Moins d’un quart de seconde pour vivre (Trondheim & Menu)

Moins d'un quart de seconde pour vivre
© Lewis Trondheim et Jean-Christophe Menu & L’Association

Cet album de janvier 1991 est l’une des premières publications de L’Association. En préface, l’Éditeur explique que cet ouvrage se réfère à l’OuLiPo (OUvroir de LIttérature POtentielle). Je ne vais pas vous expliquer le principe de ce jeu de mots ici, mais vous renvoyer vers mon collègue Champi qui s’est déjà plié à cet exercice :

– l’OuBaPo, déclinaison de l’OuLiPo : article de la tanière du Champi,

– deux articles complémentaires sur l’OuLiPo : ici et .

Un site est d’ailleurs dédié à l’OuLiPo et, pour compléter le tableau, je vous propose la définition de Wikipédia.

Menu a commencé par dessiner 4 cases sans texte sur lesquelles Trondheim s’est appuyé pour ses strips. A la demande de Trondheim, qui se sentait limité par les 4 cases originelles, Menu a créé 4 cases supplémentaires, augmentant ainsi les combinaisons possibles pour la construction de strips. Vous pouvez voir les huit cases de Menu en suivant ce lien.

Au total, une centaine de strips de 4 cases chacun sont intégrés dans cet album, ils peuvent se lire indépendamment les uns des autres mais offrent une cohérence certaine lorsqu’on lit l’album d’une traite. Il y a là une succession de scénettes qui se répondent et s’alimentent les unes les autres. Une réflexion métaphysique pertinente sur le sens de l’existence… la mort, la vie, l’absurde sont abordés dans cet ouvrage de manière humoristique, décalée voire dérisoire.

Une lecture conseillée en mai par David (je vous renvoie d’ailleurs à sa chronique) que j’intègre dans le Challenge « ‘PAL Sèches ».

PictoOKOriginal, déconcertant, une bonne entrée en matière sur l’OuLiPo.

Un article récent sur du9 concernant les jouets OuBaPo et les objets BD.

Pour le reste, Phylacterium revient sur l’OuBaPo (tout comme cette discussion sur le forum de Blam.be), l’avis de Wawaa (blog) et un tour vers le site du9 dont je suis friande.

Extrait :

« Si je plonge, je serais heureux de nager. Si je reste ici au soleil, je serais tout autant heureux. Mais avoir le choix entre deux bonheurs sans pouvoir choisir, ça n’est pas le bonheur… ça fait chier… » (Moins d’un quart de seconde pour vivre).

Moins d’un quart de seconde pour vivre

One Shot

Éditeur : L’Association

Collection : L’Esperluette

Dessinateur : Jean-Christophe MENU

Scénariste : Lewis TRONDHEIM

Dépôt légal : janvier 1991

ISBN : 9782909020655

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Moins d’un quart de seconde pour vivre © Lewis Trondheim et Jean-Christophe Menu & L’Association

BitterKomix (Collectif)

Bitterkomix

De la bande-dessinée qui sort un peu de mes lectures habituelles, mais il est vrai que ces derniers temps, l’envie de lire autre chose était prégnante. BD un peu différente également puisque les planches présentées ont initialement été publiées dans une revue de BD sud-africaine… et que cela fait des lustres que je n’ai pas lu de revues de BD (je suis une nostalgique inconditionnelle des Fluides des années 80-90…).

L’idée que l’Association publie un recueil des meilleures parutions de Bitterkomix s’est fait progressivement.

Au départ, passage à l’An 2000 oblige, l’Association monte le projet COMIX 2000 : album de BD muettes de 2000 pages dessinées par des auteurs de 29 pays différents.

Dans ce contexte, Jean-Christophe MENU réceptionne notamment les planches de la revue Bitterkomix. Trois auteurs sud-africains sont alors repérés : Anton KANNEMEYER qui signe sous le nom de Joe DOG, Conrad BOTES qui signe sous le pseudo de KONRADSKI et Mark KANNEMEYER qui signe sous le pseudo de Lorcan WHITE. Tous trois sont Afrikaners. Tous trois ont grandis en Afrique du Sud et vécus quelques années en Europe.

Tous trois ont une dent monstrueuse contre le système éducatif dans lequel ils ont grandis. La revue Bitterkomix voit le jour en 1992 alors qu’ils usent leurs fonds de culotte sur les bancs de la FAC.

Extrait de l’article d’introduction rédigé par JC MENU :

Propos de JC MENU

Un article de Gregory KERR explique très bien comment les jeunes blancs sont pris en charge par Les Jeunesses Volontaires.

Les points de similitudes à d’autres mouvements (détestables) d’enrôlement des jeunes sont nombreux : la pratique religieuse y est prônée, le respect de l’autorité (en premier lieu respect de l’autorité paternelle mais il y a toute la clique qui s’en suit : culte, système éducatif, armée), l’exclusivité raciale (les blancs sont les leaders naturels du pays) et conformisme sexuel (les blancs avec les blancs, seule l’hétérosexualité est acceptable…)… un système que l’on envie à personne.

La revue BITTERKOMIX fait polémique…

Les auteurs y déversent tout le mépris qu’ils ont à l’égard de ce système de pensée.

© 2008 – Joe Dog, Conrad Botes & L’Association

L’Association rassemble donc 15 années de revue Bitterkomix dans cet ouvrage.

Ce recueil nous parachute dans une société aux rouages quelques peu grinçants et nous offre un bel aperçu des moments les plus marquants de la revue et du collectif Bitterkomix depuis sa création. Mélange de planches en couleurs et de planches en noir et blancs, apports de travaux effectués dans le cadre d’expositions…. le style est pour le moins spartiate et éclectique, traitant des problématiques politiques, raciales… le tout ayant bien fermenté dans un bain d’apartheid.

Les œuvres présentées sont agrémentées de trois articles, dont un rédigé par Jean-Christophe MENU (membre fondateur de l’Association), qui aident énormément à la compréhension du contexte social des auteurs. La présence de ces articles estompe légèrement le côté violent, voire glauque à certains moments, des travaux contenus dans cet ouvrage.

Y transpirent les influences de la BD internationale, et européenne en particulier… Tintin… revue et corrigé, injecté dans les planches, non pour lui rendre hommage mais pour pointer du doigt le caractère racial qu’il contient.

PictoOKCe recueil est réellement intéressant et permet de voir ce qui se fait un peu ailleurs…

D’autres en parlent aussi : du9, Amba TILL.

En 2009, le Festival d’Angoulême a consacré une expo à cette revue… Joe DALY, un des auteurs mentionnés dans cet ouvrage, est l’auteur de The Red Monkey.

Bitterkomix

Éditeur : L’Association

Dessinateurs / Scénaristes : Collectif d’auteurs

Dépôt légal : février 2009

ISBN : 9782844142863

Bulles bulles bulles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bitterkomix © 2008, Joe Dog, Conrad Botes & L’Association