 10 à 1) ou dans le désordre complet puisque les albums sont initialement des One-Shot. Cela permet également de repérer des détails passés inaperçus ou perçus différemment à la première lecture.

On rentre donc dans ce hors-série avec des attentes bien précises : quelques zones d’ombres persistent, et l’on espère bien que ce tome apaise notre soif de curiosité :
– comment Safet est-il arrivé en Bosnie ?
Desnouettes a-t-il réellement succombé au coup porté par Eugène ?
– Qu’en est-il advenu de la quête de Benjamin ?


Tome 1 : Le Manuscrit : « Tu ne tueras point »
Lieu : Angleterre, 2001.

Tome 2 : La Fatwa : « Tu resteras à l’écoute de ta conscience pour y entendre la voix de Dieu »
Lieu : France, 2001.

Tome 3 : Le Météore : « Tu n’attribueras aucune image à ton Dieu »
Lieu : Grèce, 1958.

Tome 4 : Le Serment : « Tu ne porteras pas de faux témoignage »
Lieu : Bosnie-Italie, 1946.

Tome 5 : Le Vengeur : « Tu pardonneras à tes ennemis »
Lieu : Turquie-Arménie en 1915 / Allemagne, 1922.

Tome 6 : L’Echange : « Tu honoreras ton père et ta mère »
Lieu : États-Unis, 1922.

Tome 7 : Les conjurés : « Tu ne tromperas pas ceux qui t’aiment »
Lieu : France, 1822.

Tome 8 : Nahik : « Tu te montreras charitable envers les faible, les démunis et les pauvres d’esprit »
Lieu : France, 1813.

Tome 9 : Le papyrus de Kôm-Ombo : « Tu ne convoiteras pas le bien d’autrui »
Lieu : Egypte, 1798.

Tome 10 : La dernière sourate : « Tu feras aimer Dieu par l’exemple et non par la force »
Lieu : Égypte, 652.

Hors-série : le XIè commandement « Tu partiras en paix avec toi-même ».

Je mets ici quelques liens vers d’autres chroniques traitant du Décalogue :
Krinein
Wikipédia
BDparadisio
et si ça vous amuse, de quoi en apprendre un peu plus :
Wikipédia
wagne.net

Le Décalogue, tome 7 (Giroud & Gillon)

Le Décalogue, tome 7
Giroud – Gillon © Glénat – 2003

« A quoi bon tient le sort d’un homme… Parfois à des détails aussi dérisoires qu’un itinéraire… En ce premier jour d’automne 1822, par exemple, si le cocher avait évité les abords de la Place de Grève, rien ne serait arrivé ».

1822. France.

L’année de la rédaction de NAHIK. Nous passons ce tome en compagnie de Benjamin FLEURY, qui est alors âgé d’environ 12 ans.

Les émeutes et la Révolte agitent la Restauration. Ce jour-là, en Place de Grève, Les Quatre Sergents de La Rochelle sont exécutés. Le peuple gronde. Dans l’agitation, la calèche d’Hortense (sa mère adoptive) vient en aide à un jeune Lieutenant. Cette rencontre fortuite va à jamais sceller le destin des FLEURY-NADAL et les lier à NAHIK.

Un scénariste de renom, un dessinateur de renom…Cependant, j’ai peu accroché sur ce tome qui laisse trop de place, me semble-t-il, au romantisme. Pourtant c’est indéniable, cet album marque aussi un temps important de la série car nous nous rapprochons de la genèse de NAHIK.

Les dessins sont superbes, on se plonge sans aucune difficulté dans cette période.

Le tome ne manque pas de rythme, bien au contraire. Mais oui, je trouve que cette romance amoureuse prend trop de place, même si elle n’explique que trop bien la nature des choix qui ont été faits par les protagonistes de l’histoire.

PictomouiQuestion de sensibilité. Je pense que l’alchimie qui se dégage de cette série c’est cela aussi : des sensibilités différentes, des lecteurs différents… j’ai adoré le tome 3 et fait la moue à ce présent album… alors que pour d’autres les « accroches » seront toutes autres.

Le Décalogue

Tome 7 : Les Conjurés

Série finie en 10 tomes

Éditeur : Glénat

Collection : Grafica

Dessinateur : Paul GILLON

Scénariste : Franck GIROUD

Dépôt légal : janvier 2003

ISBN : 9782723435000

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Décalogue, tome 7 – Giroud – Gillon © Glénat – 2003